Quantcast
Music

les pussy riots envahissent dismaland pour une ode aux réfugiés

"Il est temps de crier haut et fort et de porter jusqu'au bout nos convictions féministes, LGBTQ et de défendre nos valeurs pro-réfugiés."

Emily Manning

"Nous nous sommes rencontrés près des barbelés européens / Nos gouvernements sont des putains de menteurs / Vous qui fuyez la misère / Cherchant désespérément refuge sur terre / Ne vous arrêtez pas, poussez les frontières / Nique la police." Voici les mots qui ouvrent la nouvelle chanson punk des Pussy Riots, Refugees in. Ce morceau empli de colère a été écrit seulement deux jours après les attaques terroristes à Paris le vendredi 13 novembre. Le site Noisey a été le premier à relayer la vidéo ce matin, accompagnée d'une longue interview de la figure de front des Pussy Riots, Nadya Tolokonnikova qui s'exprime sur la crise des réfugiés.

La vidéo a été tournée lors d'une performance du groupe punk organisée en septembre dans le parc d'attraction de Banksy, Dismaland -un Disneyland dystopique ouvert entre août et septembre et qui a accueilli des groupes comme Run The Jewels, Savages et Sleaford Mods. La mise en scène du clip intègre un groupe d'acteurs plutôt inattendu : alors que les Pussy Riots scandent leur refrain dans une cage, une horde de policiers anti émeutes tente de calmer une foule en délire. C'est la première fois que le groupe organisait un événement officiel en dehors des quartiers protestataires ou de la Place Rouge de Moscou. En se confiant à Noisey, Nadya a déclaré que ce concert avait été "aussi important que le moment où j'ai perdu ma virginité, nous nous sommes littéralement données à Banksy."

Le parc d'attraction a été démonté après le concert de fermeture des Pussy Riots et tout le matériel a été récupéré pour construire un camp de réfugiés à Calais. Les Pussy Riots ont déjà prévu de revenir sur les lieux le mois prochain pour participer au projet et aider à construire le refuge. "Lorsque tu vois à quel point certaines personnes sont prêtes à s'investir pour construire des choses, cela te donne un peu plus foi en l'humanité et te fais croire à nouveau en la notion de solidarité" a déclaré Nadya.

Le groupe n'a pas pour autant laissé tomber son combat premier contre le travail forcé dans les prisons russes. En effet, l'été dernier, Nadya avait été placée en garde protective après avoir organisé une révolte dans la prison pour femme : elle avait alors pris la défense des femmes-couturières exploitées en prison. La nouvelle chanson des Pussy Riots est un véritable cri de guerre rappelant au monde entier la puissance de leur mouvement. "Le groupe est entrain d'enregistrer plusieurs morceaux. L'idée principale étant dépasser le clivage gauche-droite devenu désuet partout dans le monde" ont déclaré les Pussy Riots dans un communiqué de presse. "Les partis néo-fascistes en Europe, Donald Trump aux Etats-Unis la montée de l'AfD en Allemagne… c'est hyper flippant. Et c'est pourquoi il est temps de crier haut et fort et de porter jusqu'au bout nos convictions féministes, LGBTQ et défendre nos valeurs pro-réfugiés." 

Credits


Texte Emily Manning