sur instagram, gucci beauty nous donne une leçon d'histoire de l'art

Lancé il y a moins d'une semaine, ce compte érudit célèbre l'art sur Instagram, transformant la plateforme du futur en véritable galerie du passé.

|
sept. 18 2018, 10:52am

Image via Instagram

Alessandro Michele n’a pas attendu Beyoncé et Jay-Z pour payer son tribut aux musées. Foisonnant et ultra-référencé, voilà trois ans que son univers grandit en revendiquant sa filiation à l'art, qu'il s'agisse de ressusciter les dystopies de Jérôme Bosch avec l'appui d'Ignasi Monreal, de convoquer la mythologie greco-romaine en faisant défiler des modèles bicéphales ou de rendre hommage aux collectionneurs compulsifs à travers une campagne ironisant sur sa propre posture. À ceux qui voudraient y voir un paradoxe, Michele vient tordre le cou aux préjugés : le designer le plus proche des millenials est aussi celui qui convoque le plus le passé.

S’il en fallait une preuve supplémentaire, le compte Instagram Gucci Beauty est là pour la fournir. Lancé il y a moins d’une semaine pour promouvoir la « vision de la beauté » du designer, vous n’y trouverez pas la moindre trace de campagne photoshoppée, mais plutôt des portraits d’hommes et de femmes, traversant les époques, les modes vestimentaires et les courants artistiques, pour célébrer la beauté dans son histoire et sa pluralité. Accompagné d’une légende renseignant l’histoire du tableau et de son sujet, l’Instagram Gucci Beauty se balade entre antiquités égyptiennes, gravures japonaises et peintures afro-américaines contemporaines.

Une leçon d'histoire de l'art et un possible teasing annonçant le retour de la ligne de cosmétiques Gucci, initiée par Frida Giannini en collaboration avec Pat McGrath en 2014 et arrêtée en chemin depuis. Alors en attendant que des modèles de chair et d'os remplacent leurs avatars figuratifs, savourez les posts du compte Instagram le plus sensé de la rentrée. Car franchement, quoi de mieux pour séduire le futur que de célébrer les véritables influenceurs du passé ?