cellar door, le label anti-label qui va exciter l'underground français

La créatrice de mode Léa Peckre et le Dj parisien Sene lancent le label Cellar Door qui propose une nouvelle façon d'border la musique, via l'anonymat de ses artistes. Ils ont confié en exclusivité à i-D le titre Optimal Drama, issu de leur toute...

|
17 mai 2017, 1:45pm

La créatrice française Léa Peckre et le Dj Sene - deux enfants de l'underground parisien - se sont associés pour créer Cellar Door, un label expérimental qui fait entrer la création dans une nouvelle ère. A contre-courant de l'industrie mais en phase avec son époque, Cellar Door repose sur le principe de l'anonymat et abroge les frontières. "Avec Cellar Door nous voulons ouvrir les perspectives et ne pas se positionner dans un style. Il est d'ailleurs difficile de mettre des adjectifs précis sur la musique contemporaine que nous aimons, qui a nos yeux est plus que jamais décloisonné. L'horizon musical du label va donc s'ouvrir sur des champs assez différents, sur des pratiques spontanées parfois dansantes, parfois expérimentales," explique Sene.

Trois fois par an, le label mettra en lumière le travail d'un artiste, à une condition : que ce dernier renonce à son nom et s'entiche d'un alias. Inutile de chercher - il sera bien difficile de reconnaître la main de l'artiste à l'oeuvre. Un parti-pris qui permet aux deux fondateurs de questionner en filigranes le culte de la célébrité et d'en finir avec les poncifs du créateur démiurge : c'est la musique qui importe avant tout. "Je pense que sous l'anonymat, les artistes invités sur le label seront débarrassés de tout enjeu personnel, plus aptes à proposer un projet inédit, explique Sene. Pour donner vie et forme à son alias, chaque artiste devra choisir un avatar, un personnage fictif qu'incarnera une personne (vous et moi, par exemple). Compliqué ? Oui mais surtout précurseur : "Nous créerons une série de personnages fictifs, qui, au fil des sorties, formerons une collection non exhaustive d'histoires et de profils. Nous mettrons toujours en regard ce projet musical avec le travail d'un photographe qui mettra en image ces personnages", poursuit l'un des deux fondateurs.

Chaque EP sera accompagné d'une série shootée par un photographe de renom qui mettra en scène l'avatar de l'artiste dans différentes situations et scénographies. Plus qu'un label, Cellar Door est l'instrument idéal pour renouer avec une certaine physicalité de la musique, et ce à travers différents médiums : la photographie, le livre, le vinyle. "Le statut de l'objet est central. Au delà de créer un lien physique entre la musique et la photographie, il nous permet de sortir de l'abstraction qu'est internet aujourd'hui. Les notions de collection et d'archive sont essentielles. Elles synthétisent toute nos envies, nos fantasmes, et confèrent au projet une aura très spéciale." Vous êtes prévenus.

Le premier EP intitulé 660 problems est signé des mains de l'énigmatique Persona Service et contient cinq morceaux fragmentés et extrêmement bien ficelés. Le livre qui l'accompagne renferme quelques photographies hilarantes prises au Sénégal par le talentueux Charles Nègre et Sene. On vous laisse le plaisir de les déchiffrer.

www.cellardoor.love

soundcloud.com/cellardoorservice

Credits


Photographie : Charles Nègre
Texte : Micha Barban-Dangerfield