All images courtesy of Christian Dior

Dior Homme marque officiellement le début de la Saison du Pantalon de Survet’ Gris

La dernière collaboration en date de Kim Jones ? Christian Dior lui-même. Pour célébrer le 75e anniversaire de la Maison, le designer est reparti des bases pour créer le nouveau New Look.

par Osman Ahmed
|
23 Janvier 2022, 11:25pm

All images courtesy of Christian Dior

Kim Jones n’est pas étranger aux collaborations, mais sa dernière en date est peut-être la plus évidente, et donc la meilleure. « Monsieur Dior ! » s’émerveille Stephen Jones lors de l’avant-première, suggérant que ce serait l’Ultime collaboration. Une association spirituelle, en quelque sorte, où Jones valse avec le fantôme du maître. Fruit du hasard, l’automne-hiver 2022 coïncidait avec le 75e anniversaire de Christian Dior, mais aussi avec le 25e anniversaire de la première fois où Stephen a monté les escaliers en tapis gris du 30 avenue Montaigne. Entourée d’images de modèles hautains très mid-century, avec des tailles de guêpe et des jupes amples, la collection nous a donné à voir ce que l’on pourrait appeler les « hommes fleurs » version Kim Jones, véritables contrepoints aux « femmes fleurs » de Monsieur Dior. En d’autres termes, voici le New Look revisité, mais avec la facilité et, si l’on ose dire, le confort que les deux dernières années ont exigé. Bref, l’antithèse de la silhouette capitonnée des années Dior d’après-guerre, où s’est même dévoilée une collaboration avec Birkenstocks, mes aïeux !

Le défilé s’est déroulé le long d’une reconstitution d’un matin d’hiver vivifiant sur le Pont Alexandre III, la Seine s’écoulant doucement en arrière-plan. Oui, nous sommes bien à Paris pour le défilé et le vrai pont se situe à deux pas, mais Dior est Paris, et c’était le moment idéal pour amener la capitale au reste du monde. Et on ne parle pas du Paris de Netflix, mais bien du Paris de nos rêves les plus fous, où les garçons portent des bérets et des bouquets de fleurs fraîches, où l’air est rempli d’un fumet de pain croustillant et où, qui sait, l’on peut tomber amoureux au-dessus un pont dans le soleil couchant.

La collection était évidemment aussi jolie qu’une carte postale des années 1950. Broderies japonisantes de brins de muguet déposées délicatement sur des vestes molletonnées en organza et sur les doublures et revers, damas léopard façon Mitzah Bricard dans des tons bleus poudrés et moutarde sombre, petits bérets en satin de Stephen Jones et chaussures Derby incrustées de pierreries, sans oublier les manteaux dans le fameux tissu technique Macrocannage matelassé du sac Lady Dior (citez-moi un seul homme fleur qui n’aime pas Lady Di). Puisque Christian Dior adorait les fleurs et jardins, Kim a créé de larges pantalons de jardinage et des sacs fourre-tout en feutre, ainsi que des pochettes en cuir conçues pour transporter des bouquets de roses enchanteresses, comme l’ont fait certains des modèles. Niveaux accessoires, on a pu y voir de magnifiques cordons de perles d’eau douce et des boucles d’oreilles et pendentifs en émeraude conçus par Yoon Ahn. Les diamants véritables étaient également de la partie, comme sur ce bracelet de tennis de style déco réalisé par Victoire de Castellane, une créatrice qui réalise chaque saison une pièce de haute joaillerie pour Dior Men.

