emma dj nous a composé un mix pour éclater les frontières de la techno

Le producteur, Dj et co-fondateur de Fusion mes couilles a livré pour i-D un mix hybride, aérien et parfois brutal, qui donne le ton de son nouveau projet, à sortir ce mois-ci.

par Sylvain di Cristo
|
14 Juin 2019, 12:59pm

Pour faire simple, Emma DJ est l’un des symboles du renouveau de la club music parisienne. Avec leurs soirées Fusion mes couilles, Emilio et sa bande ont apporté très tôt ce qui commençait à sérieusement manquer en club et globalement en soirées techno : le fun. Le nom « Fusion mes couilles » résume d’ailleurs très bien l’intention, et le son d’aller avec le nom. Pour ça, c’est outre-Manche qu’il est allé chercher l’inspiration, le Royaume-Uni ayant toujours été l’un des plus fertiles terreaux de l’avant-garde électronique. Résultat, une musique « transgenre breakée » à l’énergie aphex-twinienne qui irradie d’un slackeur magnifique, c’est ça Emma DJ.

Si les soirées Fusions mes couilles font autant de bruit qu’une all night long de Casual Gabberz, les premières productions solo d’Emma DJ ont aussi de quoi faire tirer la langue. Après une déconstruction de l’album éponyme de Slipknot ainsi qu’une première tape en mars dernier sur le label français Lavibe, une seconde (Global Pharmaceutical) devrait tomber courant juin. Ça va vite. Pour i-D, il raconte la genèse de ce projet de cassettes : « La première tape a tout naturellement amené la deuxième. Quand tu as l’inspiration, tu produis en continu et à la fin tu vois le projet se dessiner, tu vois apparaître une certaine cohérence entre les tracks. Ce son, c’est ce que j’ai fait dans ma chambre, ce qui m’est venu à ce moment-là de ma vie, je ne saurais pas trop en dire plus si ce n’est qu’en bidouillant sur mes logiciels, c’est ce son-là qui en est sorti. »

Pour Brice Coudert, DA de la Concrete et fondateur de Lavibe, le label qui l’a repéré, c’est son avant-gardisme et sa radicalité qui lui ont tapé dans l’oreille : « J'ai connu Emma DJ en tant que jeune fêtard assidu à Concrete. Je me suis pas mal foutu de lui quand il a lancé son projet Fusion mes couilles que je trouvais un peu trop lol, mais il m'a finalement vite prouvé que j'avais tort et qu'il avait juste un temps d'avance sur tout le monde. On dit que le talent de la nouvelle génération est de savoir piocher dans la masse de musiques et d'influences auxquelles elle a accès via Internet. Emilio c'est exactement ça, sauf qu'il sait en tirer que le meilleur et a assez de personnalité pour ne pas se contenter de simplement recopier ce qui se fait ailleurs. »

Quoi de mieux qu’un podcast pour comprendre vraiment le personnage ? Pour i-D, Emma DJ a enregistré un mix d’une heure qui se veut l’écho actuel de ses DJ sets en club. Un mix personnel qu’il laisse libre d’interprétation avec « quelques pains, mais ça donne du charme. » Devant tant de générosité musicale, on lui pardonnera volontiers.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.