Publicité

les 10 clips qui ont marqué 2015

De M.I.A à Tame Impala, i-D dresse son palmarès des meilleurs clips de l'année.

par Francesca Dunn
|
28 Décembre 2015, 9:15am

L'art du clip est entré dans une nouvelle ère en 2015 : des formats toujours plus surprenants, des images à couper le souffle - la vidéo de musique est devenue performance et investit désormais le territoire du film. Bon d'accord, la plupart des clips qui ont marqué 2015 incluaient au moins une femme armée jusqu'aux dents. Et si l'on peut y voir une forme de revanche féminine (girl power !), il faut avouer que la majorité d'entres elles s'en prenaient en réalité à d'autres femmes. Les clips Bad Blood de Taylor Swift et BBHMM de Rihanna en sont les exemples parfaits et même s'ils ont littéralement colonisé la toile, ils n'ont pas nécessairement frappé dans le mille selon nous. Côté rap, nous avons décidé de ne pas intégrer Hotline Bling à notre sélection - un dilemme cornélien croyez-moi - malgré le nombre infini de memes dont le clip (et les petits pas inoubliables de Drake) a été l'objet. Le clip Shut Up de Stormzy a également été la source d'une longue hésitation pour la simple et bonne raison que cette vidéo prouve au monde entier qu'il ne sert à rien de dépenser des budgets gargantuesques pour amasser plus de 15 millions de vues sur internet. Mais bon voilà, il nous fallait faire un choix. Du coup, notre sélection des meilleurs clips de l'année ça donne ça : 

M.I.A, Borders
La fin de l'année a été marquée par le grand retour de Maya Arulpragasam aka M.I.A., plus activiste que jamais, avec un clip intensément politique : un pamphlet vidéo sur les réactions des gouvernements occidentaux face à la crise des réfugiés en Europe. Pour ce clip, M.I.A. use des arts visuels dans un enchainement de tableaux mouvants et pyramides humaines pour dénoncer une situation catastrophique. Réalisée par ses soins, cette vidéo se fait la promesse d'un retour très militant de la star sri-lankaise. TI

Grimes, Flesh Without Blood / Life In The Vivid Dream
Dans son double clip Flesh Without Blood / Life In The Vivid Dream, l'alien de la pop est en vie et nous dessine un chemin vers son monde farfelu et fantasmagorique. On y voit tantôt la chanteuse dans une partie de Badminton habillée en Marie-Antoinette ou tantôt esquisser des pas de danse en mangeant des pâtes avec ses amis. Un véritable rêve éveillé que Grimes a elle même réalisé et qui vire au cauchemar dans sa seconde partie. La chanteuse, après s'être infligée des coups de couteau, y apparait en ange déchu ensanglanté. Le clip devient alors l'allégorie des lendemains de fête et de ces matins de redescente où tout prend un nouveau sens. Rendez-vous au paradis donc, ou dans un monde à la fois fascinant et hyper flippant. FD

A$AP Rocky, L$D
Bienvenu dans le cerveau intoxiqué de Dexter Navy qui propose un petit voyage kaléidoscopique sous LSD éclairé par des néons tokyoïtes. La vidéo présente plusieurs références cinématographiques et effets spéciaux en tous genre pour un résultat phénoménal. TI

Missy Elliott, WTF
Missy est de retour. Dans son survêt façon boule à facettes, la reine du hip-hop est resplendissante malgré la menace permanente que représente son accoutrement. Elle s'était confiée au magazine il y a quelques semaines à ce sujet : ''c'était du vrai verre que je devais porter. J'ai même saigné et tout à cause de ce costume''. Le clip, co réalisé par Dave Meyers, a demandé un travail de dingue et le duo a même entamé sa réalisation au printemps 2015. En seulement un mois, la vidéo a été visionnée 24 millions de fois et a provoqué un sursaut d'excitation mondiale. Cela ne fait aucun doute, les chorés de Missy font toujours le même effet. En plus de ça, on y voit les Twins se déhancher et une marionnette à l'effigie de Pharell Williams auréolée d'une gavroche. Que demander de plus ? FD

