notre chouchou rod paradot est égérie dior (avec a$ap rocky et larry clark)

Le jeune acteur français, à peine élu meilleur espoir, a déjà mis la mode à ses pieds.

|
juin 14 2016, 2:05pm

C'est pas pour se faire mousser, mais i-D a quand même du flair sur ses premiers de la classe. Et dans un sens, c'était compliqué de ne pas tomber en pamoison devant le petit Rod aux Césars, les larmes coulant sur son visage, forme hybride située (allez, à la volée) entre Michael Pitt et Billy Elliott. Les ténèbres de l'un, la candeur de l'autre. Sans trop s'avancer, on imagine aisément les décideurs de chez Dior saisir la même intensité dans les yeux du jeune acteur français au moment de choisir ses égéries masculines. Façon Neon Demon, la maison française est allé chercher dans la chair fraîche (à une exception près), dans une jeunesse d'avant-garde, une génération incontournable, pour nous livrer une version punk et glam des quatre fantastiques.

Jeunesse n'est pas forcément débutante. Rod Paradot, en couverture du tout dernier Boycott Magazine (immortalisé par Matt Lambert, s'il vous plaît), fera épaule à épaule sous l'objectif de Willy Vanderperre avec A$ap Rocky, le mannequin Dylan Roques et le réalisateur à la jeunesse septuagénaire Larry Clark - pour un ensemble au dandysme incontestable qui ne laisse en rien trahir les 20 ans du jeune français, puissant d'assurance. Interviewé par i-D en février dernier, Rod Paradot affirmait prendre le bonheur qui s'offrait à lui comme "une belle expérience" à ne pas abandonner. "La porte est grande ouverte, je peux pas lâcher". Le pied est bien là, dans la porte, dans le ciné, dans la mode. Nous, on va continuer de l'observer quitter la catégorie espoir avec la tête toujours plus haute. 

Credits


Texte : Antoine Mbemba