Courtesy of Rahim Fortune

Rahim Fortune a photographié l’avenir du skate en France

Ils s’appellent Allan, Amiel, Léon et 8marvell. Ils ont entre 20 et 24 ans, ont été repérés par les plus grands, collaborent avec différentes marques et passent leurs journées à s’épuiser sur des planches en bois. Rencontre avec de jeunes ambitieux.

par Maxime Delcourt
|
31 Décembre 2021, 10:20am

Courtesy of Rahim Fortune

« Dans quelques années, le skate continuera de nous définir et de nous animer, mais on sera peut-être connu pour autre chose ». Peut-être ne s’en rendent-ils pas compte, mais lorsqu’ils prononcent ces mots, d’une même voix enthousiaste et complice, Allan, Léon, Amiel et 8marvell disent quelque chose de leur ambition, en solo ou en bande. Après tout, « les choses avancent plus rapidement quand on est plusieurs ». Aucun membre de ce collectif sans nom ne dépasse les 25 ans, mais leur réputation s’est déjà répandue bien au-delà du périphérique parisien. « On est encore très jeunes, mais ce n’est pas le début. Ces dernières années, on a déjà fait tellement de choses », affirme Amiel, dont le propos, tenu sans aucune prétention, contraste avec le ton de sa voix, très affirmée.

RFO_Paris_1.jpg
CHICO @chicoamiel varsity jacket LOUIS VUITTON, jeans model’s own /STEVEN@8marvell Veste en cuir zippée LOUIS VUITTON, jeans SAFE, sneakers LOUIS VUITTON

On le comprend : sur Instagram, le profil de ces quatre riders comptent des dizaines de milliers d’abonnés, certains ont été repérés par Virgil Abloh ou ont créé leur propre marque (Pure), d’autres ont été contactés par Netflix ou tourné dans des clips de Kanye West et Frank Ocean. Les prémices de la consécration, c’est certain. Le signe d’une carrière pouvant s’écrire sous de multiples horizons, même si tous affirment qu’ils n’en seraient pas là sans le skate, qu’ils pratiquent depuis une dizaine d’années. « Sans nos planches, notre vie ne ressemblerait en rien à celle que l’on mène actuellement, poursuit Amiel. Ce qui ne nous empêche pas de sortir régulièrement de notre zone de confort et de vouloir toucher à tout ».

RFO_Paris_2 .jpg
ALLAN @allanarma chemise COMME DES GARÇONS SHIRT, collier LOUIS VUITTON

Par « toucher à tout », il faut entendre : la mode, le cinéma, l’événementiel ou même l’art, à l’image de l’exposition photo « Insulaires » d’Allan, qu’il envisage comme un hommage à ses origines guadeloupéennes. C’est là l’une des particularités de cette bande : son cosmopolitisme. Outre Allan, 8marvell est d’origine camerounaise, Amiel fait régulièrement des allers-retours entre Paris et son Chili natal, tandis que Léon parvient à peine à se définir avec des grands-parents d’origines nigérianes, une naissance à Londres et une enfance passée à Nice. « À défaut d’avoir de réelles attaches, je m’identifie avant tout à ce que je j’aime et cherche ma communauté autre part », confie-t-il, sous le regard bienveillant de ses amis.

RFO_Paris_14.jpg
STEVEN @8marvell veste en cuir zippée et sneakers LOUIS VUITTON, jeans SAFE / LEON hoodie zippé et pantalon CARHARTT WIP, sneakers et lunettes LOUIS VUITTON / ALLAN chemise et short COMME DES GARÇONS SHIRT, sneakers ADIDAS / CHICO vasity jacket LOUIS VUITTON, jeans model’s own, sneakers OFF-WHITE

