entrez dans le vortex avec ce mix futuriste de shlagga & israfil

Comme un avant-goût du chaos qui se prépare au Positive Education Festival de Saint-Étienne (du 7 au 11 novembre), les Marseillais Shlagga et Israfil du Metaphore Collectif livrent un mix futuriste et extrême.

par Sylvain di Cristo
|
31 Octobre 2019, 3:10pm

Shlagga et Israfil, c’est Marseille. C’est « l’autre chose », l’alternatif, l’impair, l’électron brindezingue qui refuse de se caser. C’est aussi la puissance de la différence assénée par l’uppercut de la liberté totale. Voilà ce qui résonne dans ce mix qui bouscule les règles, dans leurs travaux mais aussi dans les fondements de leur famille Metaphore Collectif, faiseur de belles teufs débridées de la cité phocéenne.

Pour les deux amis, liberté semble rimer avec extrémisme et il n’est pas seulement question de musique. Simon (Shlagga) s’éduquait au punk, au metal et aux manifestations antifa avant de terminer dans l’étude de la musique concrète au Conservatoire de Marseille. Pas élitiste pour autant, le garçon assumait sa reprise noise de Marilyn Manson lors d’une précédente édition du Bon Air Festival, paré d’une veste de cowboy texan et de cheveux longs gominés. Ce sont ses racines, celles qui commencent par les CDs grunge et techno 90’s de sa mère et qui font tout le sel de son son. L’édition d’après, c’était plutôt le breakbeat et le hardcore au menu de sa Boiler Room où il s’affichait peinturluré en clown et débordant d’énergie. Et demain ?

Brouiller les pistes est l’intention. Ce mix d’une heure, avant-goût du monumental chaos que sera le Positive Education Festival de Saint-Étienne, n’est pas une exception : « Avec ce mix, on a voulu mélanger au maximum les intensités et les vitesses pour distordre la perception temporelle de l'auditeur. Et ce dimanche matin, au festival, on espère bien ouvrir quelques vortex. »

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.

Tagged:
mix
i-dj
Positive Education
Shlagga