Les i-D News de la semaine

Le retour de la Marche Bleue sur scène, l’échappée belle de Burberry et (La)Horde, le Gucci Walk of Fame et Zara Kids par Alastair McKimm, i-D revient sur ce qu’on a aimé cette semaine.

par Julie Le Minor
|
04 Novembre 2021, 3:30pm

Gucci Walk of Fame

Une fois n’est pas coutume, mardi 2 novembre, Hollywood s’est transformé en véritable Fashion Week. En pleine célébration de son centenaire et pour son unique défilé annuel, Gucci a fait sa “Love Parade” sur l’iconique Hollywood Boulevard de la Cité des Anges. Célébrant l’amour avec un grand G, la marque italienne a rassemblé plus de 3,2 millions de personnes sur les réseaux sociaux venus admirer ce show nouvelle génération où défilaient dans leur plus beaux ornements les acteurs Jared Leto et Macaulay Culkin, bientôt à l’affiche du film House of Gucci consacré à la maison italienne. Côté spectateurs, Alessandro Michele pouvait se vanter d’avoir rassembler les plus grandes étoiles d’Hollywood à l’instar de Salma Hayek, Miley Cyrus, Billie Eilish ou encore Lizzo en total-look monogrammé Gucci. Fame.

Zara Kids, la jeunesse new-yorkaise vue par Alastair McKimm

Les cool kids de New York sont à l’honneur de la capsule Zara Kids imaginée par Alastair McKimm. Spectateur de la jeunesse new-yorkaise depuis qu’il y a emménagé, le rédacteur en chef de i-D global s’est inspiré des enfants des parcs new-yorkais qu’il a loisir d’observer chaque week-end pour créer ce vestiaire hivernal où se mêlent les indispensables de saison parmi lesquels la fameuse doudoune tant appréciée par le designer. “Cette collection est une ode à New York. Elle est à la fois inspirée et dédiée à tous les enfants qui ont grandi dans les parcs de Downtown”, confie ainsi Alastair McKimm dans un communiqué. Photographiée par Amy Troost, les silhouettes Zara Kids sont d’ores et déjà disponibles sur le site.

Woolrich x Aimé Léon Doré

Si la tendance outerwear est désormais sur toutes les lèvres, la marque américaine Woolrich en est clairement l’une des pionnières. Créée en 1830 aux États-Unis, ces dernières années, sa côte ne cesse de grimper en flèche alors que les vêtements outdoors et techwear s'arborent partout dans la rue, rayonnant de leur nouvelle aura mode. Cet hiver, Woolrich ancre encore davantage son influence sur la scène streetwear en s’associant une quatrième fois avec le designer minimaliste Aimé Leon Doré. En proposant un vestiaire hybride à la croisée d’une virée en ville et d’une balade trendy en montagne, cette nouvelle collaboration d’incontournables outerwear aux couleurs éclatantes - parkas, veste à coque, surchemises en laine… - vous promettent un hiver confortable.

Burberry et (La)Horde prennent de la hauteur

“Open Spaces”, c’est le nom de la nouvelle campagne Burberry réalisée avec l’incontournable collectif de danseurs et chorégraphes français (La)Horde qui avaient déjà réalisé une première performance pour la maison britannique en 2020. Réalisé par les réalisateurs de Megaforce, le nouveau film Burberry est une véritable ode à la nature et à la  liberté retrouvée où les danseurs de (La)Horde défient la gravité en livrant une performance onirique en parfaite symbiose avec les éléments. “La liberté nous permet d'être créatifs, de rêver, d'être n'importe quoi ou n'importe qui. Burberry, comme moi,a eu la liberté à son cœur depuis le tout début”, confie le directeur de création Riccardo Tisci dans un communiqué. Célébrant l’esprit outerwear et cette volonté post-pandémie de gambader dans les champs, la nouvelle collection “Burberry Open Spaces” vous convie au rêve et à l’échappée belle.

Après “Fendace”, Fendi break de nouveau internet avec Kim Kardashian

C’est la collab dont vous avez forcément entendu parler cette semaine, la fameuse Skendi ou Feims, soit la fusion de la maison Fendi et du label shapewear Skims de Kim Kardashian. Cette collection en édition limitée qui sera lancée le 9 novembre promet de concilier l’empowerment de luxe de Kim Jones, désormais à la tête de Fendi, et celle innovante et inclusive de l’icône pop qui signe ici sa première collaboration avec une maison de luxe. S’inspirant de croquis de Karl Lagerfeld datant de 1979, la collection propose des pièces hybrides où le logo Fendi s’arbore fièrement sur des pièces moulantes aux teintes sobres ou shiny. Un vestiaire contemporain et couture éminemment dans l’air du temps.

