pourquoi le nouvel album de blood orange est très (très) important

Un magnifique opus, toujours jazzy, encore plus personnel et engagé, et plein de featurings (avec un clip en bonus). La surprise du jour.

|
28 Juin 2016, 2:00pm

Tôt ce main, Dev Hynes tweetait : "SURPRISE ! Mon nouvel album Freetown Sound est disponible DÈS MAINTENANT sur tous formats. Enjoy. " Initialement prévu pour le vendredi 1er juillet, le premier album complet de Blood Orange depuis trois ans atteint et surpasse toutes nos attentes. Ses 17 pistes ouvrent les portes aux collaborations d'Ava Raiin, Empress Of, Porches, Debbie Harry, Bea1991, Starchild, Ian Isiah, Nelly Furtado, Ta-Nehisi C, Kelsey Lu, Carly Rae Jepsen, Patrick Wimberly, Kindness et Zuri Marley. Sont également cités : Vince Staples, Venus Xtravaganza, Ashlee Haze et De La Soul.

Suivant le souffle jazz 80's de son précédent opus, Cupid Deluxe (2013), Freetown Sound est un album complexe, largement fourni en samples et enregistrements sur le terrain fournissant les thèmes de la masculinité noire, la religion et la migration, le tout composant un commentaire sociétal aussi touchant qu'important.

Dev a comparé l'album à l'expérimental Paul's Boutique des Beastie Boys, qui s'écoute comme une mixtape. C'est le cas. Comme une comptine, cet écrin musical va vous suivre tout au long de la journée. Il doit vous suivre. Il faut l'écouter dans l'ordre pour entendre et comprendre la vie qui s'y déroule, le passé de l'artiste, son histoire personnelle, celle "d'un noir en Angleterre, d'un noir aux States… Un déménagement pour le continent à 21 ans, au même âge que ma grand-mère, partie de la Guyane pour s'installer à Londres." Ce testament avant l'heure, il le décrit comme "la musique la plus autobiographique que j'aie jamais faite."

En plus de la sortie surprise de l'album, Blood Orange nous livre le clip d'Augustine, réalisé par Hynes lui-même. Sur un air de piano et un souffle jazz, le slow motion accompagne une balade en voiture jusqu'à un appartement vide dans lequel Julian Casablancas grignote du poulet à la cool tandis que les danseurs de rue new-yorkais présentent un New York crépusculaire, forcément sublime.

Tagged:
Dev hynes
Blood Orange
freetown sound
musique