converse x pleasures pro leather, la collaboration la plus punk de l’hiver

On a été à Londres avec Crystal pour le lancement de la collaboration Converse x PLEASURES pro leather.

par Amanda Margiaria
|
26 Novembre 2019, 11:51am

Il est rare que deux marques aux identités très différentes parviennent à fusionner. Il est encore plus rare que cette union donne naissance à une troisième entité, unique mais empruntant pareillement aux deux mondes. Eh bien c'est le cas de la collaboration entre PLEASURES - marque de streetwear basée à Los Angeles, connue pour ses graphismes irrévérencieux et son esthétique punk - et Converse, icône du style et finalement d'une époque. Ensemble, elles ont conçu la Converse Pro Leather d'un nouveau genre ; une version contemporaine de la chaussure désormais culte, portée à la fois par les punks, les musiciens en tout genre et les joueurs de basket au fil du 20ème siècle.

1574768122658-1

« À l’instar de l'emblématique Chuck Taylor, la Pro Leather est un véritable classique, observe Alex James, le designer et cofondateur de PLEASURES, rencontré le jour du lancement de la collab. Avant cette collaboration, peu de designers ont su exploiter ce potentiel de manière vraiment créative. » Ici, PLEASURES est justement allé piocher sa créativité dans l'héritage esthétique punk, réalisant un collage frénétique de références, de graphiques, de symboles et de textures. La collaboration est une preuve de la versatilité de la Pro Leather, et de la facilité avec laquelle la chaussure iconique peut jongler entre son côté sportif - on le répète, elle a été la sneaker préférée des joueurs de basket - et son héritage plus rebelle.

1574768142985-2

À l'occasion du lancement de la collaboration, i-D s'est rendu à Londres, berceau du punk, pour passer une soirée avec Crystal et Roshelle, respectivement ambassadrices de Converse en France et en Italie. Avec ces deux jeunes artistes s'ouvre un nouveau chapitre de l’histoire de Converse, qui soutient depuis longtemps les nouvelles générations dans ce qu'elles ont de plus créatif. Les deux ne se connaissaient pas mais, grâce à la marque qu'elles représentent, ont pu échanger et partager leur expérience londonienne.

Crystal, (très) jeune artiste polymorphe, est aussi exubérante que déterminée à transmettre, via sa musique, un fort message artistique à sa génération. Fille de parents mélomanes, elle écrit et compose depuis toute petite. Son obsession est simple : devenir, être artiste, faire évoluer son art et rester fidèle à elle-même et à son style, qui transpire jusque dans ces chansons - une décontraction qui sait parfois s'échapper des normes du genre. Il est loin, le temps où elle écoutait avec diligence les paroles de sa mère : « Si tu ne sais pas quoi mettre, met un tailleur », dit-elle en riant.

1574768214299-3

Car il suffit de la voir pour s'en convaincre, Crystal a un sens du style, unique. Une manière nonchalante de déployer un attirail de looks résolument cools et modernes. Ce genre de personne qui donne l'impression de s'être habillée les yeux fermés ce matin. Avec ceux qui portaient déjà des Converse il y a une dizaine d'année - les skateurs new-yorkais ou londoniens, par exemple - Crystal partage comme une aura, un attitude sans effort qui lui suffit pour se démarquer. C’est pour tout ce qu'elle représente et incarne que la Pro Leather lui va si bien et que Converse, qui la suit attentivement depuis s'est débuts, l’a choisie comme ambassadrice.

Au fil de notre discussion avec Alex James, nous en avons profité pour l’interroger sur la phrase qui apparaît littéralement partout sur la chaussure : Stop lying to yourself - « Arrêtez de vous mentir ». « C’est un peu provocateur. L'idée était de transmettre l'irrévérence et l'aspect critique propre à PLEASURES, sous la forme d'une chaussure qui fut symbole de rébellion. Il y a aussi tout un paragraphe inspiré des Smashing Pumpkins. Ça fait partie de notre identité, assure-t-il avec fierté. C'était aussi très important de se réapproprier notre héritage, à l'heure où, avec les réseaux sociaux, tout semble “copiable”. Avec ces phrases, ces déclarations, on tente d'influencer les gens, de faire appel à leur conscience, à leur culture et leur esprit critique. »

1574768345921-4

Puis, plus précisément sur le processus créatif qui a mené à la Pro Leather : « Converse nous a donné une totale liberté de création et d’expression. Ce fut un moment de partage et de collaboration intense, » raconte Alex James, avant d'évoquer les inspirations qui ont mené son design. « Je me suis souvenu de cette photo de mon père en train de jouer au basket avec des Converse Pro Leather aux pieds. Ça m'est souvent revenu au cours de la conception. Aussi, je voulais utiliser du Tyvek parce que c'est un matériau rarement utilisé pour les chaussures. J'ai pensé que ce serait intéressant de l'intégrer à l'intérieur d'un revêtement plastique. » Pas de panique sur la fonctionnalité de la chose : « Le Tyvek va s’user, mais il ne va jamais se briser. » Le temps glissera sur vos chaussures comme sur l'héritage de Converse.

1574768360978-5
1574768392808-6
1574768417246-7
1574768434373-8
1574768448805-9
Tagged:
crystal
Londres
converse pro leather
pleasures