cette carte interactive vous montre les (vraies) conditions de fabrication de la mode

Une nouvelle carte collaborative recense les professionnels qui oeuvrent à rendre la mode plus éthique et durable.

par Alim Kheraj
|
03 Avril 2019, 10:46am

En dépit de l’important travail fourni par des organisations telles que Fashion Revolution et son Indice de Transparence, remonter la chaîne de fabrication de nos vêtements afin de comprendre d’où ils viennent est toujours l’un des plus grands défis éthiques de la mode aujourd’hui. C’est pourquoi la partie caritative de C&A, la Fondation C&A, et l’entreprise de logiciels de géolocalisation Azavea ont uni leurs forces pour établir une carte interactive et collaborative des usines de vêtements éthiques à travers le globe.

Baptisée l’Open Apparel Registry (OAR), la carte est le premier outil en libre-service à tenter de répertorier les noms, les adresses, et les affiliations d’usines de vêtements dans le monde entier, à l'aide d'algorithmes. Privilégiant le principe de l'open source, l’OAR souhaite créer la base de données la plus étendue et la plus complète possible. Le but : centraliser ces informations afin de conduire à plus de transparence quant aux endroits où se fournissent les entreprises et les détaillants, et ainsi, les aider à trouver davantage de fournisseurs durables et éthiques.

« Cette initiative est la première à partager gratuitement d’importantes données sur l’industrie entre les marques, les détaillants, les usines, les initiatives privées et la société civile », explique Leslie Johnson, la directrice exécutive de la Fondation C&A. « Ainsi, l’OAR célèbre la collaboration au sein de l’industrie du vêtement et contribue à un nouveau paradigme de data libre, essentiel pour faire de la mode une force positive. »

Vu la quantité de révélations quant à l’ampleur de l’esclavage moderne, de la pollution, et de l’impact environnemental négatif de l’industrie de la mode, l’OAR devrait non seulement permettre un accès aisé à l’information pour les acteurs du secteur, mais aussi de renvoyer à leurs responsabilités ceux qui font encore appel à des fournisseurs qui endommagent l’environnement et l'humain.

Cet article a été initialement publié sur i-D UK.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram et Twitter.

Tagged:
Mode
durabilité
mode éthique
chaîne d'approvisionnement