Photographie : Nicolas Robin Hobbs pour Nike 

maeva marshall nous a parlé des femmes qui ont changé sa vie

À l'occasion du Women's History Month, des personnalités nous ont parlé des femmes qui avaient, à un moment ou à un autre, changé leur façon de voir la vie. La mannequin Maeva Marshall s'est prêtée au jeu.

par Marion Raynaud Lacroix
|
12 Mars 2019, 1:57pm

Photographie : Nicolas Robin Hobbs pour Nike 

Ashley Graham et Winnie Harlow. Depuis que je fais ce métier, ce sont deux filles que je considère un peu comme des modèles. On a dit à la première qu'elle était trop grosse, à la seconde qu'elle avait trop de tâches : elles ne correspondaient pas aux critères de beauté, et pourtant, elles ont su faire de leur différence un atout - c'est ce que j'essaie de faire tous les jours. Je ne les connais pas personnellement mais un jour, je suis tombée sur Winnie Harlow à un défilé, et on s'est juste dit « I love your freckles » ! C'est le genre de parcours qui te pousse à trouver ta voie, à sortir des sentiers battus, à tracer ta route, même si sur le papier, tu ne corresponds pas aux règles fixées par la société.

Diam's. Comme à peu près tout le monde, j'ai passé mon adolescence à me demander « qui je suis ? Où je vais ? ». Je suis un peu une drama queen, et je connais bien ces moments où quand t'es triste, tu te mets encore plus dans le mode triste en écoutant des textes tristes... J'écoutais en boucle « Car tu portes mon nom ». Je sais que c'est hyper débile à dire, mais ça me faisait me sentir mieux de me dire qu'une femme aussi successful que Diam's - parce que quoiqu'on en dise elle a quand même eu son moment de gloire - pouvait ressentir la même chose que moi. On peut dire ce qu'on veut, moi ça me donne envie de tout défoncer !

Beyoncé. C'est venu un peu plus tard que Diam's, d'abord pour le côté sexy, hyper glamour. C'est le genre de son qui me met la patate : je passe en mode conquérante, j'ai envie de faire des gâteaux, de danser, de me faire belle, d'être powerful à mort. Encore aujourd'hui, si j'ai un coup de down, que je me sens moche ou qu'il fait froid, j'écoute les Destiny's Child !

Oprah Winfrey. J'aime beaucoup cette femme, et je peux me retrouver dans certaines de ses histoires, dans la façon dont elle a été baladée de droite à gauche pendant son enfance. Elle n'a pas lâché l'affaire, et aujourd'hui, c'est l'une des femmes noires les plus puissantes de la télé américaine. Je trouve ça beau d'aller jusqu'au bout de ce que tu veux, même quand 70 personnes te mettent des bâtons dans les roues, te disent que tu n'y arriveras pas et que toi, tu te relèves et tu re-fonces. Et puis j'adore son attitude de diva, je trouve qu'elle la mérite.

Ma mère. Je suis obligée d'être un peu cheesy et de citer ma mère. Au-delà d'être quelqu'un qui m'inspire, c'est une femme que je remercie. Parfois, je me demande comment j'aurais été si je n'étais pas née dans cette famille-là et je pense que ma mère a beaucoup joué - que ce soit en bien ou en mal - sur mes bonnes et mes mauvaises périodes. Elle est venue des Etats-Unis toute seule, a enchaîné trois boulots pour nous permettre de vivre à Paris et elle continue d'assurer avec mon petit frère. Elle est belle, tout le monde l'aime et elle est hyper douée dans ce qu'elle fait. Encore aujourd'hui, je suis la première à dire à mon mec : « À 45 ans, je veux m'habiller comme ma mère, je veux avoir la même prestance et la même gentillesse ». Elle a beau avoir merdé sur 2,3 trucs, elle a géré sur 99,9% du reste.

Toutes les autres. Il n'y a pas forcément UNE femme qui m'a inspirée plus que les autres. En fait, je me rends compte que chaque femme que je côtoie - que ce soit ma meilleure amie ou ma grand-mère - m'apporte quelque chose. J'essaie souvent de penser à ce que j'ai reçu de positif et d'inspirant d'une femme que j'ai rencontrée, de faire un petit bilan dans ma tête. J'ai que 24 ans, encore beaucoup à apprendre et je pense qu'entre femmes, on partage les mêmes galères. Ma meilleure amie, ma mère.. elles m'aident à m'aimer telle que je suis et à prendre confiance en moi. Parce qu'une fois que tu trouves ton truc, t'es canon. Et je pense que la plus belle chose chez une femme, c'est la confiance.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram et Twitter.

Tagged:
Mannequin
Womens History Month
8 mars 2019
maeva marshall
top française