13 (très bonnes) raisons d'aller voter dimanche

Parce que plus personne ne comprend rien.

par Romain Charbon
|
09 Décembre 2015, 5:15pm

1. Parce que vous venez d'avoir 18 ans

Vous êtes majeur, super, mais vous habitez encore chez vos parents. Tout ce qu'on vous offre désormais c'est de pouvoir conduire une voiture (si vous avez les thunes pour le permis), signer un contrat de travail (si vous trouvez un job) ou vous marier (si vous n'avez que ça à faire). Dans votre vie morne et chiante, le vote est donc tout ce qu'il vous reste pour égayer d'un brin de nouveauté votre entrée dans l'âge adulte et le début d'une longue relation avec l'appareil administratif français.

2. Parce que vous venez d'acquérir la nationalité française

Alors que vous êtes passé par un parcours du combattant qu'aucun Français d'office n'aurait eu le courage ou la force d'emprunter (sauf si vous vous êtes marié, trop facile, mais le pire reste à venir) il est très probable que vous soyez dès 8h au bureau de vote parce qu'après 10 ans de nuits d'attente devant la préfecture, vous avez l'habitude d'être au rendez-vous très tôt avec l'Etat français.

3. Pour visiter une école

On vous dit toujours que nos impôts servent à payer des écoles. C'est donc le moyen de le vérifier sans passer pour un pédophile. Vous découvrirez de jolies fresques en nouilles et pourrez même découvrir des toilettes où tout est à 10 centimètres du sol, urinoirs et lavabo. Dépaysement garanti en mode Gulliver. Bien sûr si vous habitez dans un village vous devrez vous contenter de la mairie mais vous pourrez en profiter pour planifier la dispo des invités pour votre mariage ou vérifier les heures d'ouverture pour demander un acte de naissance, on sait jamais ça peut toujours servir.

4. Pour dépouiller

Vous vous êtes levés parce que tout le monde vous dit de le faire (cette putain de pression sociale de vos amis politisés) et une fois le bulletin mis dans l'urne, personne ne vous dit merci ! Franchement c'était bien la peine. Pour rentabiliser ce dimanche de merde, acceptez l'invitation de l'assesseur de venir dépouiller le soir, ça fera toujours son effet et vous obtiendrez immanquablement un regard de gratitude.

Vous découvrirez alors les gens qui vivent dans votre quartier comme cet éternel vétéran qui dépouille depuis qu'il a le droit de vote (soit parce qu'il n'a pas d'amis, soit parce qu'il est très citoyen). Il vous confiera alors ses meilleures anecdotes : la fois où il y avait un préservatif usagé dans l'enveloppe ("on a tellement ri avec Monique"), l'autre où quelqu'un avait mis un ticket de concert de Michel Sardou ("franchement c'était limite")... Ces récits sont inépuisables, c'est la force de la démocratie.

5. Parce que ça prend 5 minutes (si vous avez pris le temps avant)

Un des nombreux désavantages de la jeunesse est d'être inscrit d'office dans le bureau de vote de vos parents. Si vous avez le courage de revenir au bercail, l'élection ressemble du coup souvent à un repas de Noël avec un cadeau que vous n'aviez vraiment pas choisi. 
Pour éviter ça, un jour d'ennui, mieux vaut passer à la mairie de la ville où vous avez choisi de vivre pour vous y inscrire sur les listes électorales. Vous vous sentirez libérés des candidats de la ville minable que vous avez fui et pourrez donner votre voix à une personne souvent médiocre mais qui consolidera un lien politique avec vos amis-voisins plutôt qu'avec vos parents-cousins.

6. Parce que franchement vous n'avez rien d'autre à foutre un dimanche de décembre

Il est encore trop tôt pour les courses de Noël et bien trop tard pour un week-end au soleil (il fait froid partout à distance Easyjet). La reprise des meilleures séries c'est dans deux mois. Au ciné y a pas grand chose. Franchement pourquoi ne pas brûler quelques calories en allant jusqu'au bureau de vote, en général situé à une distance calculée pour qu'une mamie puisse s'y rendre sans se plaindre. Ok sur le chemin du retour il vous sera impossible de vous acheter un timbre ou des clopes et votre boîte aux lettres sera vide quand vous voudrez récupérer le courrier. Mais tout n'est pas perdu, c'est toujours du temps que vous n'aurez pas passé devant Michel Drucker.

7. Parce que vous sortez d'after et que c'est ouvert dès 8h

C'est souvent l'électorat de gauche qui boude les urnes. Normal il passe trop son temps à faire la bamboche. La république a pensé à eux en ouvrant les bureaux de vote à 8h. Alors que l'épicerie de quartier n'est toujours pas ouverte pour acheter des bières, le bureau de vote lui ne vous fait jamais défaut. Et c'est le seul endroit à cette heure où personne ne vous jugera. Les assesseurs seront même contents de voir du monde. Et pour l'électorat de droite, pareil, on peut y aller juste après la messe, surtout à la campagne, la mairie est juste à côté de l'église. Tout a été pensé.

