Rencontrez les gagnants du prix du public dans la catégorie mode lors du premier Global Design Graduate Show

Voici les projets accessoires, textile et communication dans la mode qui ont reçu le plus grand nombre de voix lors du vote du public.

par Tom George; traduit par Haydée Touitou
|
23 Septembre 2020, 3:00pm

Les votes sont maintenant clôturés pour le tout premier Global Design Graduate Show online sur lequel i-D a fait équipe avec ARTSTHREAD, et les juges sont en train de débattre pour choisir les gagnants dans les catégories mode de la compétition, soutenue cette année et pour la première fois par la grande maison de mode Gucci.

En attendant, découvrez les projets incroyables qui ont été retenus par le public au sein des catégories accessoires, textile et communication dans la mode.

ACCESSOIRES

Nicolas Rademacher, Architecture à l’Université California Polytechnic State, San Luis Obispo, États-Unis.

pjimage.jpg

Titre du projet de fin d’études : Digital Couture

Si Nicolas étudie l’architecture, il a choisi les outils qu’il a appris à utiliser pendants formation pour les appliquer à la mode. Inspiré par Gaultier, Margiela et Van Herpen, le projet cherche à appréhender les articulations du corps grâce à des corsages en 3D ainsi que des techniques de patrons traditionnelles pour créer un cyborg queer, un être à l’anatomie proche de celle d’un insecte qui évoque la beauté d’une orchidée fantôme.

pjimage-3.jpg

“C’est important de ne pas présenter mon projet comme étant naturellement radical ou étrange,” explique Nicolas, “c’est seulement considéré comme étrange si on considère le contexte social d’aujourd’hui”.

pjimage-2.jpg

MAILLE / TISSAGE - TEXTILE

Fareha Iqbal, BDes Fashion Design au NIFT, Bengaluru, Inde.

pjimage-7.jpg

Titre du projet de fin d’études : Dastaawez

“Le mood de la collection c’est la nostalgie” raconte Fareha. Dans son processus de recherche d’une idée pour son projet, elle est tombée sur une pochette humide, abimée, surement vieille d’au moins trente ans, que l’on appelle en Urdu Dastaawez, littéralement document. Ce fichier contenait des notes et des papiers qui dataient de l’époque où son père était à l’université, représentation d’une époque où ses parents se posaient les questions qu’elle se pose aujourd’hui.

0a4a46675460038f3b61f83fb8938563.jpg

Ce livre de souvenirs oubliés était en état fragile, son touché était si délicat, sa texture portait le signe du temps, entre couches déchirées et structure cousue, c’est cela qui a inspiré Fareha pour sa collection finale, cela et des croquis de mode datant des années 1970, l’artisanat local et les tissus recyclés dans la ville où ses parents ont étudié.

IMPRIMÉS / BRODERIE - TEXTILE

Fairuz Adlina, Bachelor en Fashion Textiles au London College of Fashion UAL, Royaume Uni.

pjimage-6.jpg

Titre du projet de fin d’études : Lucid Dream

Fairuz a été inspirée par le film de Christopher Nolan Inception (2010). Des imprimés à motifs géométriques et futuristes qui explore la skyline de Londres, bien connue pour ses gratte-ciels qui cohabitent avec une architecture historique, alors que sa palette de couleurs dystopique exprime les mouvements de la ville entre lumière et obscurité.

3b66702896e681aaf3315824ded65f43.jpg

“Les prototypes finaux ont été faits en utilisant des méthodes digitales de screen-printing_” explique Fairuz, ce qui rend sa collection beaucoup plus durable, tout en conservant l’aspect vibrant du _screen-printing traditionnel.

8e6c7cfc20095b80c7c08e3aa755d35d.jpg

COMMUNICATION EN MODE

Natalie Lauren Fay, Bachelor en Fashion Art Direction à Manchester School of Art MMU, Royaume-Uni.

pjimage-8.jpg

Titre du projet de fin d’études : The Home Diaries

À l’époque de la distanciation sociale, nous n’avons jamais été autant éloignés qu’aujourd’hui, et nous nous tournons vers le monde digital pour connecter aux autres. “L’humanité est émotionnellement sans domicile fixe, exilée de son entourage, dit Natalie. Nous fixons nos écrans en essayant de nous sentir connecté aux gens et aux lieux qui nous manquent”.

Son projet, The Home Diairies, explore la manière dont nous contrôlons notre identité, et la manière dont nous nous représentons dans nos espaces digitaux tout en trouvant un point commun, malgré nos différents backgrounds, pour se retrouver dans un esprit de solidarité, de soutien et de survie.

pjimage-9.jpg

Vous pouvez découvrir plus de propositions pour le Global Design Graduate Show ici.