Le coronavirus pourrait mettre fin au rythme effréné de la quête de la hype dans la mode