5 films d'amour à regarder en streaming

Un ado aveugle, un triton sexy et un cinéaste pré-ado en guise de héros : ces courts-métrages d’apprentissage ne font pas dans la demi-mesure.

par André-Naquian Wheeler
|
01 Septembre 2017, 8:14am

Screenshot, "VATTEN por NICLAS LARSSON", Camp David Film.

Il est parfois encore plus agréable de regarder des films d'amour que de tomber réellement amoureux. On fait l'expérience du pic d'endorphine (avec en fond une superbe partition musicale), on évite d'attendre deux jours une réponse à un texto et on s'épargne même la gêne du premier rendez-vous. Heureusement qu'il existe donc d'émouvants court-métrages réalisés par de nouveaux cinéastes, disponibles en streaming.

De plus en plus de jeunes réalisateurs choisissent de partager leurs travaux sur des plateformes comme Vimeo et YouTube, se donnant de l'espace pour contrer le retard d'Hollywood en matière de représentation des minorités. En réponse à cette tendance, Vimeo a lancé l'initiative « Share the Screen » l'an passé, apportant son soutien financier à des réalisatrices et lançant des ateliers autours de films éducatifs. La bonne nouvelle, c'est que ce contenu en ligne fait son chemin jusqu'à Hollywood. Le court métrage The Way He Looks a par exemple été adapté au cinéma après être devenu viral sur la toile.

Voici cinq court métrages qui parlent d'amour, et donnent des représentations fraîches et diverses de la romance, de l'adolescent aveugle qui réalise que le petit nouveau de l'école lui plait bien, à la fille qui tombe amoureuse d'un triton. Ne vous inquiétez pas, la plupart finissent bien.

Our Time (2013)

Si vous êtes fan de Stranger Things, Our Time saura combler votre nostalgie des années 1980. Réalisé avec un budget de 400 dollars, ce film de trente minutes raconte l'histoire de Paul, un pré-ado aspirant cinéaste, qui tombe sous le charme de Becca, sa nouvelle voisine. Réalisé par David Paul Irons, le film dégage la chaleur des VHS de notre enfance et séduit par une bande originale au charme synthétique. Paul et Becca tombent amoureux en réalisant un film façon Rambo à l'aide d'une caméra JVC, et se baladent à vélo dans la campagne anglaise comme si le reste du monde n'existait pas. Un film un peu barré pour une tendre histoire d'amour. Pour vous mettre dans l'ambiance, la bande-annonce de Our Time annonce la couleur : motifs années 1980, musique vaporeuse, voix off surjouée et montage bizarre.

Cold Shivers (2016)

Cold Shivers raconte comment un inceste familial peut empêcher un adolescent de s'épanouir pleinement dans une relation. Le début ressemble à une douce histoire d'amour : une jeune fille supplie son petit copain de la présenter à sa mère afin de franchir le cap symbolique. L'histoire sombre ensuite, touche presque à la noirceur d'un Norman Bates et dessine un rapport mère-fils toxique et malfaisant. Ce récit est important, parce que l'abus sexuel des jeunes garçons tombe trop souvent dans l'oubli. Une étude relevait récemment qu'un garçon sur dix souffre de traumatismes liés à des abus sexuels et que les garçons sont finalement plus exposés que les filles à des actes commis par des étrangers ou des personnes exerçant une autorité sur eux.

Vatten (2012)

Une fille découvre qu'un séduisant triton vit dans la piscine de son école. Il y a peu d'explications, peu de dialogues dans ce film suédois qui incite le spectateur à trancher par lui même : Clara, incomprise par le monde extérieur, rêve-t-elle ce garçon ou existe-t-il vraiment ? Parce qu'il s'éprend d'une créature mystérieuse, ce personnage féminin incarne à merveille la noirceur potentielle du désir amoureux. Pour passer le plus de temps possible sous l'eau, Clara est prête à descendre au plus profond de la piscine, à utiliser un tuyau pour pouvoir respirer et à se faire arrêter pour y être entrée par effraction pendant la nuit. Ce film troublant est réalisé par le très prometteur Niclas Larsson (qui a réussi à obtenir un caméo d'Anna Wintour dans son court-métrage The Magic Dinner). Pour découvrir le film dans son intégralité, c'est par ici.

Hi Maintenance (2016)

Même si l'on se dit constamment bonjour, la façon, le moment et l'endroit où on le dit n'est pas anodine. À contrecœur, avec enthousiasme, les yeux grands ouverts, pour attirer l'attention de quelqu'un, avec nervosité ou soulagement : les manières de se saluer sont nombreuses. Produit par Topman, Hi Maintenance suit les hauts et les bas d'un couple britannique à travers le simple fait de se dire bonjour. Colorée, jeune et joyeuse, cette histoire d'amour a définitivement un air de Wes Anderson.

I Don't Want to Go Back Alone (2010)

Il faut représenter plus de personnes LGBT intersectionnelles au cinéma et à la télévision : un personnage pauvre et LGBT ou un personnage LGBT et séropositif par exemple. I Don't Want to Go Back Alone s'attaque à ce manque de représentations en dépeignant l'éveil sexuel de Leonardo, un garçon homosexuel et aveugle. Tourné au Brésil, ce court-métrage aussi solaire que son pays d'origine commence par un premier baiser nerveux et se termine comme un conte de fées. En fait, le film a rencontré un tel succès sur internet qu'il a été adapté en 2014 dans le film The Way He Looks. À travers ces deux films, le réalisateur Daniel Ribeiro prouve que l'histoire d'un personnage handicapé n'est pas nécessairement celle d'un être faible et mérite elle aussi d'être racontée.

Tagged:
Our Time
the way he looks
Hi Maintenance
cold shivers
vattan