Courtesy Kenzo

La collection Kenzo Printemps Été 2021 fait le buzz à Paris

La seconde collection signée par Felipe Oliveira Baptista pour Kenzo fait le buzz en célébrant l’apiculture.

par Mahoro Seward
|
01 Octobre 2020, 2:49pm

Courtesy Kenzo

On a presque entendu le bourdonnement des abeilles lors de la deuxième présentation de Felipe Oliveira Baptista pour Kenzo, et nos oreilles n’ont pas seulement buzzé parce que c’était l’un des seuls shows physiques de la capitale française pour le Printemps Été 2021. Avec nos états d’esprit conditionnés par la pandémie, la tentation était forte de simplement analyser les grands chapeaux des premiers looks, avec leurs rideaux de chiffon tombant devant le visage de ceux qui les portent comme une alternative mode aux masques qu’on a tous du se mettre à porter. Cependant, si on fait un pas de côté en se souvenant du monde avant le coronavirus, ces chapeaux suggèrent une protection certes, mais pas contre un virus, plutôt contre les abeilles.

Kenzo SS21

Oui, le défilé Kenzo était porté sur l’apiculture, avec des chapeaux clairement influencés par les tenues des apiculteurs mais cette fois-ci en dentelle blanche, ou avec des tissus plus légers que l’air que ce soit dans un jaune rappelant celui des fleurs de souci ou en bleu bardeau. La référence s’étend même à des manteaux de pluie zippés et à capuche, des panneaux diaphanes couvrant le visage. Comme vous avez pu le deviner avec notre description de la palette, le motif clef est indéniablement floral, que ce soit discret sur les silhouettes monochromes (une tenue lila découpée, un ensemble souple trois pièces en delphinium) ou encore que cela rappelle les archives Kenzo avec ses imprimés coquelicots et hortensias, recouvrant tout des chemises aux combinaisons en passant par des espèces de cocons tendus par des cerceaux.

Kenzo SS21

Si une utilisation si marquée des motifs floraux connote d’habitude une célébration, il y avait quelque chose de différent dans ce cas précis. Modifiés numériquement, on aurait dit qu’on les voyait à travers un regard embué par des larmes. « Le monde est en train de pleurer, tout comme les fleurs des imprimés que nous avons développé pour la collection » explique Felipe dans les notes du défilé, en réfléchissant à la difficulté de vivre « dans une situation qui est loin d’être finie, et dont les conséquences sont impossibles à imaginer ». La référence même à l’apiculture est loin d’être toute mignonne non plus, nous rappelant les dégâts que nous causons à notre planète et aux autres espèces avec qui nous la partageons. Malgré tout, la collection était indéniablement lumineuse en ce qu’elle suggérait une relation de symbiose positive entre l’humanité et la nature, similaire à celle qu’entretient l’apiculteur et les abeilles.

Kenzo SS21
Kenzo SS21
Kenzo SS21
Kenzo SS21 015.jpg
Kenzo SS21
Kenzo SS21
Kenzo SS21
Kenzo SS21
Kenzo SS21
Kenzo SS21
Kenzo SS21
Kenzo SS21
Kenzo SS21
Tagged:
Kenzo
Paris Fashion Week
SS21