Image courtesy of UGG. 

Une interview avec Cher

L'icône de 75 ans discute avec nous de mode, politique, mais aussi emojis, éléphants et certaines des grandes leçons de la vie.

par Osman Ahmed
|
24 Février 2022, 2:29pm

Image courtesy of UGG. 

Il existe peu d'icônes que l’on connaît simplement par leur prénom. Cher a probablement été l'une des premières célébrités à le faire. À 75 ans, elle est plus busy que jamais. L'année dernière, elle est apparue dans le calendrier Pirelli, photographiée par Bryan Adams. Elle s'est rendue au Pakistan en pleine pandémie pour sauver un éléphant en captivité. Elle a rendu hommage à sa défunte amie Betty White sur scène. Elle est devenue l'une des commentatrices politiques les plus enragées (et les plus amusantes) de la Twittosphère. Elle est même devenue un mème pour une génération de TikTokers qui savent maintenant ce que signifie « giving Cher », grâce à Shawn Mendes. Il se trouve que Cher est également le nouveau visage d'UGG, la marque de chaussures la plus connue pour ses pantoufles moelleuses et confortables. Alors, qu'est-ce que la femme qui a été un jour bannie de MTV pour un body en résille et string a en commun avec les chaussures décontractées les plus douillettes du monde ? Eh bien, c'est Cher, bitch !

Après tout, c'est la femme qui a pratiquement inventé la réinvention, en établissant le plan pour toutes les pop stars et les icônes de mode qui ont suivi le chemin de ses perruques longues jusqu’aux hanches - et les générations de fans homosexuels qui s'identifient à son sens de l'invention personnelle. Ces bodys à paillettes qui sont un rite de passage pour toutes les vedettes d'aujourd'hui ? Cher les a portés il y a 40 ans. C'est une femme qui a traversé sans encombre les champs de la culture pop - passant de la télévision à la musique, puis au cinéma, pour revenir à la musique avec un tout nouveau son (son tube « Believe » de 1997 a inauguré une nouvelle ère de voix autotunées) - le tout avec un look bien à elle. N'ayant pas peur de faire des choix audacieux en matière de mode (elle a été la première femme à montrer son ventre tonique à la télévision aux États-Unis), de sortir avec qui elle voulait et de défier les conventions du vieillissement, il n'est pas étonnant que ses épithètes au fil des ans aient vieilli comme du bon vin et aient trouvé un écho auprès d'une génération progressiste sur Internet : "Maman, je suis un homme riche !"; "Les hommes sont comme des desserts" ; "Si je veux mettre des seins dans mon dos, ça ne regarde personne d'autre que moi". À bien des égards, il a fallu des décennies pour que le monde rattrape Cher - tout au long de son parcours, elle a toujours marché au rythme de son propre tambour.

LARGE-SS22-W-CHER-COQUETTE-5125-BLK-FL-V.jpg


Pour UGG, elle a été la vedette d'une campagne pour la collection FEEL ___ de la marque, filmée dans sa maison de Malibu alors qu'elle vaque à ses occupations. Elle appelle sa mère, médite dans son lit entourée de bougies, s'installe dans son home cinéma avec son chat, Mullet, et peint ses UGG en daim avec le genre d'exotisme bohème qu'elle a porté pour la première fois il y a des décennies dans l'émission Sonny and Cher. Vous voyez, elle est comme nous ! Sauf qu'elle ne l'est pas. C'est Cher ! On s'est parlé au téléphone - elle est dans sa maison de Malibu, moi à Londres - et on a parlé de tout et de rien. C'est ça le truc avec Cher - c'est une pro de la vieille école. Pas besoin de publiciste. Pas de créneau de dix minutes. Nous avons discuté de politique et de mode, d'éléphants et d'émojis, des films récents qu'elle a aimés et de ceux dans lesquels elle a joué. À un moment donné, elle m'a emmenée dans sa salle de bains pour me parler de son obsession beauté actuelle, dont elle s'émerveille alors que c’est disponible dans la plupart des supermarchés du monde. "Oh, babe", commençaient souvent ses réponses, et cela me remplissait de chaleur.

Alors, chers lecteurs, il est temps de vous asseoir, de vous glisser dans vos UGG et de vous préparer à recevoir des leçons de vie très importantes de la part de nulle autre que Cher elle-même.

Salut Cher ! J'ai quelques questions à vous poser sur une variété de sujets.

Je ne peux pas défendre tout ce que j'ai dit.

Eh bien, personne ne le peut. Mais commençons par votre garde-robe. Vous êtes évidemment connue pour vos milliers de cristaux éblouissants, votre cuir et vos plumes de showgirl. Que pensez-vous de l’idée de s’habiller par confort ?

