Publicité

5 choses à savoir sur le premier film réalisé par kristen stewart

Au programme : littérature, tourments et bisexualité.

par Douglas Greenwood
|
01 Août 2019, 11:11am

Image tirée du film dans lequel Kristen Stewart interprétera Jean Seberg © Amazon Studios

À Hollywood, difficile de trouver meilleure réinvention que celle de Kristen Stewart. Il y a 12 ans, elle était au cœur de n'importe quelle blague sur les teen movies et se voyait snobée par tous les vieux critiques de cinéma pour son rôle dans Twilight - celui d'une lycéenne folle amoureuse de son camarade de classe vampire, qui finit par porter son enfant mi vampire mi humain. C'est l'inconvénient d'être adulée par la jeunesse : le monde de l'art a du mal à vous prendre au sérieux. Heureusement, Kristen Stewart et Robert Pattinson ont su se frayer un chemin dans l'industrie du cinéma depuis. Et tandis que lui se balade dans l'espace dans High Life chez Claire Denis, elle est devenue la muse d'Olivier Assayas, auquel on doit le crossover mode-horreur Personal Shopper.

Mais les choses sont sur le point de s'inverser : l'actrice s'apprête à faire ses premiers pas en tant que cinéaste, c'est donc elle qui va désormais s'inspirer de ses muses. En 2017, son court-métrage, Come Swim - dont la musique avait été composée par St Vincent - avait déjà impressionné du beau monde. C'est la suite de cette première réalisation que Kristen s'apprête à tourner et qui devrait s'intituler The Chronology of Water. De quoi s'agit-il ? Va-t-elle jouer dedans ? Et surtout, comment l'une des actrices les plus demandées de sa génération a-t-elle trouvé le temps d'écrire un film entier ? Voilà tout ce que l'on sait à propos de The Chronology of water.

Le film est inspiré des mémoires d'une auteure américaine
L'inspiration de son script lui est tombée dessus comme le destin : elle ne le cherchait pas, le livre est tout simplement apparu dans la liste de recommandations de sa tablette Kindle. Les mémoires de Lidia Yuknavitch, The Chronology of Water, racontent l'histoire d'une jeune américaine qui grandit sur la côte est des États-Unis et souhaite devenir championne de natation, mais qui doit lutter contre la violence de son père à la maison. Sa mère est une toxicomane négligente et son enfance tourmentée la mène aux bords de la dépression. Pourtant, Lidia Yuknavitch trouve le moyen de se soigner en s'affirmant sexuellement et en devenant artiste. Une histoire qui ne demandait qu'à être adaptée au cinéma.

Il s'intéressera à la sexualité naissante de son jeune personnage principal
Lidia Yuknavitch compense la tragédie par la sexualité. Dans son livre, elle évoque son attirance pour les hommes et les femmes de manière très décomplexée et raconte comment elle a découvert son corps à l'adolescence. « J'aime sa manière d'être sale, étrange, embarrassante, dégoutante - sa manière d'être une fille. C'est une littérature d'apprentissage que je n'avais jamais lue auparavant » a expliqué Kristen Stewart à Durga Chew-Bose dans un portrait pour Vanity Fair à paraître en septembre. « J'ai grandi en regardant American Pie, ces mecs se branlaient dans leurs chaussettes comme si c'était totalement normal, c'était hilarant. Mais imaginez la même chose avec des filles - ça devient tout de suite étrange, presque effrayant. » ajoute-t-elle. Il n'est pas surprenant qu'elle se soit mise à écrire ce qu'elle décrit à IndieWire comme « le meilleur rôle féminin » pour déconstruire autant d'années de foutaises patriarcales.

Kristen Stewart n'est pas pressée
Kristen Stewart a annoncé le film pour la première fois à Cannes en 2018, alors qu'elle faisait partie du jury de la compétition. À l'époque, elle n'avait pas encore fini le script et cherchait encore une actrice capable d'incarner un personnage si complexe. Tout était prêt pour que le tournage débute l'été dernier mais les choses semblent s'être ralenties. En 2018, elle a tourné plusieurs films prêts à être diffusés en 2019 : le reboot de Charlie’s Angels, un film qui met en scène une starlette d'Hollywood, Jean Seberg (le premier rôle), et un thriller mystérieux nommé Underwater. Peut-être que Kristen s'est tout simplement octroyé une pause, ou qu'elle a pris le temps d'approfondir ses recherches pour l'écriture. D'après Vanity Fair, elle aurait lu son brouillon le plus récent à Lidia Yuknavitch et son mari « qui se seraient mis à pleurer ».

Le script aurait été écrit dans un van à Portland (si si)
Au moment le plus sombre de son cheminement d'écriture, Kristen Stewart a déménagé à Portland avec son chien Cole. Ils ont vécu dans la même ambiance que l'auteure du livre pour s'en imprégner. Toujours d'après Vanity Fair, Kristen Stewart et son chien seraient même allés dormir face à la maison de Lidia Yuknavitch. Ok c'est un peu bizarre. Mais est-ce que vous n'aimeriez pas vous réveiller en découvrant Kristen boire son café ?

Elle ne jouera pas dedans
Kristen Stewart s'est réinstallée à Los Angeles et a finalisé ses derniers brouillons. Surtout, elle n'a pas de rôle important en perspective, ce qui pourrait laisser penser que The Chronology of Water sera sa prochaine priorité. Pourtant, personne ne sait qui endossera le premier rôle -vraisemblablement pas elle en tous cas. L'année dernière elle confiait à IndieWire : « Je vais écrire un rôle que j'adorerais jouer, mais il ne sera pas pour moi.» Croisons les doigts pour qu'elle change d'avis.

Cet article a initialement été publié sur i-D UK.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram et Twitter.