ces stagiaires devenus superstars de la mode

Karl, Chloë, Raf et les soeurs Olsen... Vos plus grands maîtres à penser sont passés par la case photocopies.

|
mars 29 2017, 8:25am

Avant-hier, Chance the Rapper tweetait qu'il recherchait activement un stagiaire. Et comme tout le monde peut l'imaginer, internet s'est embrasé, chacun cherchant à écrire plus vite et mieux que l'autre son CV en 140 caractères.

D'ailleurs, même ceux qui ont décoché le job de leur rêve ont dû y réfléchir à deux fois avant de rejeter l'idée de rejoindre le rappeur le plus humaniste de notre époque. L'annonce demandait « quelqu'un avec de l'expérience capable de classer des dossiers et d'écrire des propositions » et des milliers de personnes se sont empressées d'y répondre. Que ce soit le meilleur rappeur de la planète qui recrute ou non, sachez qu'un stage peut être le meilleur tremplin de votre carrière. 

Avec la petite annonce de Chance en tête, i-D a fouillé dans ses archives pour repartir là où tout a commencé pour les plus grands de la mode : en stage, donc. 

Karl Lagerfeld, stagiaire chez Pierre Balmain

Eh oui, même les plus grands maîtres ont été un jour stagiaires. Pierre Balmain a, à ce titre, beaucoup appris au jeune Lagerfeld. Invité à donner une conférence à Sciences-Po en 2013, le directeur créatif de Chanel et Fendi s'est confié à la foule : « Je n'ai pas eu le temps d'étudier ». Et en effet, très vite après avoir remporté le concours International Wool Secretariat en 1954 (aux côtés d'Yves Saint Laurent et Colette Bracchi) Balmain s'est tourné vers Karl en lui offrant un stage - bien mérité. 

Sofia Coppola, stagiaire chez Chanel

Dans le sillon de Balmain, c'était au tour de Karl Lagerfeld, quelques années plus tard, de choisir un heureux stagiaire. C'est à la jeune réalisatrice et créatrice Sofia Coppola que revient cet honneur. Elle revenait sur cette expérience dans une interview accordée à Vogue : « C'était très excitant de se rendre à Paris et surtout, chez Chanel, dans les années 1980. J'étais dans le studio de création donc j'avais tout près de moi les croquis haute couture de Karl Lagerfeld. C'était incroyable - c'est un homme tellement créatif. J'apportais le café et je faisais des trucs de stagiaire, mais le simple fait d'être à ses côtés était une chance. » Vu que Sofia fait encore partie des amis de la maison, les cafés devaient être hyper bien servis.

Tom Ford, stagiaire chez Chloe

L'inimitable Tom Ford a fait ses dents chez Chloe en passant un an dans les ateliers en 1983, avant d'être diplômé de Parsons. Et contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'était pas stagiaire au pôle création mais à la com. Même s'il a confié à Esquire que le job consistait à « emballer les chaussures dans des mouchoirs. Les étiqueter et les ranger dans des tiroirs. C'est tout ce que j'ai fait là-bas ». 

Chloe Sevigny, stagiaire chez Sassy Magazine

L'actrice et égérie Chloe Sevigny a commencé sa carrière dans la mode en tant que stagiaire chez Sassy - et elle a plu, puisqu'elle a fini par faire la couverture du magazine. Dans un numéro de 1992, sa fondatrice et journaliste écrivait de Chloe « Elle travaille à nos côtés, elle colle des étiquettes entre autres choses… Ses goûts divers et variés - elle essaie tout, s'ennuie et passe à autre chose. » Etonnamment, Chloe n'a même pas eu besoin de passer par la case entretien : en charge de la mode à l'époque, Andrea Linett a repéré la jeune femme de 17 ans au coin d'une rue en 1992. Elle a kiffé son style et lui a proposé d'être photographiée pour le magazine. La mère de Chloe a donné son accord, à condition qu'elle rejoigne la rédaction en tant que stagiaire. Pratt racontait cet épisode dans une interview accordée à Refinery 29 : « Chloë était une adolescente qui ne ressemblait à aucune adolescente ; elle faisait plus que son âge et son sens du style n'y était pas pour rien. » Certaines choses restent inchangées. 

