Publicité

à new york, une nouvelle loi condamne la discrimination capillaire

Après la Californie, New York vient de faire passer le projet de loi « CROWN Act » visant à protéger les personnes de couleur des discriminations exercées contre elles, notamment dans le cadre professionnel.

par Erica Euse
|
16 Juillet 2019, 1:06pm

Solange - Don't touch my hair

Il y a quelques semaines, la Californie entrait dans l’histoire en devenant le premier pays au monde à condamner la discrimination capillaire. Aujourd’hui, New York lui emboite le pas avec la promulgation d’une loi qui « interdit la discrimination basée sur la coiffure ou sur la nature des cheveux d’un individu ». Ce type de discriminations a historiquement affecté les étudiants noirs et les employés, forcés à se conformer aux politiques de « neutralité raciale » perpétuant l’idée que les cheveux afro au naturel seraient « non-professionnels ».

En février dernier, la Commission New Yorkaise chargée des Droits de l’Homme a introduit de nouvelles directives visant à œuvrer contre ces discriminations après que des employés new yorkais ont porté plainte pour avoir été discriminés en raison de leur cheveux. Ces directives, ainsi que la loi, - dans l’Etat de New York, un amendement vient d’être ajouté dans la section « Human Rights Law and Dignity for All Students Act » - ont pour but de protéger les « cheveux naturels, les coiffures traitées ou non traitées, telles que les locs, les cornrows, les twists, les tresses, les nœuds bantous, les Afros et / ou le droit de conserver les cheveux non coupés ou rasés. »

« Pendant la majeure partie de notre histoire nationale, les personnes de couleur – et particulièrement les femmes – ont été marginalisées et discriminées en raison de leur coiffure ou à cause de la simple texture de leurs cheveux, indique le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, dans un communiqué. Signer ce projet de loi, c’est faire un pas en avant, corriger cette histoire injuste dans la mesure du possible et s’assurer que les personnes de couleur sont protégées des discriminations de toutes les formes. »

Ce mouvement d’éradication des discriminations liées aux cheveux est soutenu par la CROWN Coalition, qui réunit notamment la National Urban League et la marque Dove. Cette alliance œuvre à mettre fin aux discriminations de cet ordre partout aux États-Unis, et a déjà réussi à faire passer un projet de loi similaire dans le New Jersey.

Cet article a été initialement publié dans i-D US.


Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.