Oh, babe. Chez moi et quand je vais juste chez mes amis, j'aime les pantalons de survêtement. Ce sont des pantalons de jogging à ma façon, mais je suis toujours en pantalon de jogging et en vieux T-shirts mais avec des boucles d'oreilles et des bagues fabuleuses. Je m’habille toujours comme je l’entends.

Avez-vous un look préféré que vous avez déjà porté ?

Oh mon Dieu, j'essaie de réfléchir. Il faudrait que ce soit entre le Met Gala - oh, c'est tellement moi - Ok, c'est ce que je suis en un mot : quelque part entre la première robe nue du Met Gala [1974] que j'ai portée et ma tenue de “Turn Back Time”. Mais attendez, je dois en glisser une parce que j'aime vraiment la tenue que j'ai portée aux Oscars avec la gigantesque plume mohawk.

C'est une tenue très, très spéciale.

Ça a fait flipper tout le monde, sauf les gens très cool qui ont dit : "Oh mon Dieu !". Jane Fonda a dit : "Cher, je ne peux pas te croire. Elle a dit : "Ne sors pas tant que je ne suis pas à ma place. Je faisais ça en signe de protestation parce que l'Académie disait que je n'étais pas sérieuse à cause de ma façon de m'habiller.

C'est un gros problème, non ? Quand vous êtes vraiment à la mode, souvent les gens ne comprennent pas. Et ça peut être la chose la plus fabuleuse, mais les gars parfois ne comprennent pas. Quel est votre conseil si vous vous habillez pour vous-même mais que vous obtenez une mauvaise réaction de la part d'un date ?

Donnez-lui de l'argent pour qu’il rentre en taxi.

Bien sûr. Et quel est, selon vous, votre plus grand faux pas en matière de mode ?

J'en ai fait tellement. Je ne vais pas vous le dire parce qu'alors vous le trouverez et mettrez une photo. C'est aussi la vérité, quand on est aussi âgée que moi et aussi aventureuse en matière de vêtements comme je l'étais dès le début, on en a des millions. Quand Sonny et moi avons commencé, les gens voulaient nous frapper, et je ne plaisante pas, à cause de notre apparence. Parce que personne ne nous ressemblait. C'était nos vêtements de jour. Ce n'était pas des costumes. Mais parfois, un faux pas doit avoir le temps de vous rattraper.

Vous allez à la gym tous les matins ?

Et bien, c’est juste en bas. Mais j'ai l'habitude d'en faire cinq fois par semaine. Et aussi, j'ai toujours fait de la musculation. J'étais un garçon manqué. Quand j'ai rencontré Sonny, je jouais dans une équipe de baseball et il m'a dit, tu es trop vieille pour jouer. Mais j'avais 16 ans, donc je n'étais pas trop vieille….. Bref… J'ai ce genre de stick à lèvres que je porte et que j'aime vraiment. Comment s'appelle-t-il ? Attends, je ne sais pas où est ce truc, mais ce serait bien que les gens le sachent. …. Attends une minute, je sors de mon lit et je vais à la salle de bain. Attends un peu. [Cher disparaît pendant quelques minutes] Ça m'a pris beaucoup de temps pour le trouver. Ce n'est rien de spécial. C'est pour ça que je t'en parle. C'est Nivea - je suis sûre que vous avez Nivea en Angleterre. Il y a des bouchons de différentes couleurs dessus. Je ne sais pas trop pourquoi. Je crois qu'il y a des parfums. Mais il s'appelle 'Hydrocare' et c'est juste un petit rouge à lèvres et il est bleu sur le dessus ou d'une couleur sur le dessus. Il y a Nivea dans un cercle rond, sombre, peut-être bleu. Et il y a juste écrit Hydrocare dessus. Et il y a un fond blanc.

Je connais exactement celui dont vous parlez. Je l’utilise aussi.

Vous voyez, nous sommes frère et sœur !

Maintenant dites-moi, Cher, regardez-vous vos propres films ?

Jamais.

Jamais ?

Non. En fait, je dois les regarder maintenant parce que je fais une biographie. Je n'aime pas me regarder. Je veux dire, ça ne me dérange pas. Qu'est-ce que j'aime un peu ? Oh, j'ai un peu aimé Les sirènes et j'ai aimé… je vais devoir retirer tout ce que j'ai dit. J'ai aimé Witches, J'ai aimé Les sirènes et j'ai aimé Moonstruck. Je les ai regardés il y a pas longtemps.

Y a-t-il des costumes que vous auriez aimé garder ou que vous porteriez aujourd'hui ?

