Les i-D News Haute Couture

Balenciaga Couture, la boutique Alaïa rue du Faubourg Saint-Honoré et la collection d’Olivier Rousteing pour Jean Paul Gaultier. i-D revient sur les moments forts de cette semaine de Haute Couture.

par Julie Le Minor
|
07 Juillet 2022, 2:53pm

Balenciaga Couture

Couture Day. Parmi les défilés du 6 juillet, on retient le défilé Balenciaga qui figure de nouveau depuis l’année dernière dans le calendrier Haute Couture après cinquante-trois ans d’absence. Demna a présenté la 51ème collection Couture de la maison de luxe créée par Cristobal Balenciaga devant une foule en délire. Côté podium, prônant toujours la démesure, Demna a fait défiler Nicole Kidman, Bella Hadid, Dua Lipa, Kim Kardashian ou encore le joueur de foot du Real Madrid Camavinga devant un frontrow tout aussi éclectique : Emily Ratajkowski, Alexa Demie ou le rappeur Offset. Le show s’est tenu dans les Salons de Couture de Balenciaga au 1er étage du 10 avenue George V. Au rez-de-chaussée, nouvellement rénové, la Maison parisienne inaugurait ce jour son Couture Store dans la boutique historique du créateur espagnol ouverte en 1937. “Le concept du Couture Store est une porte d'entrée vers la Couture, qui reste un univers très fermé, notamment pour les nouvelles générations. Dans ce nouveau magasin, les produits, les services sur mesure et l'excellence de la vente au détail sont une réinvention de l'expérience client Balenciaga.”, a déclaré dans un communiqué Cédric Charbit, PDG de Balenciaga. 

Dua Lipa pour Balenciaga Fall 2022 Couture
@Courtesy of Balenciaga

Alaïa Store s’installe au 15 rue du Faubourg Saint-Honoré

Alaïa a fait le choix de défiler hors-calendrier dimanche 3 juillet. C’est dans un bâtiment brut encore en chantier du 15 rue du Faubourg Saint-Honoré que le directeur artistique Pieter Mulier a présenté son défilé Printemps-Été 2023 dans ce lieu qui deviendra la nouvelle boutique Alaïa en 2024. C’est la première fois depuis 1992 que la maison quitte le quartier du Marais pour cette artère très chic du centre de Paris où se bousculent les enseignes de luxe. C’est ainsi dans l’ancienne boutique Lanvin, entre les cafés, boutiques et galeries de la rue, qu’Alaïa pose ses valises entre tradition et modernité. Un beau clin d'œil à son fondateur, Azzedine Alaïa, qui rêvait de s’y installer.

Alaïa, Spring 2023 Ready-To-Wear
@Courtesy of Alaïa

Le Kid Rousteing, sans contrefaçon 

Cette semaine, une photo de bottes métalliques imaginées à partir d’un coffret Jean Paul Gaultier a fait le tour d’Instagram. Si le modèle est signé JPG bien-sûr, il est issu de la collection créée par Olivier Rousteing, directeur artistique de Balmain, pour la maison parisienne qui convie depuis 2020 une nouvelle génération de designers à revisiter l’univers Jean Paul Gaultier. Après Chitose Abe de Sacai et Glenn Martens de Y/Project, Rousteing a présenté le 6 juillet sa toute première collection Haute Couture pour Jean Paul Gaultier dans son siège historique situé au 325 rue Saint-Martin. Pour ce défilé tant attendu présenté devant un parterre de stars - Anna Wintour et Kim Kardashian en frontrow - Olivier Rousteing a réinventé l’imaginaire Gaultier en se plongeant dans ses souvenirs de jeunesse. Marinière en verre moulée, corseterie en pagaille, tatouages en trompe-l'œil, jupe-flacon “Le Mâle”… Olivier Rousteing signe une déclaration d’amour grandiloquente à celui qui inspira ses premiers pas de créateur. Le tout sur un remix de Sans contrefaçon de Mylène Farmer. Must see. 

Jean Paul Gaultier Fall 2022 Couture par Olivier Rousteing
@Courtesy of Jean Paul Gaultier

Couture Upcycling à l’Hôtel de vente Drouot  

Du 6 au 7 juillet, le groupe Drouot et l’association Renaissance présentent la première vente aux enchères Couture de pièces upcyclées. Après un premier défilé en juillet 2021 à l’Hôtel Drouot, Renaissance continue de promouvoir une réinvention de la mode et reprend les principes de la Haute Couture. En déconstruisant les stocks des vêtements de luxe, en les transformant et en les remettant sur le marché, elle a vocation à créer un nouveau cycle de mode fondé sur le savoir-faire français mondialement reconnu dans ce domaine. Pour créer ces nouvelles générations de vestiaires prestigieux, l’association mobilise des personnes d’horizons divers, souvent en difficulté d’insertion, afin qu’ils puissent apprendre un savoir-faire artisanal grâce à des formations pointues qui concernent les techniques de couture à la main, le modélisme ou encore l’upcycling de luxe. Ces nouvelles “petites mains” travaillent ensuite dans un atelier de couture où ils transforment des pièces de luxe en de nouvelles tenues comme celles présentées lors de cette première vente aux enchères qui propose 44 looks mais également quelques photographies et tableaux. 

Vente Couture Upcycling, Jeudi 7 juillet à 19h00, Hôtel Drouot, Salle 3

Paco Rabanne et Patou défilent hors-calendrier 

Dimanche 3 juillet, Patou et Paco Rabanne ont fait le choix de présenter leur collection de prêt-à-porter entre la semaine de la mode masculine et Haute Couture. C’est au Palais de Tokyo, dans un décor métallique, que Julien Dossena a dévoilé la collection Paco Rabanne Printemps-Été 2023 sur un échafaudage surélevé. Décrite par le designer comme une “riposte féminine”à la croisée de la cybernétique et du fétichisme, la collection joue sur un mix sensuel et chaotique où l’on arbore le traditionnel foulard de babouchka russe comme un signe de protestation. Guillaume Henry se la joue plus sobre pour son premier défilé physique pour la maison Patou qui renoue avec les podiums parisiens après trente ans d’absence. Les modèles ont défilé dans l'hôtel particulier de la maison de couture sur l'Île de la Cité et ce n’est autre que l’actrice américaine Julia Fox qui a clôturé ce défilé hyper-féminin aux accents pop dans une robe bleue et orange qui a une fois de plus fait le tour des réseaux. 

Charles de Vilmorin, créateur d’un autre monde

Le 4 juillet, c’est dans un tout autre décor que Charles de Vilmorin présentait sa collection Haute Couture automne-hiver 2022-2023 en investissant les salons de l'ancien hôtel particulier de la célèbre mécène Marie-Laure de Noailles. Pour le quatrième défilé de sa maison de couture éponyme, le créateur de 24 ans, également à la tête de la direction artistique de Rochas, a imaginé l’histoire d’une planète qui perd ses couleurs en explosant que l’on retrouve sur des créatures en mouvement et des tenues toutes plus fantasmées les unes que les autres. Il en résulte une collection hors-sol dans des teintes vives et poétiques où Charles de Vilmorin semble dépeindre un autre monde. Le sien. 

Tagged:
Paris
FASHION WEEK
Balenciaga
haute couture