Vic Mensa, U Mad 
Le clip réalisé par Grant Singer met en scène Kanye West et son petit protégé, Vic Mensa, accompagnés d'une horde de mecs déchainés dans une ambiance émeutes et CRS tendus sur fond rouge-sang. Un message non seulement politique en ce qu'il dénonce les violences policières qui ont marquées l'année 2015, mais prophétique aussi. En effet, quelques temps après la sortie de son clip, Vic Mensa s'est fait arrêté alors qu'il participait aux émeutes qui ont suivi la mort de Laquan McDonald, tué par un policier à Chicago. TI

SIA, Elastic Heart
Notre artiste / acteur / weirdo favori, j'ai nommé Shia LaBouef, a accepté d'enfiler un caleçon couleur chaire pour danser auprès de la grande et pourtant si jeune Maddie Ziegler dans le clip de SIA. Leur duel en cage n'a pourtant pas fait l'unanimité : beaucoup se sont empressés de crier à la pédophilie mais l'art a su triompher. Le clip de notre côté nous a laissé bouche bée et nous avons fini par nous demander quand SIA ouvrira enfin une école pour jeunes talents et formera son armée de super-humains ? FD

FKA Twigs, M3LLI55X
FKA Twigs a d'abord commencé sa carrière en tant que danseuse avant de se frayer un chemin dans le monde de la musique. Aujourd'hui, elle figure au sommet de la pop avec un nouvel EP tout frais et une série de vidéos qu'elle a elle même réalisées, explorant la féminité sous tous ses aspects. Dans ce clip, la star excelle dans l'art du touche-à-tout. Entourée d'un crew de vogueurs et accompagnée de Michèle Lamy, FKA Twigs déroule un clip à la façon d'un court-métrage et embarque tout le monde dans un univers à la fois sinistre et hypnotique.TI

The Weeknd, In The Night
Le clip d'Abel n'est pas sans rappeler des films comme Sin City ou encore Only God Forgives. On y retrouve une Bella Hadid plus sensuelle que jamais entourée de mille strip-teaseuses dans un club loufoque éclairé par des néons bleus et rouges. Une histoire de vengeance dans laquelle la mannequin joue le rôle d'une badass ultra sexy. En plus, on se demande si ce n'est pas Bono que l'on aperçoit fumer une cigarette en se rinçant l'oeil à 1,58 minutes… Un doute qui a fini de nous convaincre d'intégrer le clip à notre sélection.FD

Tame Impala, The Less I Know The Better
Le groupe de rock-psyché australien a pour habitude de mixer les genres et les formats dans ses vidéos et celle-ci ne déroge pas à la règle. Leur clip est probablement LE clip de l'année qui marque l'entrée dans une nouvelle ère. Signée par le collectif Canada, la vidéo est rythmée de passages d'animation délectables et explore dans un esprit Dada-esque les thèmes de l'amour, de la jeunesse et des années lycée. TI

Kendrick Lamar, Alright
Le réalisateur Colin Tilley a eu pour première idée de filmer Kendrick errant dans les rues de Los Angeles. Il a fini par créer un véritable chef-d'oeuvre de 7 minutes filmé en noir et blanc. En entrée, la voix calme et chagrine du chanteur plane au dessus de scènes de violence et de guerre qui illustrent les ravages de l'apartheid et de la discrimination. Puis, c'est au tour de Kendrick de planer au dessus de la ville pour scander ses textes sur un son qui emprunte aussi bien au hip-hop qu'à la soul et au jazz. Un clip qui se termine mal mais qui clos 2015 sur un message : ''we gonna be alright''.. FD

Credits


Texte Francesca Dunn and Tom Ivin

Tagged:
2015
Kendrick Lamar
vic mensa
clips
m.i.a
The Weeknd
grimes
tame impala
sia
Missy Elliott
A$AP Rocky:
FKA Twigs
musique