bandes à part : paco rabanne

Toutes les semaines, i-D vous présente un jeune créateur entouré de sa « bande ». Y/Project, Courrèges, Paco Rabanne, Léa Peckre, Etudes, Koché et Wanda Nylon : tous ont joué le jeu et sont venus accompagnés de leur bande de cœur.

|
21 décembre 2016, 10:35am

Quand Julien Dossena est arrivé chez Paco Rabanne, le futur commençait à devenir un truc sérieusement anxiogène. Le monde s'écroulait et entrainait dans sa chute tous nos espoirs de salut technologique. Finies les utopies providentielles et le progrès tout-puissant : place à l'Apocalypse. Celle que justement, Paco Rabanne avait (aussi) légué en héritage à Julien avec la tâche (quand même compliquée) d'imaginer l'allure de notre futur. Au même moment, la mode commençait à comprendre que sa recette de base, la prévision des tendances, n'intéressait plus grand monde, forçant le créateur à descendre de son piédestal (mi-pythie mi-pétasse) pour aller se frotter au présent. « On vit une révolution oui, mais c'est assez doux. C'est plutôt une évolution. Notre génération a un devoir de précision : exprimer quelque chose à un moment donné et espérer trouver un écho. C'est ça, et c'est déjà énormément » résume le créateur avec humilité et concision.

« Quand je porte du Paco Rabanne, je me sens moi en mieux. » Laure

Alors, qu'exprime-t-il, lui, chez Paco Rabanne ? Comment parler du futur quand plus personne ne veut (ne peut ?) y croire ? Julien, lui, parle de son monde. Et autour de son monde, invariablement, des soleils, des planètes et des étoiles gravitent. « Jean-Phi, c'est la personne la plus proche de moi au studio. C'est le plus pur et il est complètement possédé par la mode. Laure, c'est ma copine depuis qu'on est enfants. C'est la fille qui me donne envie de lui faire des vêtements, depuis la Bretagne et tous les jours aujourd'hui. Charlotte c'est mon amie depuis que je suis arrivé à Paris. Elle est douce, instinctive et très douée. Tout est facile avec elle. Dustina, elle, m'a tué quand je l'ai entendue jouer la première fois. Comme Laure, elle m'inspire, mais autrement. » Pour chacun, un mot juste, une pensée claire et un sourire profond. C'est un système solaire, où tout s'ordonne, tranquillement, par la force des choses.

« Julien est plus complexe qu'il n'y paraît : aussi "terrien", breton que rêveur. Il ne se fixe aucune limite tout en étant très à l'écoute.» Charlotte

Profondément hybride, la bande de Paco Rabanne semble s'être accordée grâce à une qualité commune, la gentillesse, un truc que le monde tend à ne pas prendre au sérieux. « La gentillesse, la courtoisie, la conscience de l'autre. Ce sont des choses avec lesquelles je ne peux pas ne pas composer. Sans paraître ingénu, c'est ce qu'il me faut » explique Julien. 

« Je me sens FABULOUS en Paco Rabanne. » Jean-Philippe

Et si c'était ça, le futur ? L'avenir ? Et si le monde de Julien était un monde post-apocalyptique, justement. Un monde peuplé d'individus ultra définis, différents et respectueux les uns des autres, rassemblés par leur besoin profond de justesse, de clarté et, oui, de bonté. Le futur est peut-être devenu un peu ringard pour le reste du monde. Il ne l'est clairement pas pour Julien Dossena et sa bande : ils sont en train d'en construire un à la mesure de leur intelligence. 

« Ce que Julien fait chez Paco Rabanne c'est fidèle à la maison, donc vraiment actuel. » Dustina

Credits


Photographie : Phil Engelhardt assisté de Gwénaëlle Trannoy
Réalisation : Xenia May Settel
Texte : Tess Lochanski
Make-up : Aya Fujita assistée de Son Semi
Hair : Sumiyo Kyoshima assistée de Hiro Niino