le skate est aussi un sport de filles

Nous avons rencontré Leticia Bufoni, la première championne féminine de la Street League pour parler skateboard et de l'intégration des filles dans un sport jugé masculin: les filles, à vos planches.

|
08 Octobre 2015, 3:20pm

Depuis que son père l'a emmené à la compétition des X Games de Los Angeles quand elle avait 14 ans, Leticia Bufoni a fait du chemin. Aujourd'hui, la jolie brésilienne est la skateuse professionnelle la plus désirable dans le monde. Et c'est aussi une des seules femmes à vivre du skate. D'ailleurs, avec son émission télé et Nike comme sponsor, beaucoup diraient qu'elle est le Ryan Sheckler du skate féminin. Bien qu'elle soit aussi mannequin, actrice et entrepreneuse, elle admet qu'elle doit son récent succès, tous domaines confondus, au skateboard. Son plus grand challenge ? Réussir à démontrer que le skateboard n'est pas un sport masculin et inciter les filles à monter sur les planches. Elle croit aussi que le skate est autre chose qu'un passe-temps pour les gamins oisifs. C'est un sport compétitif qu'il serait bon de prendre avec un peu plus de sérieux. Dimanche dernier, elle a marqué l'histoire en remportant la toute première compétition féminine du Street League (considéré comme le plus gros événement autour du skateboard à travers le monde). Alors que le skateboard est en passe de devenir une discipline aux Jeux Olympiques de 2020, le futur sourit amicalement à Leticia Bufoni. 

Est-ce que la compétition t'importe beaucoup ? Est-ce que c'est un passage obligé dans la carrière d'une skateuse ?
Les compets sont vraiment importantes. Tu te fais un nom et tu récupères des sponsors. Bon, après une semaine les gens oublient la compétition, alors qu'une vidéo postée sur Youtube dure à jamais. Si tu en filmes une bien, tout le monde va s'en souvenir! Cette compétition est différente parce que c'est la toute première Street League féminine - c'est un grand pas pour nous!

Tu te considères comme une athlète ou comme une skateuse ?
Comme une athlète. Le skate t'abime beaucoup. Si tu ne t'échauffes pas tu peux te faire vraiment mal. Ça aide à entretenir ton corps et c'est essentiel quand on skate de façon pro. Le skate est en train de changer. Ce n'est plus juste un mode de vie : c'est un sport à part entière. 

En tant qu'athlète et skateuse professionnelle, quel est ton point de vue sur l'intégration du skate comme discipline aux jeux olympiques ?
Je pense que ce serait une bonne chose, et pas que pour les femmes. Pour le skate en général. Ça donnerait plus d'opportunités et les gens comprendraient pourquoi le skate est un sport. C'est mon taff, c'est ce qui me permet de vivre. Je skate tous les jours et je m'entraine. C'est ma vie, tout simplement.

Tu penses que ton statut de femme t'a permis d'avancer et d'être à fond dans le skate?
C'est cool d'être une fille dans un sport très masculin. Si tu aimes skater, il faut le faire, apprendre de nouvelles figures, s'entrainer tous les jours. On ne peut pas abandonner sous prétexte qu'on est une fille. Si c'est ce que tu aimes, fais-le. C'est tout.

Tu es connue au Brésil, dans ton pays natal? On te reconnaît dans la rue?
Maintenant que j'ai une émission télé sur une grosse chaîne du Brésil ça change beaucoup de choses pour moi. Quand je rentre là-bas, je suis reconnue partout. Les paparazzis me suivent aussi! Je ne suis pas du tout habituée. J'essaie de faire abstraction mais c'est un peu bizarre. Je suis skateuse, pas actrice. Mais c'est chouette de voir que des gens me connaissent. Ça veut dire que tu fais les choses bien.

Est-ce que tu aimes poser dans les magazines et jouer la comédie? Ça fait aussi partie de ton travail, non?
Je suis à fond dans la télé. Je prends des cours de théâtre. J'aime bien faire de la pub et jouer. Le mannequinat c'est cool aussi. J'ai envie de prouver qu'on peut être belle et faire du skate, c'est ce qui m'importe.

C'est ta mission…de montrer aux filles qu'elles peuvent faire les deux.
Oui, complètement! C'est mon but. Beaucoup de parents voient les mecs skater et ne veulent pas que leurs filles passent la même chose. Ils pensent que c'est trop "mec". Je suis là pour dire le contraire. Tu peux être féminine, te maquiller et faire du skate. On peut faire comme les garçons. Je respecte les autres filles, Elissa Steamer et Lacey Baker: elles sont top et elles ont de supers tricks! On a toutes un style différent. Elles font leurs trucs, je fais les miens. On s'aime et on skate ensemble. Il y a beaucoup de respect. Tout le monde joue le jeu.

Tu comptes te concentrer sur ta carrière à la télé ?
Oh non! Tout ce que j'ai appris, je le tiens du skate. Tout ce que je fais, c'est par rapport au skate. Ce n'est pas parce que je me trouve pas jolie mais je ne pourrai jamais me battre contre d'autres mannequins…je n'abandonnerai jamais le skate. Même à quarante ans. Je serai toujours sur ma planche. 

Credits


Photographie Street League/Shigeo et Street League/Kanights.