l'influence du nord de l'angleterre sur la mode et la culture visuelle

À Liverpool, une exposition célèbre le Nord et retrace son influence sur l'art, la mode et la photographie – pour mieux bousculer notre vision des territoires trop souvent moqués par l'élite et les médias.

par Matthew Whitehouse
|
02 Décembre 2016, 1:20pm

Photography Brett Dee, The Anarchy Issue, no. 82, 1990

Que vous soyez nés en France ou en Angleterre, le Nord parle à tous. Terre à part d'un point de vue météorologique, politique et linguistique, le Nord intrigue autant qu'il fascine.

Nombreux sont les clichés qui collent à ces régions dénigrées, coupées du reste du territoire ; désindustrialisation, pluie à torrents, pauvreté et ciel gris ne font pas tout le Nord, qu'il s'agisse de Liverpool ou Tourcoing. C'est en tout cas ce que la galerie de Liverpool, Open Eye tente d'expliquer à travers une exposition qui retrace l'influence que le Nord a eu sur les arts - qu'il s'agisse de la mode ou de la photographie. Co-curatée par Lou Stoppard de SHOWstudio et Adam Murray, co-fondateur du collectif photographique  Preston Is My Paris, l'expo sobrement intitulée North ouvrira ses portes le 6 janvier et célèbrera « à travers des photographies, des œuvres artistiques et des collections de mode » la région d'en haut.

Photographie Jason Evans, Untitled, Manchester, 1997

L'occasion de retrouver les photos de jeunesse de Jamie Hawkesworth et Alasdair McLellan, aux côtés des collections pensées par Christopher Shannon, John Skelton et des collections de Virgil Abloh et Ben Kelly, le show entend redéfinir et bousculer notre vision du Nord pour mieux appréhender son influence dans l'art d'aujourd'hui - aux antipodes de la description qu'en font trop souvent les médias.

"L'identité régionale du Nord de l'Angleterre m'a obsédé et nourri ma pratique artistique, confie d'ailleurs Murray. Je souhaite que cette exposition soit une opportunité pour que chacun comprenne les liens que nouent les artistes à ma propre identité. Collaborer avec la galerie Open Eye nous a permis de repenser le travail des artistes et de le replacer dans le contexte de Liverpool, une ville qui en a influencé plus d'un. » Une très bonne raison de voir le Nord sous ses formes les plus poétiques. 

Raf Simons automne/hiver 2003. Image courtesy of Raf Simons.

Photographie Alasdair McLellan, Boy at the Saint Leger Fair, Doncaster, September 2005

Photographie Stephen McCoy, From the series Skelmersdale, 1984

Credits


Texte : Matthew Whitehouse

Tagged:
Art
liverpool
Photographie
politique
nord
société