Les meilleurs films A24 que vous n'avez pas encore vus

La liste des films issus de la société de production culte s’étend sur une décennie. Voici notre sélection des pépites que vous avez peut-être manquées.

par Douglas Greenwood
|
05 Août 2022, 2:30pm

Un film produit ou distribué par A24 est toujours synonyme de qualité. Depuis l’ambiance grisante de Moonlight, récompensé aux Oscar, jusqu’à la gloire de Everything, Everywhere All at Once au box-office, tout ce qui sort de ce studio est à chaque fois considéré comme la crème de la crème du cinéma. Et l’univers de la télévision n’est pas en reste. Pensez à Euphoria et la prochaine série très attendue avec Lily Rose-Depp, The Idol.

Plus en détail, voici des chefs d’œuvres A24 que vous avez peut-être manqués ou qui ont pu passer sous votre radar mais qui méritent toute votre attention.

1. La Route sauvage (« Lean on Pete », Andrew Haigh, 2018)

Après nous avoir offert le classique britannique queer contemporain Weekend, le réalisateur Andrew Haigh s’est installé dans les grandes plaines américaines pour raconter l’histoire de Lean on Pete. Le film suit Charley, un adolescent issu d’une famille brisée qui se lie d’amitié avec un cheval de course. Lorsqu’il apprend que ce dernier est destiné à l’abattoir, il fait tout ce qui est en son pouvoir pour le sauver de ce destin tragique. Portée par Charlie Plummer et Chloe Sevigny, une histoire d’amitié émouvante à ne pas manquer.

La Route sauvage est visible sur Prime Vidéo.

2. Locke (Steven Knight, 2013)

Acheté par A24 dès sa première au Festival du film de Venise, ce drame britannique ne nous fait pratiquement jamais quitter le visage de son protagoniste incarné par Tom Hardy. Tourné en très gros plan sur le siège conducteur d’une voiture, Locke relate le voyage chaotique d’un homme qui rentre à Londres après avoir travaillé dans une ville du nord du Royaume-Uni. D’un côté, son épouse et ses enfants l’attendent pour assister à un match de football ; de l’autre, la femme qu’il a secrètement mise enceinte est en train d’accoucher. Le film le voit s’entretenir avec les deux, dans une course contre la montre qui dévoile peu à peu les dessous de chaque histoire.

Locke est visible sur Prime Vidéo.

3. Native Son (Rashid Johnson, 2019)

Basé sur le roman de Richard Wright, ce drame réalisé par Rashid Johnson suit un jeune homme noir de Chicago catapulté dans l’univers des extra-riches lorsqu’il devient chauffeur pour des hommes d’affaires fortunés. Ashton Sanders incarne Bigger Thomas, le protagoniste du film, aux côtés de KiKi Layne et Margaret Qualley.

Native Son est visible sur OCS.

4. The Last Black Man in San Francisco (Joe Talbot, 2019)

Les fans inconditionnels de ce film affirment que A24 l’a comme qui dirait laissé tomber. Ce récit partiellement autobiographique sur un jeune homme noir a été présenté en avant-première à Sundance en 2019 et a connu dès le départ un battage critique énorme. Inspiré de la vie de l’acteur américain Jimmie Fails, il raconte comment un homme a tenté de récupérer la maison de son grand-père dans un quartier embourgeoisé de San Francisco, à la recherche de ses racines.

The Last Black Man in San Francisco est visible sur Netflix.

5. In Fabric (Peter Strickland, 2018)

Peter Strickland, l’un des derniers auteurs britanniques, est connu pour ses films d’horreur déconcertants et légèrement surréalistes. Après The Duke of Burgundy (un thriller saphique et sadomasochiste sauvage), on le retrouve avec In Fabric. Ce film, qui raconte l’histoire d’une robe maudite dénichée dans un grand magasin de banlieue, est certes étourdissant et stupide, mais se pose aussi comme l’exemple d’un certain type de films à petit budget qui finissent généralement par ne jamais voir le jour.

In Fabric est visible sur Prime Vidéo ou Apple TV.

6. Under the Skin (Jonathan Glazer, 2013)

Largement considéré comme l’un des meilleurs films de science-fiction contemporains, le sinistre drame de Jonathan Glazer met en scène Scarlett Johansson dans le rôle d’une extraterrestre d’apparence humaine qui traque les hommes dans les rues de Glasgow. Ce film, qui reste la meilleure performance de l’actrice — et sans doute celle qui la transforme le plus —, n’a cependant pas obtenu l’amour du box-office qu’il méritait. Si l’on n’a plus entendu parler de Jonathan Glazer depuis, des rumeurs annoncent son retour pour fin 2022.

Under the Skin est visible sur Prime Vidéo.

7. Slow West (John Maclean, 2015)

Sept ans avant sa nomination aux Oscars pour son rôle dans le western de cow-boys The Power of the Dog, Kodi Smit-McPhee tournait déjà dans Slow West, un drame sur un Écossais naïf qui traverse les États-Unis afin de retrouver son amant. Mais ce road-trip prend une autre tournure lorsqu’il rencontre un tueur à gages, incarné par Michael Fassbender. Si en apparence ses intentions semblent louables, on découvre rapidement que l’Écossais a un parcours plus tumultueux que ce que l’on ne pourrait penser.

Slow West est visible sur Prime Vidéo.

8. Chaudes nuits d’été (« Hot Summer Nights », Elijah Bynum, 2017)

Trois mois après la présentation de Call Me by Your Name au Sundance Film Festival, un autre film avec Timothée Chalamet a squatté nos consciences. Hot Summer Nights d’A24, présenté comme un drame néo-noir sur le passage à l’âge adulte, a connu un succès inattendu au SXSW. Dans ce film, Timmy joue le rôle de Daniel, un adolescent turbulent qui passe l’été à Cape Cod et croise le chemin du dealer du coin. Ensemble, ils élaborent un plan pour gagner du fric, ce qui les mène vers une situation qui va vite devenir incontrôlable.

Chaudes nuits d’Été est visible sur Canal +.

Tagged:
Culture
cinema
production
a24