8. Parce que l'électeur du Front National, lui, va toujours voter

Depuis toujours, l'abstention profite au FN. Si vous vous plaignez de la montée du fascisme en France, un vote donné à un autre parti diminue mathématiquement le score du FN. Je vous entends venir, tous des pourris, ils sont à la masse, je vais quand même pas voter pour cette flaque d'eau. On est bien d'accord, mais en attendant de faire quelque chose tous ensemble et qu'on change un peu tout ça, on est bien contents que des élus se coltinent des réunions chiantissimes pour voter des budgets à notre place sans que leur motivation première soit d'exterminer de harceler administrativement les arabes.

9. Parce que vous n'avez jamais fait une procuration

De très loin vous avez entendu dire que la région avait des compétences sur les lycées ou les transports mais vous n'avez pas d'enfant en pleine crise d'adolescence et vous ne prenez jamais le TER. Ce serait con de gâcher ce week-end accrobranche réservé depuis des lustres juste pour mettre un papier dans une enveloppe. Pourtant, vous pouvez vous offrir un peu d'aventure avant le week-end en visitant votre commissariat de quartier. C'est vrai pourquoi y aller seulement après une agression ou un vol de portefeuille. Il est aussi agréable d'observer ce service public sans être une victime. Vous pourrez vivre "embedded" ce que vous ne voyiez jusqu'ici qu'à la télé, c'est-à-dire des fonctionnaires de police surmenés à qui vous apporterez une touche de légèreté dans leur journée en donnant la date de naissance et l'adresse de votre meilleur ami pour qu'il vote pour vous.

10. Pour faire le geek du code électoral

Si tout ce cérémonial républicain tend à nous rendre égaux (si vous votez à Paris, c'est toujours drôle de tomber sur une reusta : "Madame Catherine Dorléac dite Catherine Deneuve, a voté"), rien ne vous empêche de vous faire remarquer, contrairement aux idées reçues. La présence d'un code électoral à proximité vous permettra de jouer à la diva et de démontrer que c'est vous qui avez raison. Vous n'êtes pas obligé de prendre tous les bulletins. Le code stipule uniquement que votre vote doit rester secret. Vous pouvez aussi n'en prendre aucun et ramener ceux qu'on vous a envoyés avec les professions de foi par la poste. Vous pouvez même pousser le vice à ne prendre qu'un bulletin et dire que vous avez pris les autres avec vous. Plein de combinaisons possibles pour les 10 prochaines années.

Vous pouvez aussi mettre plusieurs bulletins de la même liste dans la même enveloppe (art. L65 du code électoral), et ça peut être rigolo pour les régionales vu qu'il faut plier en huit, très vite, à 8 ou 9 bulletins vous pouvez vous retrouver avec un annuaire dans l'enveloppe. Mais là il faut rester au dépouillement pour illuminer de votre science l'assemblée d'ignares qui voudrait faire passer ce vote pour nul.

11. Parce que l'abstentionniste qui le revendique a toujours raison tout seul

Il a plein d'arguments. Parfois même s'il n'est pas trop confus dans sa tête certains sont pertinents. Il se plaint aujourd'hui qu'on l'accuse d'être à l'origine des scores stratosphériques du parti d'extrême-droite alors qu'il est antifa depuis sa première dreadlock. C'est pas ma faute à moi, moi Lolita. C'est un ado qui n'accepte pas le monde des adultes qui ne le comprennent pas. Il est touchant mais a encore du mal à fédérer, parce qu'il n'a pas grand chose d'autre à proposer que l'anarchie (qui peut être un projet cool ceci dit le temps d'un été) et que ses idéaux se perdent dans une utopie solitaire.
Quant à l'abstentionniste discret qui n'a jamais voté de sa vie et ne se claironne pas comme un modèle, il est excusé par sa pudeur tant qu'il ne se plaint pas de ce que les autres votent.

12. Parce qu'on ne prêche que les convertis et qu'on peut culpabiliser celui qui n'a pas voté

Au moins, le soir du second tour, comme vous préférez un régime sans gluten à un régime fasciste, vous n'aurez aucun problème avec votre conscience. Ca n'empêchera que les idées prônant la haine des autres aura progressé mais vous pourrez déverser votre colère sur votre pote qui n'a pas voté en invoquant toutes les raisons précédentes.

13. Parce que vous n'habitez pas dans la région PACA

En effet si vous habitez la Riviera il ne vous reste plus qu'à déménager. Oui il fait beau mais le soleil fait fondre le cerveau à force. Pensez à une région avec des températures plus clémentes, voire des pluies plus abondantes. Il paraît que c'est beau la Bretagne.

Du même auteur et utile en cas de doute :
Vive la république ?
19 façons d'aimer en 2015

Credits


Texte : Romain Charbon
Photographie : Capture du film "Potiche" de François Ozon

Tagged:
VOTE
opinions
République
romain charbon
citoyen