ne cherchez plus : on tient le son de ce vendredi (tout gris)

Habitué au vendredis tout gris, le duo sud londonien Modified Man sort un nouvel EP, « Set 3 » qui nous aidera à passer l'hiver.

par Micha Barban Dangerfield
|
23 Novembre 2018, 11:39am

C'est vendredi, la brume s'est étalée sur Paris ce matin et on cherche désespérément le titre qui nous aidera à braver cette journée à peine entamée. Casque sur les oreilles, triple café à la main, la barre Google sur l'écran reste vide et le curseur de saisie bat le silence de notre indécision. Le nouveau son de Prince Waly ? Le nouvel EP de Deena Abdelwahed ? Les remixes de Marylin Manson par Club Medieval ? Ou un bon vieux Mr Eazi ? Ah non voilà : les derniers sons de Modified Man – un enchevêtrement précis de broken beat, de house et de jazz, un truc solaire et enlevé.

Les caisses claires qui hachent le rythme, les synthés qui grésillent et s'étalent, les boutons des machines qui clignotent sur un tempo jazz... En écoutant leur dernier EP, Set 3, on ne peut s'empêcher d'imaginer les deux musiciens de Modified Man, courbés au-dessus de leurs claviers, bidouillant, découpant, assemblant, empilant des sons dans l'intimité de leur studio sud-londonien. Les vendredis matins ont une tout autre saveur avec eux. Quelques 120 kilomètres les séparent de nos côtes françaises et pourtant, leur son résonne comme un trésor exotique chez nous. Parce que derrière les rythmes broken beat, c'est un autre imaginaire qui s'esquisse, celui de la marge anglaise, celle née à partir des années 1990, en haut des tours près des antennes pirates ou tout en bas dans la moiteur des caves où la jeunesse se défoulait.

Set 3 fait le pont entre les époques, les sons, les genres, les littoraux et le lien entre tous les groupes qui ont fait la sève du son de Londres – de Bugz in the Attic à 4Hero en passant par Floating Point. Un héritage qui se confirme dans le titre « Hear me Calling », une sorte de gospel 808 haché menu. Un titre que l'on pose là, juste en dessous, et en avant-première sur i-D. Bon vendredi tout gris !