Ce qui unit Allan, Léon, Amiel et 9marvell, c’est aussi un mode de vie, qu’ils disent très sain et assez éloigné du stéréotype injustement accolé au skate, avec lesquels ils ne semblent pas très à l’aise. « Sans être des mecs qui vont à la salle tous les jours dans l’idée d’être le plus performant possible, on est très loin du cliché qui voudrait que le skateur ne pense qu’à faire la fête, fumer des spliffs et boire. Par exemple, tu ne trouveras jamais de pack de bières à côté de nos spots… On a de grandes ambitions, on ne peut pas se permettre de faire n’importe quoi. » À croire que les quatre parisiens ont compris que le skate était désormais une culture mainstream, un mouvement qui incarne le cool et leur permet de se connecter avec d’autres domaines : Amiel dit avoir découvert des tonnes de musiques grâce aux vidéos de skate sur YouTube, Allan confesse avoir appris l’anglais via cette culture, etc. Tous se rejoignent d’ailleurs autour d’une même idée, résumée par 8marvell : « L’important, ce n’est pas d’être le plus fort, c’est aussi ce que tu dégages. Le skate, c’est aussi un sport d’image ». Leur look, où chaque élément semble avoir été méticuleusement choisi (ici, un masque recouvrant le visage, là un bandana sur la tête) en atteste, mais ne doit pas faire oublier l’essentiel : tous sont de très bons skateurs (Amiel a remporté les Championnats de France Junior en 2017, Allan une compétition à la Barbade), même s’ils sont visiblement un peu gênés à l’idée de commenter leurs prouesses. « C’est juste que l’on pourrait être plus fort encore si on ne faisait que ça, précise Allan. Sauf qu’on a d’autres passions, et celles-ci nous prennent beaucoup de temps également. »

RFO_Paris_10.jpg
LEON @adonisdada : hoodie zippé et pantalon CARHARTT WIP / CHICO @chicoamiel varsity jacket LOUIS VUITTON, jeans model’s own, sneakers OFF-WHITE / ALLAN @allanarma chemise et short COMME DES GARçONS, collier LOUIS VUITTON

Tous reconnaissent néanmoins qu’ils sont trop attachés à la ride pour ne serait-ce qu’envisager s’en détacher un jour. Ce qu’ils aiment, c’est traîner à République, au Palais de Tokyo ou le long de n’importe quel bout de trottoir leur permettant de maltraiter leurs planches, persuadés d’avoir trouvé dans le skate un moyen de tout expérimenter, tout vivre, tout connaître. Au jeu des souvenirs Léon évoque ainsi ces trajets de plus de deux heures lorsqu’il vivait à Nice dans l’idée d’aller skater de nouveaux spots, Allan détaille volontiers son année new-yorkaise où il a compris que tout y était encore plus intense, tandis qu’Amiel se rappelle ses séjours à l’étranger pour différentes compétitions.

RFO_Paris_3.jpg
Steven @8marvell: veste zippée en cuir et sneakers LOUIS VUITTON, jeans SAFE, porte clefs TIFFANY & CO x SUPREME

Il y a aussi toutes ces rencontres improbables, toutes ces excursions dans des lieux éloignés de leur réalité : « On a déjà vu un mec sortir un pistolet pour défendre un territoire. Nous-même, on s’est déjà fait voler notre équipement vidéo… Ça prouve que cette vie en extérieur nous confronte à des choses que l’on n’est pas censé voir. Indirectement, ça nous fait grandir. » Le skate, disent-ils, leur aurait également permis d’apprendre à digérer l’échec. Tenter un tricks, le rater, l’essayer à nouveau, se casser un bras, remonter sur sa planche et réussir enfin à le passer : il faut croire que la détermination fait partie du quotidien des skaters, et ce ne sont pas ces jeunes vingtenaires qui mettront à mal cet adage. « Ça ne fait pas si longtemps que les portes de la mode s’ouvrent, mais Dan Sablon et Virgil Abloh nous ont permis de voir plus grand, confie Allan. Grâce à eux, on sait que l’important est d’être authentique, de ne pas se mettre de barrières à cause du regard des autres » Et Amiel de conclure : « Les a priori, c’est ce qui bride le potentiel. L’objectif est de réussir à s’en moquer. Maintenant que l’on a vu à quoi ressemblait toute cette industrie, on a envie d’en être des acteurs. »

RFO_Paris_9.jpg
Steven @8marvell: veste zippée en cuir et sneakers LOUIS VUITTON, jeans SAFE
RFO_Paris_8.jpg
ALLAN @allanarma t-shirt ERL, short COMME DES GARÇONS SHIRT, sneakers ADIDAS, collier LOUIS VUITTON / STEVEN @8marvell Veste en cuir zippée LOUIS VUITTON, jeans SAFE, sneakers LOUIS VUITTON

Crédits

Photographe Rahim Fortune

Styliste Dan Sablon

Editorial Director Claire Thomson-Jonville

Talents Allan, Steven, Amiel et Léon

Vidéo Laurent Segretier

Vidéo Assistant Timmy Sapotille

Production Lotti.

Tagged:
Paris
Skate
Rahim Fortune