J'aurais aimé tout garder. J'ai les chaussures que je portais quand je suis sortie de la voiture dans Moonstruck. J'ai la robe et j'ai le manteau. Mais j'aurais aimé avoir tout de mes autres films. Mais dans Witches, j'ai fourni beaucoup de mes propres vêtements et j'ai même fourni quelques trucs pour les filles.

Quelle est la dernière chose que vous avez regardée et que vous avez vraiment aimée ou qui vous a inspirée ?

Cela va sembler vraiment fou. Hier soir, Elijah [Blue Allman, son fils] et moi avons regardé un film qu'il voulait que je regarde. C'est en fait sur la vie de mon ami, Gary : Licorice Pizza. Et ils jouaient une chanson de Sonny et Cher dedans. J'ai flippé. Ça s'appelle « But You're Mine », et c'était très bien pour le film parce que ça disait "pas trop jolie, mais tu es à moi". Je ne sais pas où le réalisateur l'a dénichée ou celui qui a fait la musique l'a dénichée, mais elle est parfaite pour ce film. Il y a cette scène où ils vont à la foire des ados. Et je me souviens que ma mère vendait des choses à la foire des ados ! C'était vraiment nostalgique - j'ai aussi vécu, à plusieurs reprises, dans le quartier de The Valley, juste à côté de l'endroit d'où le personnage vient. C'était donc vraiment amusant pour moi de regarder ce film. Il y a cet autre film, je ne l’ai pas vraiment aimé, mais j'étais fasciné. Something Dog. Comment s’appelle ce film ?

Oh, The Power of the Dog ?

Oui. C'est fascinant. C'est dérangeant, mais fascinant. Les performances sont incroyables. Et CODA. J'ai adoré CODA.

Regardez-vous RuPaul's Drag Race ? J'ai l'impression qu'une nouvelle génération vous a découvert grâce à ça.

Je ne l'ai pas regardé depuis un moment. Je regardais quand ils ont commencé. J'adore RuPaul. C'est l'homme le plus gentil au monde. Et c'est un grand acteur. J'aimerais qu'il joue davantage car il est spectaculaire. Et il est si gentil, doux, adorable. Et sans maquillage, il est terre à terre. Il y a deux personnes dans son cas - mais en moi, il y a cinq personnes.

Quelle est votre recette pour un super tweet ?

Oh, babe. Je n'ai pas de recette. Et si vous voyez mon Twitter, et que vous ne me connaissez pas, vous pourriez penser que je l'écris depuis l'hôpital.

Comment évitez-vous la négativité sur les réseaux sociaux ?

Eh bien, quelques fois, lorsque je me suis trop aventurée, j'ai reçu des menaces de mort. J'ai dû appeler Facebook pour qu'ils se débarrassent de ces personnes. La plupart du temps, je n'en reçois pas beaucoup. La plupart du temps, les gens veulent parler, veulent savoir des choses, ou veulent être aidés d'une manière ou d'une autre. Ils traversent une période difficile ou quelque chose comme ça. Ils veulent juste des conseils. Mais ensuite, ils aiment savoir ce que je fais. Quand j'ai fait le truc pour Betty White, tout le monde a réagi comme si j'avais fait un truc gigantesque. J'ai chanté deux lignes à la fin de l'émission. Savez-vous qui étaient les Golden Girls ?

Bien sûr.

Ok. Donc on a fait ce truc, cet hommage à Betty. Et j'étais une de ses fans depuis mes sept ans. Elle avait une émission appelée Life With Elizabeth. Et donc ils m'ont demandé de venir et de partager ça et de chanter le thème des Golden Girls à la fin. Mais tout le monde était si excité, mais je pense que c'était parce que c'était d'une époque avant que toute cette folie se passe : Covid et Trump et l'Afghanistan et toutes les choses qui font que les gens sont vraiment bouleversés. Oh, attendez, est-ce que Boris Johnson va se faire virer ou pas ?

Oh mon Dieu. Ne me lancez pas. Je pense qu'il devrait l'être, mais je ne veux pas être trop politique.

Vous savez, il devrait être renvoyé pour bien d'autres choses. Vous savez ce que je ne comprends pas ? Quand j'étais petite, je pensais que les politiciens étaient les personnes les plus brillantes, les plus intelligentes, les plus courageuses et celles qui avaient le plus de principes. Et je trouve que ce n'est vrai que pour un très petit nombre de personnes. Et il semble que le dirigeant de votre pays et [le précédent dirigeant de] mon pays raclent le fond du baril. J'ai été malade quand il était président. Je prends la politique au sérieux.