Ah, l’optimisme romantique ! C’est sans doute la raison pour laquelle tant de gens gravitent autour de la mode. Même si on a tous du mal à l’admettre, il y a un peu d’Emily en chacun de nous. Et Kim Jones — peut-être le créateur le plus travailleur à ce jour et donc potentiellement le plus blasé — est lui aussi plus que jamais prêt à se challenger. Car pour tous les directeurs de création qui ont porté le lourd manteau de Christian Dior, il y a LA pièce. Celle qui restera l’emblème stylistique éternelle de la maison, aka la veste Bar. Jusqu’à présent, Kim avait réussi à l’éviter, se contentant d’emprunter les boutons recouverts signature desdites vestes. À l’époque, le New Look imaginé par Dior était perçu comme nostalgique, dramatique, voire même un peu immoral (le rationnement et les pénuries alimentaires étaient encore en vigueur). Et bien que Monsieur Dior ait introduit de nouvelles lignes — la Ligne Princesse (bien taillée et cintrée), la Ligne Coupole (en forme de tonneau), la Ligne A, la Ligne H, et enfin le Sack — il restera à jamais associé à son New Look de 1947, qui réhabilitait la femme comme objet luxueux. Silhouette que même les critiques les plus ardents ont fini par apprécier, puisque dans les moments d’incertitude on le sait bien, c’est toujours le glamour qui gagne.

S’il serait stupide de tirer des parallèles avec notre époque, il y avait quelque chose de réconfortant à voir le romantisme venir à nous au cœur d’une saison enveloppée par les ténèbres. Kim a présenté des vestes Bar magnifiquement sculptées dans un édifiant mélange de textures (denim délavé, feutre que l’on trouve généralement sous les cols des tailleurs, crêpe-de-chine, jersey épais), chacune d’entre elles ayant été créée en plissant et repliant un blazer homme pour souligner une taille trop marquée. Des vestes évasées jusqu’à l’ourlet afin de créer une légère forme flatteuse de sablier, mais sans y ajouter ces détails corsetés et rembourrés des versions originales, qui appartiennent désormais au passé. Certains blazers en soie ont même été confectionnés avec des drapés cannelés à l’avant, à enrouler et à nouer autour de la taille, « un peu comme une veste Bar DIY », selon une remarque entendue au studio.

DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 12.JPG

Si les parties supérieures étaient fantaisistes, symbole des impressionnants ateliers de couture Dior, les parties inférieures sont restées beaucoup plus décontractées — la conséquence, peut-être, de CETTE OVERDOSE DE VISIOCONFÉRENCES. La plupart des pantalons étaient des pantalons de survêtement en cachemire-jersey élégamment passepoilés, avec les pans des chemises en coton rayé dépassant sous les hanches. Une dégaine sexy dans un style Big Dick Energy affirmé, l’air de dire j’en-ai-rien-à-foutre-de-vos-ceintures. Voilà la pommade idéale pour apaiser le côté trop formel de la haute couture, une façon de la rendre plus réelle, plus actuelle. Sans oublier la collaboration avec Birkenstocks, qui a vu des sandales reprenant les tissus et broderies de la collection parcourir nonchalamment le catwalk. C’est évident : Kim sait comment faire pour produire une pièce qui se vendra comme des petits pains chauds.

Il se trouve d’ailleurs que la collection arrive à temps pour inaugurer la Grey Sweatpants Season, à savoir l’équivalent vestimentaire (et sexuel) des promenades dans les bois et des latte à la cannelle, véritable signal de l’entrée dans l’automne et expression déjà cultissime sur le net. Christian Dior aimait le gris — un gris colombe provençal très spécifique du XVIIIe siècle —, gris qu’il a utilisé dans les intérieurs des salons Louis Quinze au 30 avenue Montaigne. Lors de notre avant-première, Kim Jones portait, pur hasard, un ensemble en jersey gris (oui, un pantalon de survêtement). Il a souligné que sa collection homonyme AW 2005 avait été un précurseur de cette sportivité habillée déclinée dans des tons ardoise. La boucle est maintenant bouclée, et elle ne pourrait être plus appropriée pour dépeindre l’ambiance high-low et smart-cazh de 2022. « J’en suis très fier », a déclaré Kim en souriant. Qui sait, peut-être même que Monsieur Dior le serait lui aussi.

DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 1.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 2.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 5.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 8.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 11.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 9.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 14.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 15.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 17.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 20.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 21.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 42.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 44.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 46.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 48.JPG
DIOR MEN'S WINTER 2022-2023 COLLECTION - LOOK 49.JPG
Tagged:
Dior
Paris Fashion Week
Kim Jones
défilés
Dior Men
AW22