gucci fantasme le paris de 1968 pour sa nouvelle campagne

La marque italienne s'amuse avec l'imagerie d'Epinal de la plus célèbre révolte française.

|
févr. 13 2018, 10:49am

Pour sa nouvelle campagne, Alessandro Michele a quitté un temps les rues de Rome, auxquelles on avait fini par s’habituer, pour transporter son public dans l’atmosphère révolutionnaire de la France de 1968. Exit les Champs-Élysées et les bistrots cosy du Marais. La pré-collection automne 2018 de Gucci nous plonge dans le climat fiévreux des universités parisiennes à l’aube de la révolution étudiante de mai 1968. Emmenée par Michele, cette tribu de jeunes rebelles se réunit dans les classes de la Sorbonne, lit des poèmes maudits et s’énamoure de Godard ou de Truffaut.

À travers un poème d’Arthur Rimbaud, une manifestation et un film de la Nouvelle Vague, le réalisateur Glen Luchford cherche à capturer le quotidien des millenials, mais des millenials d’il y a 50 ans. Ceux qui tombaient amoureux à l’école en se passant des mots en classe, à une époque où Instagram, les DM et les GIF étaient encore inimaginables.

Gucci se la joue donc romantique en s’attachant à re-créer les moments de ces vies d'étudiants, faites de messages griffonnés sur des bouts de papier froissés, avant d'être échangés sous les tables en secret. Gribouillis, mots doux et poèmes d’amour des symbolistes du 19 ème siècle (dont l’évocateur L’Éternité de Rimbaud) se succèdent, suivis par une adaptation de la devise française « Liberté, égalité, fraternité », changée en « Liberté, Égalité, Sexualité ». Trois mots particulièrement dans l’air du temps à la fin des années 1960 et qui résonnent encore très fort aujourd’hui.

Gucci a publié hier les deux premiers chapitres de cette douce « révolution » sur Instagram, et vous pouvez découvrir ici le court-métrage dans son intégralité. Sur les cris de « It’s Just You, Me and the Future », Gucci nous transporte au printemps 1968 sur le son d’un titre inoubliable : « Crispy Bacon » de Laurent Garnier. Un titre de 1997 ramené à son tout premier destinataire, la jeunesse.

Cet article a été initialement publié dans i-D Italie.

Crediti


Texte Amanda Margiaria
Images The Press Office
Les marques et copyrights Major League Baseball sont utilisés avec la permission de Major League Baseball Properties, Inc.