Diana Ross en sept looks iconiques

Le style de cette icône combine le glamour des années 1960, le chic des mods, et l’extravagance disco.

par Zoë Kendall
|
17 Novembre 2020, 11:04am

Personne n’est aussi glamour que Diana Ross. Depuis ses débuts avec The Supremes en 1959, la chanteuse a établit une carrière et un look absolument iconique. Elle a traversée les décennies, les genres musicaux, de Motown au disco, et les médiums artistiques (de la chanson au cinéma et vice-versa). Avec sa voie si douce et glorieuse, Diana est derrière certains des plus grands tubes du XXème siècle, que ce soit « I’m Gonna Make You Love Me », « Baby Love » avec The Supremes, ou les classiques disco « Love Hangover » et « Upside Down ». Et son style est tout aussi remarquable. En combinant robes à sequins, modèles en tulle, body à paillettes, eye-liner sixties très mods, Diana a créé un style personnel tout à fait singulier, reconnaissable entre mille. Ici, nous revenons sur la carrière de la chanteuse, icône parmi les icônes, à travers certaines de ses tenues les plus mémorables.

diana-ross-most-iconic-outfits-fashion-style
Photo par Michael Ochs Archives/Getty Images.

Shooting avec The Supremes, 1967

Diana Ross a commencé sa carrière qui allait durer des décennies en 1959, en faisant partie de The Supremes. Fondé à Detroit, dans le Michigan (d’abord sous le nom The Primettes), ce groupe de Motown allait devenir, et rester encore aujourd’hui, l’un des groupes américains le plus couronné de succès de tous les temps. Formé de Diana, Florence Ballard et Mary Wilson, le groupe était aimé pour ses singles soul « Stop! In the Name of Love » et « You Can’t Hurry Love » pour ne nommer qu’eux, et pour leurs tenues de scène extravagantes. Pour parfaire leurs looks ultra glam, le groupe a travaillé avec certains des designers les plus prestigieux des années 1960, y compris le couturier iconique Bob Mackie. Que ce soit pour des performances lives ou des concerts télévisés, les trois chanteuses portaient des robes brillantes, mini jupes pailletés, robes dont le tissu tombe jusqu’aux pieds, portées pour The Tennessee Ernie Ford Special. Ce look très glamour a inspirée beaucoup de femmes noires aux États-Unis. Dans un article du Financial Times, Mary Wilson se souvient que la reconnaissance du groupe avait coïncidé avec le mouvement « Black is Beautiful ». Et dans l’introduction du livre de Mary, Supreme Glamour, Whoopi Goldberg décrit le trio comme « trois des plus belles femmes que je n’avais jamais vues. C’étaient des femmes noires comme on en avait jamais, jamais vu à la télévision ».

diana-ross-most-iconic-outfits-fashion-style
Photo par Archive Photos/Getty Images.

Avec The Supremes, années 1960

En dehors des performances, Diana et The Supremes préféraient un look plus discret mais tout aussi élégant. Incarnant le style mods des années 1960, le trio portait souvent des mini jupes assorties de chemisiers, robes simples, bottes aux genoux ou mocassins à l’allure smart. Ici, Diana, Florence et Maria portent toutes des mini jupes du même style sans être identique.

diana-ross-most-iconic-outfits-fashion-style
Photo par Frank Carroll/NBCU Photo Bank.

Performance G.I.T. On Broadway pour la télévision, 1969

Plus encore peut-être que ces tenues, Diana est connue pour ses nombreuses et différentes coiffures. Et elle a testé plein de choses, brushing bouffant, carré glossy, tresses fantaisie avec The Supremes, mise en plis sensuelle avec une fleur derrière son oreille pour Lady Sings the Blues, boucles à l’anglaise, cheveux naturels et glorieuse afro à partir des années 1970. La liste ne s’arrête pas là, mais cette coiffure en particulier mérite qu’on s’arrête un instant. En 1969, pour une émission spéciale à la télévision, G.I.T. On Broadway avec The Supremes et The Temptations et une performance de « Wash That Man Right Out of My Hair », Diana a porté la plus importante, dans tous les sens du terme, perruque de sa carrière. Des boucles et des fleurs en abondance, pour aller avec la mini robe à fleurs signée Bob Mackie.

diana-ross-most-iconic-outfits-fashion-style
Photo par Victor Skrebneski/Michael Ochs Archives/Getty Images.

Shooting photo pour Motown Recors, 1977

En 1970, à peine un mois après son émission spéciale G.I.T. On Broadway, Diana quitte The Supremes pour poursuivre sa carrière en solo. La chanteuse est restée auprès de la maison de disque du groupe, Motown Records, et a également maintenu sa relation avec Bob Mackie qui a créé les looks plus sexy de la chanteuse à l’époque du disco. Le duo appréciait particulièrement les manches chauve-souris, les robes capes et évidemment, toujours plus de sequins. Ici, Diana porte une robe de soirée avec un décolleté plongeant très seventies.

Shooting pour la pochette de l’album Diana, 1980

Mais le style de Diana n’était pas toujours paillettes et glamour. Ici, posant pour la pochette de l’album Diana dans les années 1980, la chanteuse porte simplement un jean et un t-shirt. Ce n’est peut-être pas aussi parfaitement épinglé ou élégant que ces tenues de scène des années 1960, mais le look est parfait. La pochette de l’album Diana est peut-être l’une des images les plus iconiques de la carrière de la chanteuse, une image souvent citée comme référence par les designers ou stylistes encore aujourd’hui. Diana, le dixième album de la chanteuse, est devenu l’un des disques qui a eu le plus de succès de sa carrière. Trois des plus gros tubes de Diana se trouvaient sur ce disque, y compris le single numéro un mondial « Upside Down » et l’éternel « I’m Coming Out ».

GettyImages-547406923.jpg
Photo par PL Gould/IMAGES/Getty Images.

Sur scène, années 1980

Après avoir débuté sa carrière solo, la chanteuse s’est essayée au cinéma au début des années 1970. Son premier rôle, où elle interprétait Billie Holiday dans le film Lady Sings the Blues en 1972, lui a valu des nominations aux Oscars ainsi qu’aux Golden Globes. Ici, près d’une décennie plus tard, Diana rend hommage à Billie en réinterprétant le look signature de la chanteuse de jazz : une fleur derrière l’oreille. Diana a continué à porter cette coiffure tout au long des années 1970, la rendant sienne avec ses robes à sequins.

diana-ross-most-iconic-outfits-fashion-style
Photo par Ron Galella, Ltd./Ron Galella Collection via Getty Images.

Au Met Gala, 1981

Lors l’un des moments le plus incroyable du Met Gala, Diana est apparue pour « la plus grande nuit de la mode » en 1981 avec une robe à plumes extravagantes, et un manteau assorti. Cette tenue iconique était l’une des premières du genre au début du gala. Ce look était si iconique, et a tellement incarné la passion de Diana pour les tenues à plumes, que la chanteuse l’a sorti de ses archives, près de trois décennies plus tard, pour se rendre aux American Music Awards en 2014.

Cet article a été initialement publié par i-D UK.   

Tagged:
style
Diana Ross
7 tenues iconiques