malick sidibé, l'oeil de la révolution malienne

L'oeil du plus acclamé des photographes africains contemporains a saisi, mieux que quiconque, l'effervescence des sixties, l'euphorie de la liberté et l'esprit révolutionnaire de la jeunesse malienne. Six mois après sa mort, une rétrospective lui rend...

par Ryan White
|
15 Septembre 2016, 9:40am

Les années 1960 ont été une période de grands changements sociaux pour les Maliens. Une décennie marquée, dans un premier temps, par l'acquisition de l'indépendance du Mali après plus d'un demi-siècle sous la tutelle française. Une révolution culturelle sans précédent s'en suit dans tout le pays : l'effervescence de la mode, du rock'n'roll et de la liberté souffle sur la jeunesse malienne. Une figure, en particulier, a saisi mieux que personne l'insoutenable légèreté de cette époque : il est photographe et s'appelle Malick Sidibé. 

Son oeuvre artistique fait office de testament aujourd'hui. Le testament de l'histoire d'un pays en pleine transformation. Malick Sidibé est également le tout premier artiste africain à recevoir le Lion d'or à la Biennale de Venise, en 2007. Aujourd'hui et six mois après sa mort, l'Angleterre lui rend hommage et célèbre sa photographie à travers une rétrospective à la Somerset House. Curatée par les commissaires André Magnin et Philippe Boutté, l'exposition part des mots prononcés par l'artiste malien un jour, devenus iconiques : "la musique nous a libérés". Elle présente, au-delà des photographies de Malick Sidibé, une bande-son censée recréer l'état d'esprit d'une époque libre, ses bruits la nuit, ses murmures et sa musique en clubs pensée par la DJ et experte en musique africaine Rita Ray. The Eye of Modern Mali est donc une exposition à ne manquer sous aucun prétexte. Elle permettra à tout un chacun de mettre une époque inconnue en images, en mots, en musique ainsi que d'appréhender la vie quotidienne d'une jeunesse en révolution. 

Malick Sidibé: The Eye of Modern Mali à la Somerset House du 6 octobre 2016 au 15 Janvier 2017.

Credits


Texte : Ryan White
Photographie : Malick Sidibé

Tagged:
Photographie
exposition
Mali
Somerset House
Malick Sidibé
malick sidibé: the eye of modern mali