deux filles, un deuil et beaucoup d'amour : the blaze a sorti un nouveau clip

Avant la sortie de son premier album ce vendredi, le duo partage un nouveau clip, « Queens ». Et sans surprise, c'est encore très beau.

|
sept. 4 2018, 2:08pm

Cette semaine musicale appartient à The Blaze. Après avoir dévoilé sur France Inter un nouvel extrait de leur premier album Dancehall qui sortira ce vendredi, le duo toujours viral partage cette après-midi un nouveau clip. Et dans leur cas, la vidéo est au moins aussi importante que la musique. Propulsés dans la lumière début 2016 avec « Virile » et l’incroyable clip qui l'accompagne, les cousins Guillaume et Jonathan cachés derrière ce blaze ont su distiller leur talent avec parcimonie pendant les deux ans et demi suivants, notamment grâce à un EP réussi, Territory, sorti en avril 2017. Fidèles à leur temporalité étirée, il aura fallu attendre le début de cette année pour saliver à l'annonce d'un album et profiter d'une vidéo supplémentaire, celle, idyllique, plus libre que jamais, de « Heaven ».

Exit les explorations masculines qui faisaient les premiers succès du groupe, cette semaine le duo livre un clip, toujours somptueux, intitulé « Queens ». Rassurez-vous, les sonorités électro douce-amère sont encore au rendez-vous. Mais si l’on y retrouve des instants de bonheur intense qui rapprochent la vidéo de « Heaven », ici l’amour n’est qu’à un pas de la violence et se rappelle à l’aube d’un drame. Le clip s’ouvre sur l’image d’une jeune femme décédée, gisant dans une caravane entourée de sa communauté de gens du voyage, en deuil. Et d’une amie qui, les larmes aux yeux, se remémore les moments forts passés avec elle. Les baignades, les road-trips, les bastons, les corps enlacés, les disputes qui précèdent les sourires. Une relation résumée dans les premières paroles de la chanson : « So long, So long, So long, You were my everything », dans les regards foudroyants que ces « Queens » se jettent l'une à l'autre et dans le désespoir physique de celle qui reste, seule.

Lorsqu’i-D interrogeait The Blaze en juin dernier sur l’évolution de leurs thèmes à venir, Jonathan répondait : « On parlera toujours de jeunesse et de poésie, mais on aimerait bien évoluer et parler d’autre chose que des hommes. On aimerait montrer des enfants, des personnes âgées, des gens de tous genres. Ça va être très intéressant même si ça fait un peu peur de se diversifier. » C’est pour l’instant un sans-faute, un clip poignant de plus en attendant l’album.