Ce photographe détient le secret de la jeunesse éternelle

Bien qu’il n’ait que 17 ans, Dan Hall prouve que la jeunesse n’a rien à voir avec l’âge.

par Zoe Whitfield
|
30 Mars 2020, 8:00am

Qu'il s'agisse d'une simple accroche de journaux People, ou bien d'une notion plus philosophique dérivée de la fiction (du mythe de Faust à Benjamin Button en passant par Dorian Gray), le concept de jeunesse éternelle reste sujet à interprétations, fantasmes et controverses. Défini comme “un concept éternel lié à l’immortalité qui s’apparente à une jeunesse sans fin”, c’est au final un thème commun dans notre culture populaire actuelle. Pour le photographe de 17 ans Dan Hall,, cette expression résume parfaitement sa dernière série photo : une collection d’images inspirées à la fois par un esprit de jeunesse, et par le point de vue que peuvent avoir nos grand-parents sur le monde.

Dan s’est procuré un appareil photo dès son plus jeune âge. "Mon père aimait prendre des photos et avait plusieurs appareils, donc j’ai appris les bases grâce à lui, et je m’y suis finalement mis aussi," raconte-t-il. Cette passion précoce ne s'est point démentie depuis, ce qui l’a conduit à sa première exposition photo à la galerie de Notting Hill, JM. Un livre "Eternal Youth" en est également tiré.

Eternal Youth est caractérisée par une curiosité pour les "différentes expressions, les divers personnages et identités" des sujets de Dan. Son travail capture des couples en pleine étreinte, des amis qui jouent, et des selfies au flash de Dan se regardant dans le miroir. Le jeune photographe partage avec nous son point de vue sur l’intimité, son rejet du digital, et sa collaboration avec les associations caritatives Young Minds et Age UK.

dan hall eternal youth

Comment pourrais-tu définir la "jeunesse éternelle" ?
C’est cette notion de folie de jeunesse, d’excitation qu’on peut retrouver chez n'importe qui, quel que soit l’âge. Les jeunes veulent être vieux, et les vieux veulent être jeunes. Même si les gens qui figurent dans cette série sont à des extrémités opposés de l’âge adulte, ils ont tous un esprit de jeunesse..

L’intimité est un thème clé dans toutes ces photos, un sentiment difficile à fabriquer ou à simuler. Comment as-tu fait pour créer cette confiance entre tes modèles et toi?
Les personnes que j’ai photographiées sont des proches, donc cela m’a permis d’aller au plus profond de leur vulnérabilité, d’explorer ou, à l'inverse, de masquer certains côtés de leur personnalité grâce à une mise en scène de leur personnage.

Tu as mentionné au préalable "les contrastes et similarités" entre les jeunes et les vieux. Peux-tu nous en dire plus?
Ces deux groupes représentent les pôles opposés de l’âge adulte: les jeunes sont en train de faire l’expérience de tout pour la première fois, alors que les personnes âgées font les choses pour la dernière fois. J’ai découvert, après avoir eu des conversations avec des personnes de chaque tranche d’âge, qu’ils partagent des sentiments identiques vis-à-vis de la beauté. La tranche d’âge la plus jeune est plus autocritique, alors que les personnes âgées ont tendance à mieux accepter le processus de vieillissement, et aimeraient que les jeunes apprécient et profitent plus de leurs jeunesse.

Tes photos sont toutes prises en argentique. Tu as grandi dans une époque dominée par le digital, pourquoi penses-tu que tant de photographes de nos jours sont attirés par l’argentique ?
L’expérience physique et tactile de prendre des photos en argentique m’a détourné du digital. L'argentique me permet de me ralentir, de me focaliser sur le cadrage d’une image, de connecter avec mon sujet plus en profondeur. Le résultat n’est pas aussi instantané; chaque cliché compte.

dan hall eternal youth

Quelle est ta photo préférée de la série ?

Ma préférée c’est ‘Grandma’s Hands', “Les mains de Grand Mère”, parce qu’elle est la preuve d’une vie longue et variée - les lignes et les détails dans ses mains délicates témoignent de son âge, et je trouve ça beau.

Peux-tu en dire davantage sur le livre ?

Il contient une sélection d’images de la série, avec des texte écrits anonymement par plusieurs personnes, et qui décrivent leurs différentes expériences de la jeunesse ou de la vieillesse. C’est un accompagnement, je pense que le texte ajoute une autre dimension, et, je l’espère, plus de profondeur aux photographies.

Tu vas renverser toutes les recettes du livre et de la vente des photographies à deux organismes de charité, Young Minds et Age UK.
J’ai décidé de collaborer avec ces deux associations caritatives parce qu’elles se préoccupent de la santé mentale des plus jeunes et des personnes âgées, un sujet qui fait partie de ma photographie. Les jeunes parlent souvent de santé mentale de nos jours, mais les générations précédentes sont souvent laissées pour compte à ce niveau là - elles ont grandi à une époque où on ne parlait pas de bien-être et de santé mentale si ouvertement. Ces associations aident ces deux groupes de personnes à trouver le soutien dont elles ont besoin, donc je trouve qu’il y a un lien entre ces associations et les sujets de mes photos.

Le livre Eternal Youth de Dan Hall est disponible en commande ici

eternal youth dan hall
 Eternal Youth By Dan Hall Friday 6 – Sunday 8 March 2020 JM Gallery, 230 Portobello Road, London W11 1LJ Private view Friday 6 March at 7pm
eternal youth dan hall
dan hall eternal youth

Credits


Photography Dan Hall

This article originally appeared on i-D UK.

Tagged:
Culture
jeunesse
Photo
vieillesse
dan hall