Au secours, je suis addict à la série Netflix Bridgerton

Les débutantes un peu cruches n’ont aucun soucis à se faire, à part peut-être découvrir comment on fait les bébés, et ça fait du bien.

par Jack Sunnucks
|
13 Janvier 2021, 1:38pm

Le nouveau show Netflix Bridgerton est une série d’époque épique signée Shonda Rhimes, parfait à regarder pendant la pandémie. Corsets contraignants, badinage au clair de lune et pas mal de nudité masculine, autant de cases cochées si on considère ce qu’on a envie de voir à la télé ces jours-ci, tout cela saupoudré d’une petite dose de ridicule avec des perruques qui défient la gravité et des accents français pas vraiment convaincants. Ce qui fait du bien également, la stupidité des personnages. Loin, très loin, des évènements de leur époque et bien sur de la notre, ils se promènent dans de grands palais en parlant d’une sorte de proto magazine à scandales écrit par Madame Whistledown. Lady Whistledown, incarnée par la voix de velours de Julie Andrews, est une narratrice omnisciente qui reste bien cachée, non sans attendre que quelque chose d’inapproprié se passe, que ce soit un baiser (très tabou) ou une grossesse (tellement interdit qu’ils ne prononcent pas le mot).

En parlant de grossesse, la famille Bridgerton entière n’a aucune petite idée de comment les choses se passent, sans parler de leurs horribles voisins les Featheringtons. Ces gens n’ont absolument rien à faire à part s’assoir et raconter des ragots, et ils n’ont même pas commencé à raconter des ragots sexy. Bien sur, pas de sexe avant le mariage, mais on pourrait imaginer qu’ils en parleraient quand même, ou au moins expliquer à Daphne ce qui se cache derrière « la douceur de la nuit de noces » avant de la balancer sur le marché des fiançailles. Mais non, la pauvre Daph reste absolument ignorante, déjà imitée dans des memes comme cet exemple ci-dessous de la génie D.J. Mausner.

Malgré tout, j’ai dévoré cette série débile en un week-end, et maintenant le bande-son de ma vie se limite à des versions instrumentales d’Ariana Grande et au bruit de la canne de Lady Danbury. Depuis ses sourcils toujours froncés, Danbury donne l’impression de savoir ce qu’est la fornication, mais la Lady est le membre le plus âgé du casting. En attendant la saison 2, je devrai me satisfaire de regarder à nouveau Daphne et Duke Hastings dévastés et confus tout en restant moi-même tout aussi dévasté et confus à la maison, autorisé à sortir une heure par jour dehors en compagnie d’un chaperon. Peut-être qu’on a plus de choses en commun que je ne pensais.

Cet article a été initialement publié par i-D UK. 

Tagged:
Netflix
Serie