Crédit photo par JOHNNY EGGITT/AFP via Getty Images.

Princesse Diana en sept looks iconiques

Qui a besoin de régner sur un pays quand on peut être la reine du combo cycliste - sweat-shirt ?

par Roisin Lanigan
|
08 Juillet 2020, 9:59am

Crédit photo par JOHNNY EGGITT/AFP via Getty Images.

Cela va sans dire, la monarchie est une institution archaïque et corrompue, la relique embarrassante, inutile, coûteuse d’une époque dépassée définit par l’oppression, l’impérialisme et le colonialisme britannique. On ne le répétera jamais assez, on ne soutient pas le système monarchique britannique. Ce que l’on soutient néanmoins, c’est la mode iconique des années 1990 de Princesse Diana.

Poursuivie par les tabloïds et cible de l’obsession du public britannique, on se souvient de Diana comme une figure tragiquement mal comprise. Elle n’était pas libre de parler de son mariage malheureux (exception faite pour l’interview bien connue avec Martin Barshir à la suite de son divorce avec le Prince Charles en 1996), elle a été tellement abusée par les paparazzi qu’elle est morte dans un accident de voiture tragique en août 1997, toutes ses actions bienveillantes n’étaient pas considérées dignes d’une princesse dans le meilleur des cas, et dans le pire, carrément un suicide social dans la haute société. Maintenant, près de vingt ans après sa mort, on se souvient de Diana à travers des images comme celle où elle tient la main d’un homme séropositif au début des années 1990, elle marchant parmi des champs de mines en Angola ou embrassant des patients lépreux lors d’une mission humanitaire en Inde.

Son image continue de vivre à des endroits où l’on ne l’attendrait pas, sur les réseaux sociaux et tout particulièrement sur Instagram. Combien de comptes de mode dits nostalgiques, souvent tenus par des adolescents de la génération Z qui n’étaient pas encore nés quand elle est décédée, la place sur le piédestal de la mode britannique des années 1990. Son héritage mode reste si puissant qu’on y fait souvent référence pour parler du style quotidien de Hailey Bieber, jusqu’au point où un portfolio Vogue avec cette dernière s’est inspiré de photos classiques de paparazzi de Princesse Di. Ici, nous revenons sur certains de ses looks les plus iconiques, car elle était, avant que Meghan Markle nous touche de sa présence anti-monarchique, la seule femme dans cette maison, enfin palais, que nous respections.

princess-diana-iconic-outfits
Photo par Steve Back/Getty Images.

Une tenue de travail apparemment osée, 1980

Quand la nouvelle s’est répandue que le Prince Charles sortait avec Diana Spencer, les photographes se sont rués sur la crèche où elle travaillait à l’époque, avides d’un aperçu de la future princesse. Si cela reste difficile à croire, les clichés de Diana au travail, pris par un photographe de la couronne, étaient considérés scandaleux à l’époque car sa jupe était vaguement transparente, et l’on pouvait deviner le dessin de ses jambes. Des années plus tard, le photographe Arthur Edwards est revenu sur la fureur d’embarras tellement british causée par les jambes d’une femme en disant de ce cliché éclairé par l’arrière : « Je promet de ne pas avoir fait exprès. Je ne l’ai pas fait pour l’embarrasser, mais la photo était tellement belle, je ne pouvais pas ne pas la publier. Personne ne me croit mais c’est la vérité absolue, à mi chemin, le soleil s’est levé pour révéler ses jolies jambes. Pour plusieurs raisons, je suis content que le soleil soit levé pour rendre cette photographie si iconique ». No comment.

La robe de mariée, 1981

Aujourd’hui, un mariage de célébrités (ou un mariage royal) est un évènement médiatique assuré. Mais cette obsession moderne pour les mariages a vraiment commencé avec Princesse Diana, et plus précisément, avec sa robe de mariée. Dessinée par David et Elizabeth Emanuel, la robe de 1981 était l’un des secrets les mieux gardés de la mode (et à juste titre, car quelques heures après la diffusion du mariage à la télévision, des copies étaient fabriquées partout dans le monde). La robe en taffetas de soie ivoire et dentelles antiques avait été évaluée à £151,000 (l’équivalent d’un demi-million aujourd’hui), et est devenue instantanément iconique pour sa traine de près de huit mètres et son voile en tulle de 140 mètres. Malgré l’aspect technique derrière cette robe de l’extrême, tellement années 1980, la traine ne pouvait pas tenir dans la calèche du mariage, et Diana elle-même ne parvenait pas à tenir le poids de la robe, celle-ci a néanmoins passée l’épreuve du temps. En 2018, Time Magazine l’a nommée l’une des robes de mariées royales les plus influentes de tous les temps.

princess-diana-iconic-looks
Photo by Tim Graham Photo Library via Getty Images.

