Courtesy of Sasha Marro 

Sasha Marro, le regard fin

Cet été, i-D France a souhaité mettre en lumière le travail de six photographes émergents à travers des images emblématiques qu’ils ont eux-même sélectionné. Cette semaine, focus sur la photographe française Sasha Marro qui vit à Paris.

par i-D France staff
|
29 Juillet 2020, 9:37am

Courtesy of Sasha Marro 

Après avoir débuté sa carrière en tant que monteuse pour la télévision dans l’univers du documentaire, Sasha décide d’intégrer les Gobelins afin de devenir photographe. Si le montage garde toujours une place très importante dans son rapport à l’image, elle choisit de se spécialiser dans la photographie de mode et le portrait en se fiant à sa sensibilité et à l’évolution de sa perception des choses. Changement de point de vue, l’horizontal devient vertical. Passionnée de mode, mais également de cinéma et de voyages, la jeune photographe se nourrit de ses rencontres et de tous ces “à côté” qui marquent un parcours et qui favorisent ces “accidents” créatifs lorsqu’ils sont maîtrisés. Dans ses images se dévoilent ainsi un regard fin et bienveillant propice à une photographie de l'inattendu comme si Sasha pouvait figer le temps dans un moment unique de douceur.

1596012742840-sashamarroid1
Courtesy of Sasha Marro

Sicile, fin 2019. Un dos, on n’en saura jamais plus sur Oscar. Ce qui m'inspire c'est avant tout les pas de côtés, les accidents lorsqu'ils sont maîtrisés, les artistes qui s'échappent et surprennent. Selon moi, la beauté surgit de l'inattendu, en assemblant des éléments différents voire contraires. Je m’autorise aussi le noir et blanc pour révéler l’intemporalité du sujet.

1596012886437-sashamarroid2
Courtesy of Sasha Marro

Paris, mars 2020. L’ennui du confinement. J'aborde mon travail comme un ensemble, une histoire, et non comme une succession d'images détachées les unes des autres. Tous ces projets différents, ces thèmes particuliers ont un lien, un fil conducteur, notamment par les sujets, les cadres, les couleurs… C’est une sorte de désordre reconstruit où l’on retrouve l'idée de narration.

1596012974663-sashamarroid3
Courtesy of Sasha Marro

Paris, février 2020. Portrait de Pasha. La mode m’a permis d’aborder des thèmes très divers, non seulement en travaillant l'esthétique mais également l’aspect narratif. Elle offre un cadre qui s'avère propice au chaos, à l'inattendu et qui libère de certaines règles. Elle me permet aussi de travailler les portraits et les ambiances, au delà des silhouettes et des vêtements. La mode est un prétexte aux histoires que j’ai envie de raconter, elle me donne la matière dont j'ai besoin et l’inspiration.

1596013070489-sashamarroid4
Courtesy of Sasha Marro

Janvier 2020, portrait de Lauren pour le magazine Leaf qui m’a toujours rappelé l’actrice Edie Falco des Sopranos. En photo, je vois les choses à la verticale, j'ai même acheté un boitier argentique qui me permettait d'avoir une visée verticale.

1596013443821-sashamarroid5
Courtesy of Sasha Marro

Janvier 2020, la couleur a une place très importante dans mon travail, elle marque un état d'esprit, reflète une ambiance, un moment que j'ai vécu et que je veux retranscrire.

1596013658965-sashamarroid6
Courtesy of Sasha Marro

Mai 2020, Sud de la France. Partir shooter Marie Sophie Wilson juste après le déconfinement, un moment fort et synonyme de liberté.

1596013766335-story-postsashamarroid7
Courtesy of Sasha Marro

Mexico 2020, les cowboys. Je fais partie d'une génération qui a été éduquée à l'image et qui en consomme H24. Les sources d'inspiration sont infinies et je trouverais un peu réducteur d'en limiter à quelques unes. La mode me passionne, mais également le cinéma, les voyages, et surtout les rencontres.

1596014101089-sashamarroid8
Courtesy of Sasha Marro

Premier shoot déconfiné, retrouver son équipe. En montage on travaille souvent en binôme réal - monteur, c'est un échange, une collaboration, un ping pong d’idées qui permet à chacun de prendre du recul sur le travail que l’on est en train de produire. En photographie, ce n’est peut être pas un process classique, mais j’aime également échanger sur mon travail. Je n’hésite pas à demander conseil quand j’ai trop d’idées qui se bousculent dans ma tête !

1596015255499-sashamarroid9
Courtesy of Sasha Marro

Paris, il y a quelques semaines. Preview de ma prochaine série. Chaque expérience est un pas qui nous mène vers un nouvel endroit. Plus j'avance dans la vie, plus ma sensibilité et la manière dont je perçois les choses évoluent.

1596015329398-sashamarroid11
Courtesy of Sasha Marro

Amar, Leaf Magazine. Le montage a eu une place très importante pour moi dans mon rapport à la photographie même si j'ai choisi de m'orienter vers la photo de mode et le portrait, plutôt que vers le documentaire ou le reportage. Tous ces codes m'ont permis de faire évoluer mon travail, de l'amener probablement vers quelque chose de moins “compartimenté".

1596015375072-sashamarroid12
Courtesy of Sasha Marro

Marins et oeufs.

Tagged:
Photos
Sasha Marro