Photo par Lawrence Schwartzwald/Sygma via Getty Images.

Carolyn Bessette-Kennedy en sept looks iconiques

Celle qui était publiciste chez Calvin Klein et épouse de JFK Jr. a quasiment inventé l’athleisure à l’américaine.

par Zoë Kendall
|
08 Janvier 2021, 10:12am

Photo par Lawrence Schwartzwald/Sygma via Getty Images.

Personne n’incarne le cool discret de la mode nineties aussi bien que Carolyn Bessette-Kennedy. Publiciste chez Calvin Klein, Carolyn a été catapultée d’inconnue du grand public directement sous le feu des projecteurs lorsqu’elle a épousé le prince charmant des États-Unis, le « Prince of Camelot », John F. Kennedy Jr. en 1996. Évidemment, la mariage a déclenché une folie médiatique dans des proportions comparables à celles de Meghan Markle. Les paparazzi de New York arpentaient Tribeca dans l’espoir de voler une photo des jeunes mariés sortant de chez eux. Et les rédactrices de mode se sont rapidement intéressées au style unique de Carolyn : sportswear à l’américaine mélangé à des pièces d’avant garde, peu habituel pour les Kennedy qui étaient évidemment très preppy. La manière dont elle était volontairement ignorante de la mode de l’époque était la preuve même de son goût, et avant la fin de la décennie, les médias l’avaient nommée icône mode des années 1990.

Mais le conte de fées s’est arrêté aussi vite qu’il avait commencé : en 1999, Carolyn et JFK Jr. sont morts quand leur avion s’est écrasé au large de la côte de Martha’s Vineyard. Si elle est restée sur terre trop peu de temps, Carolyn Bessette-Kennedy a laissé une trace indélébile sur la mode qui allait durer au moins pour les deux prochaines décennies. Revenons sur ses looks les plus mémorables. 

carolyn-besette-kennedy-and-john-f-kennedy-jr
Photo par Jon Naso/NY Daily News Archive via Getty Images.

Jeunes mariés au quotidien, 1996


L’allure de Carolyn Bessette-Kennedy est le résultat de deux éléments : son style personnel si parfait et son aversion pour la presse. Connue pour être réservée, Carolyn évitait les médias, refusait les interviews et les séances photos pendant sa relation si scrutée avec JFK Jr. Par conséquence, sa vie quotidienne, ses looks quotidiens, ont principalement été immortalisé par les paparazzi. La sincérité du style de Carolyn dans ces clichés montre bien ce que voulait dire Linda Wells, la rédactrice en chef d’Allure, lorsqu’elle parlait d’ « effortful efforlessness ». On le voit bien dans ce cliché de 1996 : ses cheveux bien coiffés avec un cerf-tête en écaille, un simple manteau Prada sur une tenue en soie et maille.

Athleisure toujours, années 1990


Mais son style quotidien n’était pas toujours tiré à quatre épingles non plus : Carolyn était la championne de l’athleisure avant que ce style ne définisse le paysage la mode. Elle était souvent photographiée par les paparazzi, marchant dans Central Park avec John Jr., en train de promener son chien, ou se rendant à la campagne avec sa famille où elle préférait des looks beaucoup plus casual. Alors qu’ils allaient chercher les journaux avec John Jr., Carolyn portait un look athleisure 100% américain : baskets Nike Air Streak, polaire, jean large et queue de cheval.

carolyn-bessette-kennedy-and-john-f-kennedy-jr
Photo par The LIFE Picture Collection via Getty Images.

Calvin Klein, 1995


Avant de se marier, Carolyn travaillait chez Calvin Klein comme publiciste et ce pendant sept ans. Considérant cette durée, on peut assurer avec certitude que le designer américain, que l’on connait pour ses vêtements pour femmes très minimalistes, est responsable du style de Carolyn d’une manière ou d’une autre. Ici, elle porte une robe de soirée qui avait fait la cloture du défilé Printemps Été 1996.

Robe de mariée Narciso Rodriguez, 1996


Carolyn a demandé à son ami Narciso Rodriguez, un designer encore inconnu à l’époque, de dessiner sa robe de mariée alors qu’ils prenaient des verres au restaurant Odeon à New York. Après deux mois de recherches et deux fittings plus tard, Rodriguez avait créé l’une des robes de mariée la plus iconique des années 1990. Carolyn et John Jr., se sont dit oui lors d’une cérémonie privée à Cumberland Island, où la mariée portait une robe de soie couleur perle coupée dans le biais avec un décolleté et un voile transparent. La simplicité de la robe marque bien le passage entre la mode des robes de princesse toute en volume et la nouvelle mode qui perdure encore aujourd’hui : la robe de mariée que l’on enfile en toute simplicité.

Classiques atemporels, années 1990


Ce qui rend le style de Carolyn unique en son genre, c’est aussi le fait qu’il lui arrivait de porter les mêmes pièces plusieurs fois. Dans une interview avec le New York Post, l’ancienne assistante de JFK Jr. RoseMarie Terenzio a divulgué que Carolyn n’avait pas un dressing important et qu’elle n’acceptait jamais de cadeaux de la part de designers. À la place, elle alternait entre des pièces classiques bien choisies et d’autres qui étaient plus des investissements. Ses favoris ? Denim bleu Levi’s, T-shirts GAP et ce manteau Prada, qu’elle a fait faire en trois couleurs.

carolyn-bessette-kennedy-and-john-f-kennedy-jr
Photo par Ron Galella/Ron Galella Collection via Getty Images.

Robe obi Yohji Yamamoto, 1998


Carolyn était aussi connue pour ces choix mode quelque peu ésotériques. Elle avait des pièces marquantes signées par des designers d’avant-garde comme Ann Demeulemeester et Comme des Garçons, mais a toujours eu une relation particulière avec les vêtements du designer japonais Yohji Yamamoto. Lors d’un gala pour la Municipal Art Society, elle a porté une robe obi de la collection Yamamoto Automne Hiver 1998 avec de longs gants en velours. Ailleurs, on a pu la voir avec des jupes, des costumes, et même des vêtements d’hommes de la marque. D’où vient cet amour pour Yohji ? Il se trouve que Carolyn ne pouvait pas porter des vêtements des marques qui achetaient de la publicité dans le magazine politique de JFK Jr. George. Puisque Yamamoto n’achetait pas de publicités dans la presse papier, c’est devenu un réflexe pour Carolyn lorsqu’il s’agissait de s’habiller élégamment pour un évènement black tie.

carolyn-bessette-kennedy-at-the-whitney-gala
Photo par Evan Agostini/Liaison.

Coupe, silhouette et détails, 1999


Carolyn a évité le recours aux stylistes pour célébrités en préférant choisir et assortir ses propres looks. « Son style n’était peut-être pas opulent, mais il était luxueux » analyse la designer Gabriella Hearst dans une interview pour Newsweek. « Tout était une question de coupe, de silhouette ». Pour l’évènement annuel du Whitney Museum, Carolyn s’est approprié le dress code black tie, associant une chemise Yohji Yamamoto Homme avec une jupe ajustée de la ligne femme du designer. Remarquez comme la chemise n’est pas boutonnée, mais simplement pliée et rangée dans la jupe. Le tout petit sac en chaine, surement une pièce vintage, apporte une touche différente à une tenue sinon presque trop parfaite. Tout est dans les détails.

Tagged:
90S
athleisure
carolyn bessette kennedy
7 tenues iconiques