dior homme dédie sa nouvelle collection au pouvoir symbolique du denim

En 2018, un seul mot d'ordre : se détendre.

|
janv. 5 2018, 11:10am

Le denim est le tissu le plus fonctionnel, le plus modulable mais c’est aussi le plus nostalgique. Le jean peut tout faire. Il est capable d’être à la fois beau et usé, parfait porté en jean et splendide en veste, un tantinet trop grande. De Tom Ford à Calvin Klein, les défilés printemps/été 2018 l’ont vu partout, sa versatilité lui permettant d’alterner entre haute couture et streetwear. Dernier exemple en date ? Dior Homme lance une collection qui lui est entièrement dédiée.

« À Londerzeel, la ville dont je suis originaire, il y avait une minuscule boutique de jeans, en plein centre, sous l’église, explique Kris Van Assche, le directeur artistique de Dior Homme, en évoquant ses premiers souvenirs liés à cette matière. C’était un truc très vrai, pas du tout mode, très ‘travailleur américain’. C’est là que ma mère m’a amené pour acheter mon premier jean. » Un souvenir intact qui rappelle combien la matière peut être évocatrice.

« Le jean n’a rien de nouveau chez Dior Homme, mais il s’agissait d’un bon moment pour retravailler ces basiques et leur apporter quelque chose de neuf. Je voulais appréhender le jean à travers un nouveau regard, le travailler comme un élément autonome de la collection, mais porteur de la même identité. » Une vision perceptible à travers le mariage entre luxe et contre-cultures célébré par cette maison historique. Dernièrement, Kris Van Assche a également revisité la tenue de soirée à travers la collection Black Carpet, se détachant de la silhouette classique qui lui est traditionnellement associée.

« Chez Dior Homme, tout est une question de contrastes, explique-t-il. Il s’agit aussi bien de coupe que de jean. Dernièrement, je me suis tellement concentré sur la coupe que j’ai eu besoin de m’assurer que je restais dans un juste équilibre. »

La vision de Dior Denim est à rapprocher de celle de la collection Black Carpet : miser sur la séduction intemporelle du jean à travers une collection printemps/été 2018 en forme d’hommage aux slogans, aux club kids, à la broderie et à l’accumulation de couches de jean : « J’adore la silhouette que donne une veste en jean, associée à un jean et un tee-shirt blanc avec une écharpe, affirme le directeur artistique. C’est ma réponse jean au costume noir. »

« J’ai décidé de rendre visible l’étiquette en cuir habituellement cousue à l’intérieur du jean, continue-t-il. C’est une sorte de métaphore de l’approche intérieur/extérieur que j’applique aussi à la confection, mais également un symbole, celui d’un nouveau départ. »