10 expositions londoniennes à ne pas rater

De la Tate à la Serpentine, i-D a sélectionné les meilleures expos qui ont lieu en ce moment outre-manche.

par Felix Petty
|
06 Avril 2016, 10:10pm

Glasgow International
Pour sa septième année, Glasgow International investit la seconde plus grande ville d'Ecosse et la transforme en niche d'art contemporain tout le mois d'avril. La maison qui accueille depuis sa naissance des artistes émergents, tout juste sortis des plus prestigieuses écoles d'art (Jonathan Saunders, Jenny Saville ou Franz Ferdinand y ont été exposés), continue d'insuffler à Glasgow son aura révolutionnaire. Le festival, ouvert sur l'international, propose 78 expositions, 50 événements et présente le travail de 220 artistes de 33 pays différents. Les artistes qui feront demain sont déjà là : Lawrence Lek, Aaron Angel, Leslie Kulesh, DKUK, Alice Brooke, New Noveta, et beaucoup beaucoup d'autres.

glasgowinternational.org

Ways of Living au DRAF
Ways of Living, curaté par la galerie Arcadia Missa présentera le travail de plusieurs artistes et leurs réappropriations de l'espace, devenu un véritable terrain de jeu pour ceux qui ont façonné le post-minimalisme (comme Eva Hesse) et redéfini le mouvement féministe (avec Jenny Holzer) et pour de jeunes artistes contemporains comme Jesse Darling, Juliana Huxtable et Beatrice Loft Schulz.

davidrobertsartfoundation.com

Richard Hamilton à la galerie David Zwirner
Richard Hamilton fait partie des artistes qui ont le plus influencé les jeunes générations. C'est le mec qui a réussi à faire de la pop un art à part entière. La galerie David Zwirner présente les séries que l'artiste britannique a réalisées à Cadaquès en Espagne. La première fois qu'il y a été, c'était en 1963. Marcel Duchamp l'invitait à passer quelques-temps là-bas, avant que Richard décide de s'y installer. L'exposition à la galerie Zwirner rassemble tous les clichés que l'artiste a pris à la frontière franco-espagnole. De ses éditos mode à ses pièces les plus pop, de ses paysages à ses auto-portraits. 

davidzwirner.com

Martine Syms à la ICA
L'artiste basée à Los Angeles Martine Syms rejoint la ICA pour une exposition transversale autour de la photographie, la vidéo et la sculpture. Il s'agit de sa première expo solo en Angleterre. Dérivé de sa série filmique, Lessons, des clips de 30 secondes compilés ensemble, l'exposition Fact & Trouble, retrace les liens qu'entretient l'artiste avec la culture pop et le divertissement. 

ica.org.uk

Hilma Af Klint à la galerie The Serpentine
Considérée comme l'exposition la plus attendue et la plus cool de l'année par beaucoup, ces peintures, réalisées dans les années 1900, sont restées dans l'ombre jusqu'en 1986. Les peintures de Hillma sont aussi frappantes que son histoire; elle aurait, selon certains dires, reçu une "commission" de la part d'un alien lors d'une séance de spiritisme qu'elle avait coutume d'organiser. Cette série de peinture est vite devenue la plus puissante de sa carrière d'artiste. Mêlant les influences modernistes, minimalistes et surréalistes, l'artiste avait voulu cacher ces peintures au grand public, jusqu'à sa mort, pour ne pas heurter ses spectateurs.

serpentinegalleries.org

Emotional Supply Chains à The Zabludowicz Collection
Si vous êtes largués sur l'art digital et post-digital et ne parvenez pas à suivre la cadence de ces mouvements artistiques semi-obscurs , n'hésitez pas à aller faire un tour à The Zabludowicz Collection. L'exposition Emotional Supplys Chains retrace l'émergence et l'évolution fulgurante de cette scène artistique et présente ses toutes dernières pépites. 

zabludowiczcollection.com

Photography Tom Carter

Jesse Darling à la galerie Arcadia Missa
La très talentueuse Jesse Darling présente une nouvelle exposition après deux ans d'absence. L'artiste londonienne la plus enviée de ces dernières années s'est inspirée des contes de fées, de Batman, des violences et de la précarité inhérentes au libéralisme pour composer une série de sculptures, peintures et installations. Il est presque impossible de résumer en quelques lignes la puissance, la justesse et l'impact des nouveaux travaux de Jesse Darling. Allez-y ! 

arcadiamissa.com

Scratch Video au Art Sheffield
Ce mois-ci, Art Sheffield présente sa biennale, curatée par Martin Clark, ancien étudiant de Sheffield et ancien DJ local à qui l'on doit de nombreuses nuits sans fin. L'exposition se déploie autour de "vidéos scratch", mouvement artistique éphémère qui compte parmi ses figures de proue des artistes comme George Barber, Jeffrey Hinton, Kim Flitcroft, Sandra Goldbacher et Nick Cope qui jouaient tous leurs oeuvres dans des discothèques ou lors de concerts. Les Scratch Videos, largement marquées par la Guerre Froide et le déclin industriel du pays, ont su développer tout un langage esthétique et visuel plus actuel que jamais. 

artsheffield.org

Conceptual Art In Britain à la Tate Britain
La Tate replonge dans les pérégrinations de l'art conceptuel anglais entre 1964 et 197, entre l'avènement des Beatles et les premières années du régime Thatcher. L'expo entend rendre hommage à toute une génération d'artistes qui ont su dépasser les limites de l'art et en réinventer le futur. Alors oui, entre les oeuvres participatives, les objets étranges posés à même le sol et les coups de peintures improbables, attendez-vous à quelques "ah ouais ? c'est ça l'art ?" et autres "mon gamin pourrait le faire les yeux fermés avec des crayola" s'échappant du public.  

tate.org.uk

Prem Sahib à la galerie Grand Union
Dans le sillon d'une exposition à la ICA l'année dernière, Prem Sahib présente ses clichés des saunas, des clubs et des spots montants s'infiltrent à Birmingham. L'artiste continue son exploration des lieux qui ont façonné la culture gay, créent du désir et définissent notre manière d'appréhender cette même culture. Prem a lui-même choisi de donner à l'exposition le même nom que la galerie : Grand Union, célèbre donc les notions de partage, d'amour et de tolérance. 

grand-union.org.uk

Strange and Familiar à la galerie The Barbican
Documentariste iconique de la vie quotidienne anglo-saxonne, Martin Parr, a choisi de porter son regard sur les artistes qui l'inspirent : il s'installe au Barbican, pour l'exposition Strange and Familiar, qui met en lumière la façon dont les photographes étrangers ont documenté la vie en Angleterre. De Henri Cartier-Bresson à Rineke Dijkstra et Robert Frank, Strange and Familiar offre un portrait vibrant de l'Angleterre d'hier et d'aujourd'hui. 

barbican.org.uk

Credits


Texte : Felix Petty

Tagged:
David Zwirner
Tate Britain
Londres
angleterre
exposition
ICA
The Serpentine
The Barbican
arcadia missa
draf
art sheffield
grand union
the zabludowicz collection