chanel, miu miu et vuitton (re)connectent enfin

Pour son défilé Chanel printemps/été 2017, Karl Lagerfeld s'est construit un serveur géant au Grand Palais. Miu Miu s'embarquait sur une plage joyeuse et Vuitton renouait avec l'esthétique des années 1980.

par Anders Christian Madsen
|
06 Octobre 2016, 3:30pm

Difficile de penser que Karl Lagerfeld ait prédit le débat low-tech vs high-tech qui a inondé cette saison. Et pourtant, au défilé Chanel, au Grand Palais nous étions plantés au cœur de la reproduction d'un énorme serveur, de câbles, de prises et de plaquettes alignées sur les murs. 

C'est assez révélateur, de voir Chanel multiplier les références digitales cette saison. Karl Lagerfeld a récemment fêté ses 83 ans, mais il reste le designer de mode aux observations les plus pertinentes, celui qui commente et secoue le statu quo de l'industrie avec des défilés hyper élaborés. Cette fois-ci, il a librement interprété les mécanismes graphiques d'un serveur dans la confection de ses vêtements. La collection a été produite bien avant ce fameux article du Vogue incendiaire et le débat qui s'est ensuit la semaine dernière sur l'importance (ou non) des blogueurs mode, mais elle composait l'illustration parfaite de la tension entre journalistes et blogueurs. 

Peut-être Lagerfeld avait-il regardé Absolutely Fashion, le documentaire sur le quotidien du Vogue britannique, de l'intérieur, qui a été l'autre sujet épineux de la saison - pour les mêmes raisons que le débat entre journalistes et influenceurs. C'est une scène du docu en particulier qui a fait parler : quand la rédaction doit voter pour la couverture de Kate Moss à adopter pour le prochain numéro. L'équipe d'Alexandra Shulman préfère à la majorité la couverture la plus osée de Moss, tandis que la rédactrice en chef, elle, en préfère une autre. L'équipe s'est finalement faite outrepasser par leur boss, dont le soupçon est finalement avéré - Condé Nast est d'accord avec son choix plus sûr. Cette scène illustre de la même manière les tensions entre l'ancienne et la nouvelle école de la mode. Une industrie qui se doit de conserver une certaine intégrité, commerciale et éditoriale, mais qui doit également faire bouger les lignes. 

Lagerfeld a toujours cru et vu le futur - cette notion impérative de la mode. Mais dans toute sa sagesse, il sait aussi ne pas suivre la nouveauté aveuglément. Les étiquettes rendent la société plus évidente à vivre, avait-il déclaré, et c'est peut-être comme ça que l'on pourra connecter l'ancien et le nouveau monde dans ce serveur géant de la mode. On souhaite tous qu'il y ait de la place pour tout le monde dans cette industrie. C'est comme cela que naissent les idées nouvelles et que la mode survit. 

Miu Miu printemps / été 2017

Retour à la réalité : l'ombre de la présidentielle américaine planait sur cette saison printemps/été 2017 et le souffle subversif, joyeux, girly et coloré de Miuccia Prada pour Miu Miu a fait le plus grand bien du monde. Un bulle joyeuse, une journée à la plage, la représentation de la vie simple comme un idéal de liberté et d'élégance. Un rempart à la morosité et aux problèmes auxquels le monde fait face. 

Miu Miu printemps / été 2017

En coulisse, la créatrice évoquait le réchauffement climatique - et il était difficile de ne pas se rappeler que l'un des deux candidats à la présidentielle américaine n'y croit pas. Mais la manière qu'a Prada de nous habiller jouera un rôle dans le futur, quand l'on se retournera sur l'esthétique de ce moment précis de l'histoire.

Louis Vuitton printemps / été 2017

Chez Vuitton, Nicolas Ghesquière dédiait sa collection à Paris, avec un défilé Place Vendôme qui offrait l'échappatoire nécessaire à une ville qui ne s'est peut-être pas remise des horreurs de son année passée. La maison présentait un revival 1980, le même qui a enflammé cette semaine parisienne - avec Balenciaga, Balmain, Saint Laurent - dans une vision futuriste. L'alliance du chic et du sexy nonchalant incarnée par tant de Parisiennes. Un hommage bienvenu dans la capitale, et un rappel à tous : cette ville est LE cœur de la mode. 

Louis Vuitton printemps / été 2017

Credits


Texte Anders Christian Madsen

Tagged:
Paris
Chanel
Karl Lagerfeld
printemps/été 2017