© Jin Angdoo, 2020 Image courtesy of Saatchi Yates

"Allez la France!, une exposition hors-cadre

Depuis le 3 mars en ligne et à partir du 12 avril en physique, la galerie Saatchi Yates à Londres présente l’exposition Allez la France! où 4 artistes, Jin Angdoo, Mathieu Julien, Hams Klemens et Kevin Pinsembert, exposent pour la première fois ensemble.

par Julie Le Minor
|
04 Mars 2021, 12:18pm

© Jin Angdoo, 2020 Image courtesy of Saatchi Yates

Pour la première fois, les œuvres de Jin Angdoo, Mathieu Julien, Hams Klemens et Kevin Pinsembert seront exposées à l’intérieur d’une galerie. Avec Allez la France!, dont le titre est un clin d'œil aux chants des supporters de l’équipe nationale de football, l’exposition souhaite rendre hommage à la tradition picturale française en présentant ses nouveaux héritiers. Quatre esthétiques, quatre pinceaux se confrontent ainsi dans ce huis-clos où l'expressionnisme abstrait rencontre le street art et où formes et couleurs se font face comme une juxtaposition d’influences et de style. Leur point commun ? La volonté de bousculer les codes académiques de l’art en le pratiquant hors-cadre : hors murs.

MathieuJulien (1).jpg
© Mathieu Julien, 2020 Image courtesy of Saatchi Yates

Au cœur de leur pratique réside en effet la volonté de créer des œuvres d’art accessibles à tous en prenant possession de nouveaux lieux qui ne soient ni des musées, ni des galeries, ni des institutions publiques. Ces artistes partagent ce goût pour l’art éphémère, pour ces œuvres d’une heure, d’une semaine ou d’un an que l’on peut admirer dans la ville au détour d’une rue avant qu’un mur ne soit repeint. En fusionnant leur art au décor urbain, ils proposent un nouveau regard sur la peinture, sur la tradition millénaire de la toile et sur l'institution muséale. “La ville est grande - la peinture est grande, explique l’historienne d’art Larissa Kikol. La nouvelle génération ne porte plus le poids de l’héritage des interprétations du XXème siècle et de ses politiques culturelles. Grâce à leurs prédécesseurs, ils peuvent s'engager dans une exploration radicale d'une nouvelle légèreté, de la joie physique de la taille de leurs formes, de la jouissance de l'intensité des couleurs, et des gestes vibrants du corps.”

Klemen - SYKLEMEN00006 - Sans Titre (6), 2020.jpg
© Hams Klemens, 2020 Image courtesy of Saatchi Yates

Les murs de la galerie Saatchi Yales de Londres s’ornent donc pour l’occasion des peintures géantes et abstraites de l’artiste marseillais Hams Klemens aux côtés des croquis de scènes de la vie parisienne de Kevin Pinsembert et de ses natures mortes morandi-esques. On retrouve également les compositions minimales et gigantesques de l’artiste américano-asiatique Jin Angdoo, également installée à Paris. Enfin, on reconnaît les mosaïques colorées du bordelais Mathieu Julien dont les motifs du quotidien - fenêtres, cages de football et cafés - rappellent des pièces de Lego. Ces œuvres composites s’admirent ainsi en huis clos au sein de la galerie avec pour seul credo : regarder l’art autrement.

KevinPinsembert1 (1).jpg
© Kevin Pinsembert, 2020 Image courtesy of Saatchi Yates
Tagged:
exposition
Saatchi Yates