Rencontrez Anubha et Ami, les gagnants dans les catégories durabilité et sportswear lors du premier Global Design Graduate Show

Les juges ont été conquis par les tissus de Anubha tissés comme des paniers et les tenues d’extérieur pour survivalistes de Emi.

par Tom George; traduit par Haydée Touitou
|
21 Octobre 2020, 3:00pm

En 2020, une production durable, éthique, et mesurée est devenue plus importante que jamais au sein de l’industrie de la mode. Les juges ont choisi les gagnants des catégories mode du Global Design Graduate Show online de i-D et ARTSTHREAD, avec le soutien de Gucci, les designers des projets choisis pour les catégories durabilité et sportswear oeuvrent pour rendre l’industrie meilleure à l’avenir.

Anubha Sood remporte à 28 ans le prix pour la durabilité après son diplôme MFA en Textiles à Parsons, New School of Design à New York. Pour son projet, « Between Salt & Water », elle a récolté des algues que l’on appelle varech dans les océans atlantique et pacifique nord (à Coney Island, New York, Galway en Irlande et Koh Tao en Thaïlande) avant de les teindre, les adoucir pour pouvoir les tisser et ainsi faire ses propres tissus.

pjimage-2.jpg

Anubha a testé plusieurs méthodes de création textile avec ces algues récoltées. Que ce soit en les faisant bouillir dans l’eau de leur océan et en utilisant les couleurs passées utilisées pour la soie, ou en les traitant avec de la glycérine pour un effet plus doux, et les tisser grâce à des métiers manuels ou le long de grilles pour le four. Le résultat ? Une collection de magnifiques tissus, découpée au laser avec un rendu intimiste et riches de belles couleurs.

Anubha 2.jpg

À travers sa collection, Anubha veut attirer notre attention sur le déclin causé par l’homme dans les forêts de varech, ces algues sont essentielles au maintien de l’équilibre écologique de la planète puisqu’elles sont capables d’absorber vingt fois plus de monoxide de carbone qu’une forêt terrestre. « Notre système de production actuel et les manières dont il impact le monde naturel me motive à vouloir faire changer les choses » comme Anubha l’explique à i-D, « Comment s’éloigner d’un design qui est si lié aux processus actuels de fabrication et de production ? Pour moi, c’est essentiel d’intervenir à l’étape même du design. Que les matériaux guident les différentes étapes du processus. »

5517ccf1feff470a8e5d082e6b2d19c4.jpg

Pendant cette année où nous continuons de frôler les ambiances apocalyptiques, Emi Tanimura, 23 ans, nous présente sa collection « Survivalist: Adapting to Change » qui a remporté le prix dans la catégorie sportswear & denim. Le projet, développé pendant ses études en Fashion Design and Development à UAL, London College of Fashion, explore les profondeurs de la fonctionnalité et de l’adaptabilité des vêtements d’extérieur.

pjimage-3.jpg

Après s’être séparée de ses parents il y a deux ans, Emi créé des vêtements confortables et réconfortants pour ceux qui les portent, versatile et soulageant à la fois. « Je voulais créer des vêtements qui pouvaient vite s’adapter, comme j’en avais eu besoin moi même pendant ces moments difficiles » explique Emi. « Bizarrement, je suis motivée par les choses qui m’énervent. J’identifie les défauts dans les vêtements que je porte, et je reste à l’affut pour trouver une meilleure solution créative ». C’est le cas de son « bomber bag » inspiré par le désagrément de devoir enlever et porter à la main sa veste dans le métro surchauffé de Londres, avec une veste résistante à l’eau et au vent, protection UV, anti-déchirure, chaude sans étouffer qui peut être aisément transformée en sac à dos.

8917c7cb5966491e44fb8d578b6cf34d.png

Son deuxième look, le trench tente, est un trench oversized qui peut être dézippé pour se transformer en veste courte très cool, la partie basse se transformant comme par magie en refuge temporaire d’urgence pour une personne, avec une structure intégrée et gonflable pour alléger le poids et la complication des structures habituelles.

35304cdf322edbf9f6d3a1d001212179.png

Alors qu’elle s’apprête à commencer sa propre entreprise de mode sociale avec le Center of Fashion Entreprise, Emi nous explique qu’elle souhaite continuer à faire des vêtements durables et produits de manière équitable, tout en étant esthétique et confortable : « avec mon entreprise sociale je veux soutenir les communautés vulnérables et prouver qu’un business moderne peut exister et se développer en dehors d’un simple profit ».

Restez attentifs, nous allons bientôt annoncer les autres gagnants des catégories mode, et vous pouvez aussi découvrir plus de propositions pour le Global Design Graduate Show ici.