Y a-t-il des hommes politiques que vous aimez vraiment ?

Je dois vous dire que j'aime beaucoup Joe [Biden]. Je le connais depuis longtemps et je ne pense pas que quiconque soit entré en politique - vous savez, avec tout qui s'écroule et la moitié de la nation qui pense que vous n'êtes pas le président. Et ensuite sauter directement dans le Covid et avoir les entreprises de tout le monde fermées. Je sais qu'il a l'air d'être une personne forte, mais il se fait taper dessus par les deux côtés. Il le reçoit de la gauche, et puis il le reçoit de tous ces autres gens. C'est un président bien plus efficace que ce que l'autre camp voudrait faire croire. Et je ne dis pas ça parce que je suis son amie. Je le dis simplement parce que c'est une bonne personne. Et puis j'aime Hillary [Clinton], je me fous complètement de ce que les gens pensent !

Continuons, vous aimez les emojis. Quel est celui que vous utilisez le plus ?

Et bien, j'utilise beaucoup l'homme qui réfléchit. Je suis très en colère contre les emojis car ils n'ont pas les choses que je veux. J'ai fait faire mes propres emojis. Je les avais, tous ces emojis, mais à l'époque, c'était comme si on n'avait pas les moyens. On ne savait pas exactement comment les diffuser. J'ai demandé à tous ces artistes de le faire et je vais peut-être les publier, car il y a beaucoup d'émojis que nous n'avons pas et dont j'ai besoin parce que je suis dyslexique. Donc pour moi, les emojis sont comme des hiéroglyphes. Et ils disent beaucoup de choses… Par exemple, quand je veux dire "cool", j'ai la dame qui souffle dans le vent. Et puis j'ai un petit flocon de neige à côté. Donc pour moi, ça veut dire "cool".

Comment vous décririez-vous en un seul emoji ?

Oh mon dieu. Oh, la boule de cristal. La boule de cristal bleue. Je pense qu'elle n'est pas bleue. Elle est violette.

Pourquoi celle-là ?

Parce qu'au fond de moi, je ne sais pas qui je suis vraiment. Donc quand on regarde dedans, ça dépend de la personne qui regarde, de ce qu'elle voit.

Qu'avez-vous appris de votre engagement auprès des éléphants et de votre participation au sauvetage de l'éléphant Kaavan ?

Avez-vous la moindre idée du nombre d'animaux que nous sauvons en ce moment ? Nous allons faire une grande vidéo à ce sujet. Nous avons sauvé cinq lions, un tigre, deux ours et nous essayons actuellement de sauver une baleine et un éléphant d'Afrique. Nous avons aussi des chiens renifleurs dans des endroits du monde où de petits animaux, des espèces en voie de disparition, sont transportés par des gens riches - Dieu sait pourquoi ils les veulent et ce qu'ils vont en faire. Mais nous essayons d'empêcher cela.

Avez-vous un animal préféré ?

Je pense que mon animal préféré est l'éléphant. J'en sais tellement sur eux et ils sont comme nous, mais en mieux. Ils sont comme nous, mais plus gentils. Je fais aussi des choses pour les enfants. Je fais des choses pour les gens. Si vous avez la chance d'être là où je suis, vous devez donner en retour. La seule chose que je ne pense plus faire, c'est que j'avais l'habitude de m'asseoir dans la rue avec les sans-abri, de traîner, de parler et de les rencontrer. Beaucoup de sans-abri sont partis maintenant. Ça me brise le cœur parce que c'est quelque chose que j'aimais vraiment faire.

C'est difficile avec le Covid, je suppose.

Je sais. C'est dur, mais quand nous sommes allés à Islamabad, ça faisait rage. Nous n'avions pas de vaccin et je n'avais pas de masque et beaucoup de membres de mon équipe sont tombés malades, mais pas moi.

Quel conseil donneriez-vous à la Cher de 19 ans si vous le pouviez ?

C'est un conseil que j'utilise moi-même, à savoir qu'il faut être gentille et honnête, car cela ne vous servira à rien si vous ne l'êtes pas. Et il ne faut pas se laisser faire - et faire tout ce que l'on veut faire maintenant, tout de suite, sans attendre. N'économisez pas pour des vacances que vous prendrez dans dix ans ou quelque chose comme ça. Essayez simplement de vivre votre vie. Et aussi, si tu portes quelque chose et que les gens ne l'aiment pas, c'est ok. Tu dois être qui tu es. Tu dois être fidèle à toi-même et tu dois être aventureux si c'est ce que tu ressens. La règle d'or de ma mère, que j'applique depuis si longtemps, est la suivante : si cela n'a pas d'importance dans cinq ans, cela n'a pas d'importance. Donc, si vous vous tourmentez par rapport à quelque chose, vous devez vous demander si cela aura de l'importance dans cinq ans. En général, ce ne sera pas le cas, mais si ça l'est, alors vous savez que vous devez le faire.

