on tient le plus beau mix de ce printemps – et il est signé lafawndah

Pour i-D et avant de se produire au festival identifié.e.s ?, la chanteuse a construit un monde sonore dans lequel se côtoient Laylow, Michel Legrand, Bonnie Banane et Brigitte Fontaine.

par Andrea Nkom
|
29 Mars 2019, 4:16pm

Peu de gens ont le pouvoir de mélanger les influences et de joindre les horizons comme Lafawndah. Il faut dire aussi que l'artiste irano-égyptienne née à Paris a vécu à New York, au Mexique et en Guadeloupe avant de poser – mais pour combien de temps ? – ses valises à Londres. C'est peut-être cet héritage culturel hybride qui lui a inspiré son EP Tan sorti en février dernier, prélude de son premier album, Ancestor Boy, sorti ce mois-ci sur le label Concordia.

Pour i-D, la musicienne a composé un mix à son image : poétique et dissonant. Du staccato de Chassol jusqu'au lyrisme de la bande-son de Peau d'Âne signée Michel Legrand en passant par le rap digital de Laylow, les cordes folles du musicien égyptien Mohamed Abdelwahab Abdelfattah et l'afro contagieuse de Nyoko Bokbae, Lafawndah slalome entre tous ses héritages et obsessions du moment, dans un enchainement fait d'unions et de surprises. Une à une, l'artiste démolit les frontières qui séparent et hiérarchisent les genres, prouvant que finalement, peu de choses distinguent l'énergie à contre-temps d'une Bonnie Banane lancée sur une composition de Flavien Berger et l'esprit inlassablement punk de Brigitte Fontaine, embarquée dans le récit d'une histoire d'amour impossible entre une momie homosexuelle et un travesti cosmonaute, en plein live dans le journal de 20h.

En plus d’un répertoire multiple, Lafawndah revendique une multiplicité d'identités, un être au monde pluriel qui s'inspire autant des chanteuses de r'n'b que des nouveaux jazzmen français. Et autant du journal télévisé que du cinéma muet égyptien. Elle jouera ce samedi 30 mars à Paris sur la scène du Klub pour le Festival Identifié.e.s ?, co-organisé par les collectifs Filles de blédards et Chkoun is it?, dont l'intention revendiquée consiste à interroger, d'élargir et de célébrer les possibles de l'identité.

En attendant, appuyez sur play <3

Tagged:
mix
LaFawndah
Playlist
i-dj
Festival Identifié.e.s​ ?​
Ancestor Boy