on a joué à action ou vérité avec iris van herpen

Jina Khayyer a demandé à quelques uns de ses proches de jouer à son jeu "The Khayyer Questionnaire" : des cartes pour toutes les questions existentielles (si elles ne sont pas essentielles) à se poser. Qu'est ce que le bonheur signifie pour toi ? Est...

par Jina Khayyer
|
09 Mars 2016, 2:14pm

Qui es-tu ?
C'est une bonne question. Je pourrais commencer par dire que je suis Iris, mais ça ne vous avance pas beaucoup non ? Je suis ce que je crée. Ce qui vous amène à vous demander ce que je crée. Je ne saurais même pas comment décrire mon métier. Je suis créatrice mais ça, ce n'est qu'une partie de mon travail. Je pourrais aussi dire que je suis artiste mais ça ne suffit pas non plus. Je suis quelque chose entre les deux. Une chose est sûre, mon travail ressemble beaucoup à ce que je suis. En créant, je cherche à comprendre qui je suis. Beaucoup d'artistes voient l'art comme un moyen d'exprimer ce qu'ils sont. Moi je vois ça complètement différemment : je me découvre moi-même à travers mes créations.

D'où viens-tu ?
Je viens de Wamel, un tout petit village au beau milieu de la Hollande. Il n'y a que quelques centaines d'habitants qui y vivent. Mon enfance y a été très douce.

Te trouves-tu là où tu veux être ?
Oui. J'ai beaucoup de chance de pouvoir m'exprimer librement chaque jour. Personne ne me dit ce que je dois faire, à part moi-même. C'est une chose rare et ça me rend très heureuse.

Quel est ton contraire ?
Ma soeur Linda. Nous sommes opposées elle et moi, sur tous les aspects : notre physique, notre style, notre façon de penser, notre sociabilité, nos centres d'intérêt, tout. Nous ne sommes pas très proches.

Es-tu heureuse ?
Oui. Bien sûr, j'ai des hauts et des bas. Mais en règle générale, je suis heureuse.

Qu'est ce que signifie le bonheur pour toi ?
Ça va vous paraître cliché mais mon travail et l'homme de ma vie sont les deux choses qui m'importent le plus au monde. Ils sont les deux éléments de ma vie qui me comblent le plus donc je dirais que c'est ça le bonheur pour moi.

Es-tu adulte ?
Oui.

Ça fait quoi d'être adulte ?
Je ne sais pas trop. Je me demande parfois si je suis vraiment adulte. J'ai déjà 31 ans, ce qui est un âge relativement adulte. Beaucoup de gens autour de moi commencent à s'installer, à faire des enfants, à s'acheter une maison. Ils passent tous un cap en termes de responsabilités. Moi, je n'y suis pas encore mais ça me va comme ça. Pour le moment, j'ai l'impression de pouvoir m'embarquer dans de nouvelles aventures quand je veux, de pouvoir être encore un peu insouciante. J'ai constamment besoin de liberté. Je ne m'imagine pas m'installer vraiment pour le moment.

Qu'est ce qui est maintenant essentiel pour toi ?
Je vis dans le présent. Pour le moment, ce qu'il y a de plus important c'est ma prochaine collection. Et Salvador, mon amour.

Qu'as-tu appris ?
Que Gwendoline (Christie) est envoutante. La façon qu'elle a de s'emparer du corps comme moyen d'expression me fascine. Et j'ai appris grâce à elle qu'enseigner aux autres les mouvements du corps est tout un art.

Qu'as-tu appris sur toi-même ?
Comme je l'ai dit un peu plus haut, c'est en créant que je me découvre. Donc mon travail me ressemble beaucoup. Mais j'essaye de ne pas trop y penser. Je veux que mes mains aient toujours le dessus sur ma conscience. Si je réfléchis trop, mes créations stagnent. Moins je réfléchis, mieux je crée. Donc voilà, j'apprends chaque jour un peu plus sur ce que je suis mais je tente de ne pas trop y penser.

Monogamie? Ou Polygamie?
Monogamie.

Comment gères-tu la peur et ce sentiment terrible d'anxiété qui grandit constamment en toi ?
Je ne suis pas sûre que la peur et l'anxiété grandissent constamment en moi. C'est quelque chose qui apparait de façon plus spontanée. Ce sont des sentiments qui vont et viennent et mon travail me permet d'y échapper. Je me sens plutôt stable à ce niveau là.

As-tu déjà songé à t'enfuir ?
Ado, j'y pensais beaucoup. Mais plus maintenant. La chose à laquelle j'aimerais vraiment échapper, c'est la routine. Gérer une marque comme Iris Van Herpen implique une routine rigoureuse et c'est ce que je trouve le plus difficile dans mon travail. Lorsqu'on construit quelque chose, une routine s'installe, nécessairement. On ne peut pas y échapper.

As-tu de nouveaux rêves ?
Tout le temps. Mais ce sont de petits rêves. Je ne fais pas de plan sur la comète pour le futur. Ça me bloquerait si je le faisais. Mais rêves restent toujours accessibles et réalisables et la plupart du temps, ils sont liés à mon travail. "Avec qui vais-je collaborer ?" "Quelle technique pourrais-je perfectionner ?" Ce genre de choses.

Es-tu davantage concernée par la politique aujourd'hui ?
Ma conscience politique ne cesse de grandir depuis que j'ai rencontré Salvador. La politique m'intéressait peu avant mais Salvador, lui, est très engagé du coup je m'implique de plus en plus.

Es-tu socialement engagée ?
Je suis assez égocentrique. Je suis très occupée à gérer ma propre vie. J'aime passer du temps seule. La solitude fait peur à beaucoup de gens mais moi j'adore. Ça ne fait certainement pas partie de mes qualités mais ça m'aide beaucoup à créer. J'essaye de me tenir au courant de ce qui ce passe autour de moi. Je suis devenue membre de l'Académie des Arts de Hollande qui fait partie de l'Académie des Sciences et qui tente de façonner un futur meilleur à travers l'art et la science.

Qu'est ce que l'amour pour toi?
Wow, c'est une question difficile. Il est impossible de décrire l'amour selon moi. Seuls les écrivains sont à mêmes de mettre des mots dessus. Tout ce que je peux dire c'est que c'est la plus belle chose qui soit. Partager un lien fort et construire quelque chose qui nous dépasse, c'est ça l'amour.

Plutôt dessus ou dessous ?
Peu importe.

Quelle est la plus grande leçon que tu aies jamais apprise ?
J'aime penser que je ne sais rien. Donc la plus grande leçon que j'ai apprise est de ne jamais s'arrêter de penser et de toujours se poser des questions. Il vaut mieux penser que savoir.

T'es-tu déjà questionnée sur le sens de la vie?
Je lis beaucoup de livres de philosophie sur ce thème et m'être fait ma petite idée sur le sujet mais ce n'est pas vraiment une question que je me pose. Je me concentre plus sur l'intérieur. Il faut beaucoup de recul pour réfléchir à ce genre de choses. Mais je pense que c'est une très belle question et je suis ravie que certains s'attèlent à la lourde tache d'y répondre. Pour moi, c'est trop. En tout cas pour le moment.

Quelle est la suite ?
Ma prochaine collection. 

SOUVENIR by JINA KHAYYER Truth or Dare,
The Khayyer Questionnaire multilingual card game
deutsch, english, français and farsi deck of 33 cards

Endless Edition, 24 Euro
disponible chez Colette à Paris ou sur www.souvenirby.com

Credits


Texte : Jina Khayyer

Tagged:
Mode
truth-or-dare
iris van herpen
the khayyer questionnaire
jina khayyer