Je vous considère comme une reine de l'auto-invention, mais aussi de la réinvention. Quel conseil donneriez-vous à quelqu'un qui cherche à se réinventer ?

Et bien, il serait peut-être bon de faire une liste de ce que vous pensez être maintenant et de voir comment cela vous sert et comment cela ne vous sert pas. Et puis pensez à ce que vous voulez être si vous changez. Faites simplement une liste. Je n'ai jamais fait ça, mais je vous dis comment je le ferais si c'était le cas. Faites simplement une liste de choses, les choses que vous pensez être maintenant, les choses que vous aimez, les choses que vous n'aimez pas, et les choses que vous aimeriez être. Et puis commencez à vous diriger vers les choses que vous aimeriez être sur cette liste.

Y a-t-il quelqu'un de la jeune génération que vous admirez ?

J'aime Saweetie. J'ai eu la chance d'être avec elle et elle a un style incroyable, elle est hystérique et elle est vraiment intelligente. Et je pense qu'elle est géniale. Et Billie Eilish, elle est vraiment… C'est un objet étrange et spécial. Un papillon ! Elle est éthérée d'une manière étrange, et j'aime beaucoup ses paroles. Il y a beaucoup de gens. Parfois, on ne les trouve pas et parfois on tombe dessus par hasard et on est étonné. Il faut toujours continuer à chercher. Et parfois, je n'ai tout simplement pas le temps - si je n'avais pas rencontré Saweetie, je ne pense pas que je serais entré en contact avec sa musique et avec elle. Elle est en quelque sorte un objet d'art. Je ne l'aurais donc pas connue et je ne serais pas devenue amie avec elle. Et puis, les jeunes veulent toujours me demander des choses.

Je suppose que c'est parce que vous avez fait tant de choses.

C'est vrai. Eh bien, j'ai fait beaucoup de choses. C'est juste aussi, si vous êtes sur cette terre autant d'années que je l'ai été, et j'ai en quelque sorte été à différents endroits pour essayer d'autres choses. J'écris un livre avec une Anglaise en ce moment, et ils n'arrêtent pas de dire qu'il y a trop de choses pour le livre. Mon ami, Eric, écrit une pièce de théâtre et un film sur ma vie. Et il vient de me dire, Cher, "J'aurais aimé que tu en fasses moins !”

Heureusement, ce n’est pas le cas.

Je n'arrive pas à croire que je sois encore célèbre à mon âge. C'est comme s' il y avait Betty White et moi. Sa première émission est passée à la télévision locale de Los Angeles. J'avais sept ans et je suis tombée follement amoureuse d'elle. J'ai toujours été une grande fan. Je pense que pour les jeunes, il est parfois bon d'avoir une personne plus âgée que l'on apprécie, ou que l'on trouve cool ou pertinente. Il y a beaucoup de gens qui ne pensent pas ça, mais peu importe. Je vais parfois voir ma mère parce que ma mère était toujours cool. Alors parfois, elle me donne des conseils.

C'est génial. Donc vous avez toujours des gens à admirer, comme les gens vous admirent.

Oh, babe. J'admire beaucoup de gens. Je veux dire qu'il y a beaucoup de gens que je trouve incroyables. Quand j'ai fait ce film avec les filles, Maggie [Smith] et Judy [Dench] - Tea with Mussolini - j'étais assise comme une petite souris dans un coin quand ces filles parlaient parce que je voulais entendre tout ce qu'elles avaient à dire. Judy et moi sommes restées amies. Ai-je fait un film avant mes 40 ans ? J'ai fait Sirènes quand j'avais 40 ans. Je pense que Silkwood et The Mask étaient avant mes 40 ans. Je ne me souviens plus. Mais j'étais vieille. J'étais vieille pour ce que je pensais que j'allais être. En fin de compte, je ne l'étais pas.

« Vieille » est un mot si bizarre. J'ai l'impression que vous le défiez vraiment.

Oh, babe. Je ne sais pas ce que j'ai fait. Je sais que je suis là et qu'on m'offre plus de travail que jamais et je ne comprends pas. Je le jure devant Dieu, je ne comprends pas du tout. Je suis heureuse que ça arrive, mais je ne comprends pas. Je suis juste Cher.

Crédits


All images courtesy of UGG.

Tagged:
cher
ugg