à 19 ans, nehru a bossé avec les plus grands noms du hip-hop

Nehru n'a pas 20 ans mais son sens du rythme et son style ont trouvé les faveurs de Nas, Madlib, et MF DOOM. Il doit y avoir une raison – bienvenue en Nehruvie.

par Francesca Dunn
|
03 Juin 2016, 8:35am

C'est le rêve de tous les rappeurs. Un album avec MF Doom, Madlib, et Nas comme mentors. Une tournée avec Joey Bada$$; et le soutien, en prime, de Kendrick Lamar, qui l'a encensé sur scène comme "le talent de demain". Avec des paroles touchantes, tirées de son vécu, le jeune Nehru n'a pas peur de tout bousculer. Son style et son sens de la rime l'ont propulsé sur l'album de Disclosure. Mais aujourd'hui, on s'est penché sur son flow tranquille et assuré qui sublime son nouveau track, It's Whatever, qu'on retrouvera sur sa mixtape terrible, Magic 19. "C'est une vieille âme, son destin c'est de percer là-dedans... assurait MF Doom à propos de son collaborateur ...Un jeune maître." Forcément, on acquiesce. Il paraît même que son album (produit par le label de Nas, Mass Appeal) mettra plusieurs grands noms du hip-hop à l'honneur.

Vu qu'il a accompli en trois ans ce que d'autres peinent à accomplir en une vie, il a encore plein de choses à attendre. Quand on l'appelle au téléphone, Bishop Nehru, 19 ans, est à la maison avec sa mère à New York. Il a prévu de bosser sur tous ses projets en même temps. Il nous a parlé de la musique 'junk food', de ses rêves de réalisateur et du vrai rap de New-York. Que du bon, en somme.

Qu'est-ce qui te reste à cocher sur ta liste ?
Remporter un Grammy. Je comprends quand on me dit que c'est qu'une offrande que quelqu'un te tend mais j'ai l'impression que cette reconnaissance est importante.

Pour toi, l'âge d'or du hip-hop, c'est quoi ?
Franchement, je pourrais pas te dire. Mais je suis fan du rap des nineties. Et d'un autre côté, j'adore ma génération. Du coup, l'âge d'or, c'est peut-être en ce moment.

Récemment, dans un tweet, tu t'es insurgé contre ceux qui font de la 'junk food music'. Qu'est-ce que tu entends par là ?
La musique qui n'a pas de fond, tu vois ? Y'a que du vide dedans, ça se sent à l'écoute. C'est une chanson, c'est tout. C'est de la junk food parce qu'elle n'offre que du vide, qu'elle ne provoque qu'une sensation sur le court terme… À la radio, y'a beaucoup de junk food en ce moment.

Mais pas mal de gens apprécient ces sons...
C'est parce qu'ils n'ont que ça sous les yeux et qu'elle prend beaucoup de place. Pourquoi aller chercher plus loin ? On a tellement l'habitude d'avoir tout à portée de main que chercher de la musique devient un truc très compliqué.

Tu navigues entre les genres et les cultures. Est-ce qu'il y a des trucs que tu écoutes en secret et qui étonneraient tes fans ?
Mm… Du jazz et du rock ? Sinon, j'écoute pas mal de trucs, Lou Donaldson, des mecs de Blue Note..

On différencie pas mal le hip-hop selon la ville d'où il vient. Celui de New York, il sonne comment ?
50 Cent à la belle époque ! Mais aujourd'hui, tout change, le son évolue, de plus en plus de jeunes rappeurs émergent à New York. Tu vois je pense que finalement, il n'y a pas un rap pour une ville. New York est plein de personnalités différentes, de styles différents.

Aujourd'hui, Internet détruit les barrières et le son se globalise, non ?
Oui, c'est sûr. Les gens peuvent faire ce qu'ils veulent, ils entendent des sons qui viennent de partout, recréent leur style avec toutes ces influences. C'est comme ça qu'on commence tous. En ce moment, il y a quand même une tendance à l'électronique, plus qu'à l'acoustique. C'est ce qu'on entend partout, surtout avec la trap qui séduit pas mal.

Tu peux nous parler de ton album en cours ?
Je viens de finir celui que je sors sur Mass Appeal. Ma mixtape, Magic 19, va bientôt sortir aussi. Ce n'est qu'une histoire de jours…

Et pour la suite, qu'est-ce que tu imagines ?
Franchement, je ne me pose pas trop la question. Je vais continuer à avancer : à faire de la musique, de la bonne musique, j'espère.

Si ton album était la bande-son d'un film, ce serait lequel ?
C'est difficile de l'imaginer vu qu'il me reste encore quelques petits trucs à agencer dessus. Ma mixtape, par contre, je peux te dire qu'elle serait parfaite pour Matrix. C'est le film qui nous a lancés et inspirés la création de cette mixtape.

Tu as sorti ta mixtape Nehruviaen 2013 quand tu étais encore au lycée. Ton approche a changé depuis que tu as quitté l'école ?
En réalité rien n'a changé. J'essaie juste de rester moi-même, d'être spontané et de créer. J'ai appris ça des meilleurs et des plus grands. Ils font, font et refont jsuqu'à épuisement. Ils n'essaient pas de prétendre, ils sont ce qu'ils sont dans leurs chansons. C'est ce que j'essaie de faire tous les jours.

À part la musique, tu fais de la photo et tu mates pas mal de films, non ? La réalisation t'intéresse ?
Je prends toujours des photos mais ce qui me manque pour réaliser, c'est un budget avant tout. J'ai plein d'idées en tête, de scénarios etc.

Tu réaliserais quel genre de films ?
J'ai envie de faire un thriller psychologique.

Tu as partagé une photo de la psychiatre Frances Cress Welsing quand elle est morte. Tu la connaissais ?Non mais elle a énormément participé à faire parler des noirs et comprenant ce qu'on vit au quotidien, en tant qu'Afro-Américaine. Elle a écrit un bouquin qui s'appelle The Yssis Papers qui est vraiment cool. Elle était un symbole d'émancipation et de tolérance. Elle a rendu les gens plus forts et fiers. Bref, je vous recommande grave ce livre.

C'est quoi le meilleur conseil qu'on t'ait donné ?On m'a toujours donné le même donc je finis par croire qu'il tient la route : fais ce que tu es. C'est peut-être naïf mais Nas et Dilla m'ont toujours dit ça. Et je crois que ça marche vraiment, à partir du moment où on est sincères.

Tu te vois où dans 10 ans ?
Wow, j'aurais presque 30 ans ! j'espère devenir millionnaire, avoir ma propre maison et trouver une belle maison à ma mère et que tous mes rêves deviennent réalité.

Magic 19 sortira le 3 juin. 

Credits


Texte : Francesca Dunn