le nouveau clip de chilla est mieux que la dernière saison de riverdale

La rappeuse sort aujourd'hui le clip de « Mira », où elle joue un triangle amoureux vengeur avec Lou Luttiau et Gary Neveu dans un décor de teen horror movie.

|
09 janvier 2019, 12:47pm

Au sein d'un rap français qui semble vivre un nouvel âge d'or malheureusement largement réservé aux hommes, Chilla est à mi-chemin entre le bol d'air frais et le violent mistral. Résolument féministe dans les thèmes qu'elle aborde, elle a su retourner la liberté offerte par le rap en 2018 pour s'attaquer au sexisme, à la misogynie, au harcèlement, quitte à décevoir ceux qui ne piquent ces problématiques que dans les morceaux d'Orelsan ou Damso. En 2017, Chilla sortait un premier EP réussi de dix titres, Karma, qui finissait de charmer de nombreux médias, peut-être trop enclin parfois à la cantonner à l'image de la rappeuse féministe de France.

Avec le clip de « Mira », réalisé par Aube Perrie, la rappeuse du pays de Gex entre en 2019 en jetant le trouble. Voyez plutôt. Un jacuzzi, un manoir à rendre fier Hugh Hefner, un groupe de potes et ce qu'il faut de liqueur(s) : le nouveau clip de Chilla présente une intrigue parfaite, et un contexte favorable à un triangle amoureux. Un trouple qu'elle compose à l'écran avec l'actrice Lou Luttiau (découverte dans Mektoub, My Love) et le jeune designer Gary Neveu, cofondateur du label Walk In Paris. Mais ne vous méprenez pas, si le décor du clip évoque ceux des teen shows de Netflix (Sabrina et Riverdale en tête), la trame amoureuse se rapproche davantage du synopsis d'un film sud-coréen : il est en effet question de vengeance. Ou alors du fantasme de la vengeance qui suit le cauchemar de l'infidélité ?

Au générique, Lou Luttiau joue « Maréva », le vrai prénom de Chilla. Alors jetez à nouveau un oeil au clip, sa réelle signification est peut-être à chercher au-delà du stupre et des bougies. On vous avait dit que c'était mieux que Riverdale !

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.