Kanye West, stagiaire chez Fendi

Tous les grands créateurs n'ont pas fait leurs preuves adolescents. Lorsque Kanye West s'est décidé à investir le domaine de la mode, il s'est empressé d'écouter les conseils de quelques experts en la matière. En 2012, le rappeur racontait, à l'appui de quelques 70 tweets, qu'il avait reçu une proposition de la part de Versace, qu'il avait bossé pour Fendi sous couverture pendant des mois et s'était introduit dans les usines de Giuseppe Zanotti pour apprendre à designer les chaussures. Et, qu'on le croie ou non, il semblerait que Kanye ait été un stagiaire dévoué. Du moins chez Fendi. Pour Hot 97, il a confirmé avoir travaillé pour la marque italienne à plein temps et « (…) distribuer des cappuccinos. » 

Stella McCartney et Alexander McQueen, stagiaires chez Savile Row

Les diplômés de la prestigieuse Central Saint Martins Stella McCartney et Alexander McQueen ont tout deux passé du temps à travailler pour les tailleurs renommés de Londres, chez Savile Row. McQueen a également été apprenti tailleur pour Anderson & Shephered avant de finir son Master. La légende dit qu'il aurait écrit à l'aide d'une aiguille la phrase « I am a cunt » (« Je suis une merde ») entre les mailles d'un costume destiné au Prince Charles. Son diplôme en poche, McCartney a quant à elle rejoint le couturier Edward Sexton. Après un stage remarqué chez Louis Vuitton. 

Raf Simons stagiaire chez Walter Van Beirendonck

Comme Karl Lagerfeld, Raf Simons n'était pas du genre à étudier la mode à l'école. Plutôt du genre à choisir la voix du design industriel. Mais pour valider sa dernière année, le créateur belge devait obligatoirement passer par la case stage. Déjà fan de Walter Van Beirendonck, Raf Simons a voulu rejoindre son équipe. Sauf qu'il n'avait pas beaucoup d'expérience dans le domaine et s'est donc fabriqué un faux portfolio qu'il a présenté à son idole. Raf y avait même glissé une contrefaçon de couv' i-D ! 

Nicolas Ghesquière, stagiaire chez Agnès B et Jean Paul Gaultier

Adolescent mais plein d'ambition, l'actuel directeur créatif de Louis Vuitton Nicolas Ghesquière a passé un été chez Agnès B à Paris. Il avait tout juste 15 ans à l'époque. Un stage d'observation où le créateur, payé en fringues, a du faire pas mal de cafés. Quatre ans plus tard, il est parti chez Jean Paul Gaultier : « C'était un petit job sympa, je faisais des cafés, je promenais le chien et je faisais parfois des cartes couleur et des photocopies mais c'était assez fascinant. » 

Alexander Wang, stagiaire chez Marc Jacobs

Quand on sait ce qu'a accompli Alexander Wang à l'âge de 33 ans, on ne s'étonne pas que le créateur ait commencé tôt. Très tôt, même. Pour sa toute première année à Parsons, le futur créateur a obtenu un stage chez Marc Jacobs. À propos de cette période, il déclarait à WWD « Marc a une manière très à lui de travailler. Il travaille sur une collection et la plupart de ses idées créatives ne viennent qu'à la fin. L'énergie se ressentait partout dans les bureaux. Les gens étaient emportés par son énergie, ses idées. Tout va de pair chez lui. C'était une expérience géniale pour une première fois à New York. » 

Tellement génial qu'Alexander Wang a préféré arrêté l'école après ce stage et amorcer la carrière qu'on lui connaît. 

Ashley Olsen, stagiaire chez Zac Posen

Les deux sœurs Olsen ont endossé le rôle de stagiaires, malgré leurs millions respectifs en poches. Mary-Kate s'est alliée à la photographe Annnie Leibovitz et Ashley est partie travailler pour Zac Posen. En 2007, le créateur racontait à PEOPLE qu'Ashley « est venue en personne, a frappé à la porte pour obtenir son stage, ce que peu de stagiaires font. Elle l'a fait et c'est ce qui l'a rendue si spéciale. » Il notait également qu'elle rivalisait « de perfectionnisme et d'élégance ». 

Credits


Texte : Wendy Syfret