Photo par URLI/Gamma-Rapho via Getty Images

Isabelle Adjani en sept looks iconiques

De la bombe atomique à l’héroïne de films d’horreur, les looks d’Adjani sont tout aussi éclectiques et énigmatiques qu’elle-même.

par Zoë Kendall
|
20 Juillet 2020, 9:22am

Photo par URLI/Gamma-Rapho via Getty Images

Quelle actrice est plus énigmatique qu’Isabelle Adjani ? Le star française aux nombreux rôles et succès existe au-delà du cliché « je ne sais quoi » à la française. Que ce soit à travers ses films ou son style, elle ne peut absolument pas être limitée à une seule case. Adjani reste l’actrice française la plus récompensée, elle est la seule actrice a avoir remporté cinq Césars. Si c’est une super star, elle a réussi à maintenir un certain mystère autour d’elle tout au long de sa carrière, principalement en refusant de se conformer au statut conventionnel de l’actrice. Dans les années 1980 et 1990, elle se fait remarquer par la presse car elle évite les interviews et les séances photo lors d’évènements prestigieux comme le festival de Cannes ou les Oscars. En 1989, elle accepte son troisième César en récitant un extrait des Versets Sataniques de Salman Rushdie. Et pour continuer de brouiller les pistes, l’oeuvre en elle-même d’Adjani est extrêmement éclectique. Si on la connait pour ses rôles dramatiques, les héroïnes aux destins tragiques comme Adèle Hugo, Camille Claudel ou la reine Margot, l’actrice s’est aussi transformée en reine de l’horreur dans Possession, en séductrice chipie dans L’été meurtrier, ou en l’excentrique du quartier pour Le Locataire. i-D revient sur la vie d’Adjani et son style à travers sept photos de ces looks les plus mémorables.

isabelle-adjani-iconic-outfits
Photo par Jean-Claude Deutsch/Paris Match via Getty Images.

Dans les jardins du Palais Royal, 1973

Cette série de photos maintenant immortalisée à jamais sur Instagram, Tumblr et autres moodboards, avait été prise pour commémorer l’entrée de l’actrice dans la troupe de la Comédie Française. Adjani a rejoint la troupe la plus prestigieuse de France à dix-sept ans, faisant d’elle la résidente la plus jeune à l’époque. Malgré son âge, Adjani a gagné beaucoup de respect pour ses performances des classiques du répertoire. Ce n’est pas étonnant que ces images où Adjani est assise à côté de la fontaine du parc juste derrière la Comédie Française sont devenues des classiques de la communauté virtuelle de la mode. Elles incarnent ce look parisien tant désiré : veste en velours oversized, pantalon jambes droites, plutôt masculin, et cheveux longs au naturel.

Dans Possession, 1981

Le rôle le plus décisif pour la carrière d’Adjani arriva en 1981 dans le drame d’horreur d’Andrzej Żuławski Possession. L’interprétation électrique d’Adjani du personnage d’Anna, protagoniste du film, installa la réputation de l’actrice dans son métier. Tout particulièrement grâce à la scène du métro. Sans filet, Adjani parcoure les tunnels du métro berlinois en hurlant de rire, pleurant de douleur, toute crispée, les yeux écarquillés et tachant sa robe signature en polyester bleu de sang et autres fluides corporels.

isabelle-adjani-iconic-outfits
Photo par Jean-Louis URLI/Gamma-Rapho via Getty Images.

Au Festival de Cannes, 1981

Si Possession a été sévèrement hué par les critiques, Adjani remporte le prix de la meilleure actrice cette année-là, sa première grande récompense. Cet évènement en 1981 marque aussi la première des tenues excentriques sur le tapis rouge : une robe blanche à manches ballons et une couronne de sequins.

isabelle-adjani-iconic-outfits
Photo par GARCIA/Gamma-Rapho via Getty Images.

Aux Césars, 1982

Isabelle Adjani est la seule actrice de l’histoire a avoir remporté cinq César, dont le premier en 1982 pour Possession. En tant que grande du métier qu’elle était, ou du moins allait devenir, Adjani avait tout donné pour accepter son César cette année-là. Comme pour annoncer les films d’époque dans lesquels elle allait jouer plus tard (ou peut-être pour rendre hommage au bleu royal de sa robe dans Possession), Adjani porta une robe époustouflante en taffetas bleu marine avec un col victorien qui remontait jusque son menton.

isabelle-adjani-iconic-outfits
Photo par Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images.

Sur le plateau de L’Été meurtrier, 1983

Si Adjani est plutôt connue à l’étranger et sur internet pour sa performance dans Possession, le rôle qui la rendra particulièrement connue en France l’attend en 1983 avec le succès de L’Été meurtrier. Dans ce thriller érotique, Adjani joue Elle, une jeune femme qui trouble la petite ville où elle s’installe par sa sexualité libérée. Son attitude de bombe atomique est exacerbée par les tenues colorées qu’elle porte dans le film : mini robe rouge à froufrou, mini short en jean, bikini à fronces ou encore ce top épaules nues.

isabelle-adjani-iconic-outfits
Photo par Raphael GAILLARDE/Gamma-Rapho via Getty Images.

À Alger, 1988

Fille d’un Algérien kabyle, Adjani a toujours haussé le ton contre les sentiments anti-algériens ou anti-immigrants en France. Tout au long de sa carrière, elle a loyalement soutenue les activités rebelles algériennes et combattue le racisme contre les immigrants d’Afrique du Nord en France. À l’aube des émeutes de 1988, Adjani s’est rendue à Alger pour montrer son soutien, ainsi que pour discuter avec des étudiants et activistes au sujet du référendum sur la révision constitutionnelle, qui allait, finalement, introduire une réforme démocratique dans le pays. Plus récemment, en 2016, Adjani a critiqué l’interdiction du burkini en France.

isabelle-adjani-iconic-outfits
Photo par Ron Galella, Ltd./Ron Galella Collection via Getty Images.

Aux Oscars, 1990

Connue pour être timide face à la presse, Adjani n’a pas raté le tapis rouge des soixante-deuxième Oscars où elle a été nommée dans la catégorie Meilleure Actrice. Des quelques photographies prises d’elle pendant la soirée, on peut voir Adjani porter une tenue très fin 1980, top et veste assortie sur une jupe touchant le sol. La clef de ce look : les lunettes de soleil, la signature Adjani, pour éviter les paparazzi. L’actrice a porté une paire similaire au Festival de Cannes en 1983, où elle avait déclenché une controverse pour avoir refusé les interviews ou les photos de presse.

Cet article a été initialement publié par i-D UK.

Tagged:
FRANCE
cannes
80's
Isabelle Adjani
7 tenues iconiques