Déjà Vu, l’élégance parisienne selon AMI

“Déjà vu”, cette expression “so french” est le nom qu’a choisi le créateur parisien Alexandre Mattiussi pour son nouveau sac en hommage au chic à la française. Dix ans après la création de son label masculin, et alors que la marque propose désormais un vestiaire sans genre, Alexandre Mattiussi joue avec les codes et les icônes en proposant une pièce au savoir-faire d’excellence dont l’ambassadrice n’est autre que la plus célèbre des parisiennes, l’actrice Catherine Deneuve. Aussi pratique que désirable, ce nouveau sac au format rectangulaire se porte de jour comme de nuit comme une réminiscence vintage et place une fois de plus la griffe d’AMI sous le signe de l’intemporel.

La Marche Bleue de retour sur scène

La compagnie de danse créée par Léo Walk signe son grand retour sur scène avec “Première ride”. Suivi de très près par les français, convoité par la scène artistique contemporaine, le jeune danseur et chorégraphe propose de nouveau sa vision singulière et instinctive de la danse à travers ce spectacle multidisciplinaire où se mêle hip-hop et contemporain, électro et classique, avec toujours cette fameuse touche organique et arty qui a fait son succès depuis ses débuts. De Paris à Lille, en passant par Genève, Léo Walk et son fidèle crew vous embarquent  dans leur quête de liberté, et dans leur voyage onirique entre deux mondes. Prochain rendez-vous à Paris au théâtre du Châtelet le 20 novembre prochain.

Kolam, la nouvelle cantine éphémère du 3537

Après une collaboration avec Crosby Studios, la nouvelle adresse parisienne incontournable signée Dover Street Market Paris inaugure Kolam, un restaurant éphémère de street-food spécialisé dans la cuisine sri lankaise. Jusqu’au 14 novembre, ce pop-up culinaire vous fait découvrir ses recettes authentiques et savoureuses aux confluences des cultures sri-lankaise et parisienne dans l’hôtel particulier du Marais, au 35-37 rue des Francs Bourgeois, où se retrouvent aficionados de mode, d’art et de gastronomie dans une ambiance joyeuse et décontractée. 

Vintage Valentino

Archives de mode. Après Jean Paul Gaultier qui vient de lancer un service de location où figureront des pièces de ses anciennes collections, Gucci et son service “pre-owned”, c’est au tour de Valentino de lancer son propre projet de seconde main intitulé sobrement Valentino Vintage. Le 27 octobre, la maison italienne a dévoilé cette opération qui propose aux détenteurs de pièces Valentino de soumettre le produit qu'ils souhaitent revendre à des points de vente pré-établis. Pour l’occasion, le directeur artistique Pierpaolo Piccioli a ressorti les logos 70s de Valentino qui, remis au goût du jour, donnent déjà un avant-goût du style rétro hautement désirable des tenues qui seront mises en vente en janvier prochain. À nous la “Dolce Vita”. 

House of Gucci : mode, gloire et décadence

Plongez dans l’Italie des années 90 avec le tant attendu House of Gucci de Ridley Scott sur grand écran le 24 novembre prochain. Adapté du livre La Saga Gucci-Du luxe au meurtre de Sara Gay Forden paru en 2001, le film retrace trois décennies de la dynastie Gucci sur fond de succession, pouvoir et trahison. Et de mode, bien-sûr. S'immisçant dans les histoires secrètes de l’un des clans les plus sulfureux d’Italie, House of Gucci revient sur le meurtre de Maurizio Gucci, le 27 mars 1995, alors qu’il est tué par balles devant ses bureaux milanais. Patrizia Reggiano, l’ex-femme du dernier membre du clan Gucci devient alors la “veuve noire” la plus célébre d’Italie. Aujourd’hui, c’est à Lady Gaga que revient le rôle de celle que l’on surnommait “Lady Gucci”. À ses côtés, un casting tout aussi prometteur : Adam Driver, Jared Leto, Al Pacino, Salma Hayek ou encore Camille Cottin. Hot.

Saint Heron met en lumière la littérature noire

À la tête de la plateforme multidisciplinaire Saint Heron depuis 2013, Solange Knowles poursuit la célébration de l’identité noire et de son héritage à travers la mise en lumière d’artistes anciens et contemporains. Après avoir réalisé une résidence, produit des performances artistiques, des podcasts et des courts-métrage, le studio de création de Solange Knowles a inauguré en octobre la bibliothèque communautaire numérique et gratuite Saint Heron. Pour cette première saison, Rosa Duffy, la fondatrice de la librairie For Keeps Books d'Atlanta a sélectionné des œuvres littéraires rares et précieuses d’auteurs noirs parmi lesquels des anthologies d'art, des recueils de poèmes, des romans et des livres d'Histoire. La bibliothèque en ligne Saint Heron est d’ores et déjà disponible sur le site saintheron.com.