Endormie au musée, 1981

Honnêtement, qui parmi nous n’a pas un jour eu du mal à rester debout lors d’un évènement de plus en plus ennuyeux ? Ou un musée incroyablement soporifique ? Avant que les choses ne deviennent virales sur internet, cette photo de la jeune princesse qui piquait du nez au milieu de la soirée au Victoria and Albert Museum de Londres, tout juste trois mois après son mariage avec Charles, était sur toutes les couvertures de tabloïds. Cette petite sieste au calme a transformé Princesse Diana en belle au bois dormant des temps modernes, et cet effet était accentué par la robe elle-même, une création de l’un de ses designers favoris, David Sassoon.

princess-diana-iconic-outfits
Photo par Tim Graham Photo Library via Getty Images.

Au polo, 1988

Ce qui différenciait Diana des autres membres de la famille royale, et ce dont on se souvient des années plus tard, c’était la relation si proche qu’elle entretenait avec William et Harry. Alors que la plupart d’entre eux étaient considérés froids et distants, Diana était ouvertement câline avec les jeunes princes, et semblait être un parent normal, loin des standards traditionnels de la monarchie. Voilà pourquoi des images comme celle-ci où Diana et le jeune Prince William était au polo, étaient si révolutionnaires. Elles l’étaient par leur banalité. Il n’y a rien d’intéressant dans cette image de maman qui porte un jean et un sweat-shirt d’association (ici pour la British Lung Foundation) à l’extérieur avec ses enfants, à part le fait qu’ils font partie de la famille royale. Les cowboy boots et le blazer ajoutent indéniablement une touche très mode à ce look ambiance sortie de classe.

Princess-Diana-iconic-outfits
Photo par Anwar Hussein/WireImage.

Tenue de sport, années 1990

Avant l’arrivée de Diana sur la scène, les membres de la famille royale britannique semblaient encore plus éloignées de la réalité qu’ils ne le sont aujourd’hui. Voilà pourquoi ces clichés étaient iconiques avec ses tenues de sport, souvent composées de sweat-shirts oversize, des baskets de papa, grosses chaussettes et shorts de cycliste. Ces tenues se ressemblaient tellement que cela lui permettait de réduire le nombre de photos que vendaient les paparazzi. Ils étaient à des années lumière de l’image publique extrêmement policée et contrôlée à laquelle la famille royale les avaient habitué. Mais une autre explication est possible, ces tenues sont simplement iconiques en elles-même. Tous les éléments de son look de gym sont redevenus à la mode et ont même été imité dans un récent portfolio avec Hailey Bieber pour Vogue Paris, Hailey Bieber qui a complètement intégré une version 2020 des looks de Diana à sa propre garde robe.

princess-diana-most-iconic-outfits
Photo par Tim Graham Photo Library via Getty Images.

La robe de la revanche, 1994

Il est possible de suivre la vie de Diana sous les projecteurs à travers ses tenues. Quand le monde l’a rencontrée, elle semblait être la fiancée timide du prince, que l’on voyait surtout dans des robes à fleurs, des robes en taffetas supposément de princesse, et d’autres tenues chichiteuses qui la rendait anachronique et inconfortable. C’est possiblement pourquoi sa tenue post-divorce était si iconique, une robe de soie courte aux épaules dénudées de Christina Stambolian, et de surcroit noire (une couleur que les membres de la famille royale ne portent traditionnellement que lorsqu’ils sont en deuil). Elle l’a porté à la Serpentine Gallery le jour où Charles a confessé son affaire de longue date avec Camilla, et cette robe a naturellement été surnommée la robe de la revanche, plaçant la barre haute pour toutes les photos post break up à venir.

En maillot sur le yacht, 1997

S’il y a bien une image qui résume des vacances réellement sans soucis, c’est bien celle de Diana sur le yacht évalué à £171,000 de Dodi Fayed. Même si elle était poursuivie par les paparazzi pendant ses vacances romantiques sur ce yacht de rêve, Diana semble être sereine et confiante (il se trouve que ces images d’elle sur le plongeoir avec son maillot dos nu à Saint Tropez n’ont été prises que quelques mois avant sa mort). Ces photos restent une référence plus de vingt ans après, aux côtés de celles de Beyoncé qui saute dans l’eau depuis son propre yacht en seconde position.

Cet article a été initialement publié par i-D UK.

Tagged:
athlete
90S
80's
royal
princesse diana
7 tenues iconiques