Image extraite de Lolita malgré moi

adieu les sorcières sexy : voici le guide i-D des meilleurs costumes d'halloween

Comment s'y retrouver parmi la saison Halloween 2018 ? Voici un guide pour vous familiariser avec les tendances costumes de l'année. Pas à pas.

par Sophie Peacock
|
30 Octobre 2017, 9:40am

Image extraite de Lolita malgré moi

Halloween tombe toujours le même jour : un soir froid, sombre et venté qui donne envie de rester chez soi en pyjama plutôt que de sortir dans une tenue inconfortable et trop légère, constituée à partir d'objets trouvés sous le lit de son colocataire. Mais comment trouver le bon équilibre - impressionner sans se ruiner et surtout, être capable de danser dans son costume sans être a) d'un ennui profond, b) complètement cliché ?

Se décider
C'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure confiture. Souvenez-vous de votre première combi squelette ou du bon vieux drap sur la tête qui vous faisait instantanément ressembler à Casper. Mais il y a aussi la paire de cornes assortie de son maquillage intégral rouge, que vous avez fini par porter sur ordre d'un de vos potes, quand tout le monde y avait échappé et que vous aviez pourtant signalé une allergie au body painting. Avant de vous lancer, sachez que vous pointer à une teuf d'Halloween avec un costume que personne d'autre ne portera ne vous expose qu'à deux issues possibles : soit il s'agit d'un excellent moyen de démarrer une conversation, soit d'une raison d'ostraciser le 'weirdo' en vous qui « s'est peut-être inspiré de Star Wars, j'en sais rien, je l'ai pas vu ». Appropriez-vous votre costume et annoncez d'emblée ce qu'il représente, parce qu'entendre : « Selon ses dires, cette personne s'est déguisée en fission nucléaire » est quand même plus sympa que : « Qui a invité le donut mi- sorcier mi- roi ? »

La sorcière sexy
Si vous cherchez une tenue sexy imaginable à partir du tas de vêtements noirs qui déborde de votre armoire, la sorcière se présente comme une option intéressante. Avec un costume à la fois casual et bon marché, vous pouvez vous permettre d'en rajouter sans avoir peur de verser dans l'excès. À vous l'effrayant troisième œil et les lèvres bleues ! Il ne vous reste plus qu'à remplir un sac de tampons et à y enfermer un vieux chat, recouvrir votre Uber de toiles d'araignées et faire de votre Dyson la Rolls Royce des manches à balais. Réunissez quelques amies, formez un cortège errant de sorcières et refusez d'adresser la parole aux personnes de sexe masculin. Les balais font très bien l'affaire.

L'uniforme
Si un costume devait convaincre et séduire en même temps, alors ce serait l'uniforme. Il permet d'être une policière normale ou une policière coquine, une pilote normale ou une pilote coquine, une chirurgienne normale ou une chirurgienne coquine. Mais que diriez-vous d'une policière cyborg volante ? Ou d'une pilote dont le côté droit semble avoir vingt ans de plus que le côté gauche ? Une chirurgienne qui s 'avère être aussi Velma de Scooby Doo ? À vous d'élargir le champ des possibles !

La raison pour laquelle la plupart de ces costumes rendent mieux dans leur version sexy est que leur version normale donne surtout l'impression d'avoir affaire à de mauvais professionnels. Acheter un costume de pompier de mauvaise qualité vous donnera juste l'air d'être d'un mauvais pompier. Personne n'a envie de se voir rappeler sa nuit aux urgences une veille de jour férié, alors si vous choisissez la voie de l'uniforme jouez-le « Halloween glam'chic » plutôt que « tentative de jeu de rôles d'un couple en baisse de libido. »

Sortir de son personnage
N'ayez pas peur d'être à la mode et de vous retrouver tous habillés en Blade Runner ou en Bad Moms : là où il y a des costumes, il y a des cinéphiles. Pour éviter de vous voir expliquer la symbolique de votre costume Pulp Fiction par un fan de Tarantino, faites plutôt appel à votre imagination. Si vous souhaitez vraiment ressembler à un être de fiction, mélangez au moins les franchises et les genres pour faire enrager les puristes : soyez mi- elfe mi- alien ou piochez deux personnages de De Niro au hasard pour en créer un encore plus cool – et préparez-vous à la polémique.

Non
Par pitié, pas de costume « ironique et anti bien-pensance ». Non, vraiment. Je vous assure que c'est toujours beaucoup moins drôle que vous l'imaginez.

Oreilles, ailes et queues
Viennent ensuite les accessoires de dernière minute prétendant être de véritables costumes. Vous avez forcément déjà assisté à ce genre de moments : David dit qu'il est venu déguisé en abeille, sauf qu'il a juste enfilé un t-shirt Superdry et les ailes de princesse de sa nièce. Quant à sa copine, elle s'est dessinée un nez et des moustaches de chat avec un eyeliner délavé, et a abandonné tout semblant de dignité.

C'est un crime que j'ai commis à plusieurs reprises et que je me dois d'assortir d'un avertissement. Je me suis rendue une fois à une fête d'Halloween déguisée en « vagin à dents ». En fait, je portais juste une robe noire avec des dents de vampires découpées dans du papier et collées à mon pubis, qui ont fini par se détacher trente minutes après mon arrivée. Donc à moins que votre accessoire soit particulièrement tendance, laissez-le chez vous parce qu'il y a de fortes chances pour qu'il finisse perdu ou – pire encore – que quelqu'un se l'approprie. Humiliant.

Sortir du lot en se fondant dans le décor
Si vous voulez convaincre et impressionner – que vous savez endurer l'inconfort physique et que vous avez une bonne vessie – optez pour le camouflage. Déguisez-vous et dupez les autres ! Changez-vous en cabine téléphonique, en urinoir, en poubelle et fondez-vous dans le décor pour fuir le désespoir et l'incompréhension. Vous pouvez aussi faire l'inverse : venir habillé comme l'hôte de la fête, infiltrer son cercle d'amis, le faire bannir de la soirée et du rang social dont il est indigne. Vous pouvez même ne pas aller à la fête et dire ensuite : « Désolée Toby, j'ai même pas eu la chance de te dire bonjour. Oui, j'étais bien là, je m'étais déguisée en frigo. »

Pour ceux qui voudraient se défiler
Je vous comprends, vraiment, moi aussi je déteste me déguiser. Mais parfois la pression sociale est telle qu'il faut avaler la pilule et enfiler un costume ridicule pour entrer dans le moule. Faites profil bas. Dites aux gens que vous venez à l'image de la personne que vous aviez peur de devenir lorsque vous aviez 12 ans. Expliquez que, oui, vous portez un costume mais qu'il est seulement détectable dans d'autres territoires, et qu'il vaut même assez cher. Mettez une paire de lunettes épaisses et laissez les gens décider de qui vous êtes, avant de les monter les uns contre les autres. Venez comme vous êtes et donnez vous une raison de porter ce corset en cuir jaune que tout le monde déteste mais que vous trouvez secrètement cool. Easy.

Tagged:
Halloween
Mean Girls
costumes
witch
alternative guide