10 clips à voir absolument avant la fin de l'année

i-D a dressé sa liste (alternative et subjective) des clips qui ont fait 2016. De Keith Ape à Mykki Blanco en passant par Grimes.

par Tom Ivin
|
20 Décembre 2016, 2:50pm

Il n'y a pas que Beyonce, Kanye West et les MTV VMA dans la vie. Il suffit de creuser un tout petit peu plus loin pour se rendre compte qu'il existe toute une nouvelle garde d'artistes vidéastes qui, selon nous, mérite autant de visibilité. Format hybride et malléable à l'infini, le clip traverse une seconde vie depuis l'avènement d'Internet et se fait de plus en plus expérimental. i-D a fait sa liste (tout à fait subjective) des clips qu'il ne fallait pas manquer cette année et rend hommage aux héros méconnus de 2016.

Obongjayar - Creeping (réal. Frank Lebon)
Dans ce clip subtil et stylisé, Obongjayar apparaît hanté, encerclé d'un rond de lumière dans la rue avant de scander ses vérités directement face à l'objectif et de s'élever doucement alors que l'aube se lève sur le South London. Le réalisateur Frank Lebon appose un charme rafraichissant aux vidéos lo-fi, évoquant en filigrane les problématiques sociales d'une année où personne n'a su qui blâmer, mais tout le monde a aimé pointer du doigt.

Nadia Rose - Skwod (réal. Reece Proctor)
La jeune pousse de Croydon, en banlieue de Londres, a fait effet cette année avec ce plan séquence parfait récompensé Meilleur Clip aux MOBO Awards. Et que demander de plus, quand on a des fringues adidas aussi efficaces et des pas de danse si classes qu'ils auraient mérité d'écraser le buzz du #MannequinChallenge. Le clip, réalisé par un collaborateur fréquent de la rappeuse, Reece Proctor, nous prend de plein fouet et en pleine face, sans sommation, et nous oblige à écouter, quasi bouche-bée.

Mura Masa - What If I Go? (réal. Yoni Lappin)
Avant sa collaboration remarqué avec A$AP Rocky, Mura Masa sortait ce clip, célébrant les jeunes amours et les cool kids dans une ville austère. La vidéo de Yoni Lappin, qui a réuni près de 8 millions de vues sur YouTube, s'articule en un style photographique inspiré du GIF, qui nous oblige à regarder de près - encore et encore. Et maintenant que Boomerang est devenu un accessoire Instagram incontournable, ce clip se fait le miroir réfléchissant de notre époque.

Clams Casino & Vince Staples - All Nite (réal. Ryan Staake)
La vidéo de Ryan Staake pour All Nite est un bijou technique. Elle vient parfaire une série de vidéos hyper excitantes, toutes réalisée pour Vince Staples -allez jeter un oeil au dix minutes surréalistes de Prima Dona, par Nabil. Ici, des bandes de couleurs passent sur la ville tandis que Staples performe son flow au milieu de paysages industriels.

Mykki Blanco - Loner (réal. Anthony & Alex)
Supprimée de YouTube, puis réhabilitée avec une restriction d'âge, il semblerait que la "différence" célébrée dans ce clip soit à la source de cette inutile controverse. Comme tous les grands artistes, Mykki Blanco provoque et joue de ruse. Ici, les images créées avec les réalisateurs Anthony & Alex questionnent notre vision hétéronormée du monde. Que l'aspect queer du clip soit ou non à l'origine de sa censure, la polémique qu'elle a causé en ligne aura fini de cimenter Loner dans l'histoire d'internet et de nos réseaux sociaux.

Grimes - The Ac!d Reign Chronicles (réal. Claire Boucher)
Cette année, l'alternative à Lemonade nous est venue de la reine canadienne de l'internet, Grimes, et de sa troupe habituelle de collaborateurs, dont Brother Mac. Tournée à travers l'Europe et conceptualisée, réalisée et éditée par Claire Boucher elle-même, The Ac!d Reign Chronicles est la vidéo la plus longue et DIY de l'année - et c'est génial.

Happy Meal Ltd - Stained (réal. Jenkin Van Zyl)
Les Happy Meal LTP proposent un punk puissant et séditieux - un truc qu'on adore. Ils n'ont sorti qu'un seul et unique single pour le moment, accompagné d'un clip réalisé par Jenkin Van Zyl. Une vidéo à 200 à l'heure et une expérience charnelle à l'image du son glam et précis de Stained.

Cosima - Girls Who Get Ready (réal. Cosima)
Dans le clip du single planant Girls Who Get Ready (qu'elle a réalisée elle-même), on suit les préparations de Cosima lors d'une sortie nocturne assez peu conventionnelle, accompagnée d'un gang de filles au style parfait mangeant des gâteaux aux fruits rouges, d'un porc et d'une chèvre. La vidéo est léchée, subversive, incroyablement scintillante et emmenée par un refrain entêtant. Ce qui annonce un avenir radieux à la (déjà) star du sud londonien.

Charli XCX + Sophie - Vroom Vroom (réal. Bradley and Pablo)
C'est une Charli XCX tout de cuir vêtue que l'on retrouve pour une danse futuriste filmée par les vidéastes officiels du label PC Music, Bradley et Pablo. On aurait presque à faire à une version plus éclatante de Single Ladies, agrémenté d'un final technicolor. Vroom Vroom résume à merveille la direction musicale que 2017 nous réserve : sombre, astucieux, ironique.

Keith Ape - Diamonds (réal. BRTHR)
Keith Ape s'est offert une aventure psychédélique et interactive en guise de clip. L'utilisateur peut manipuler et tordre les néons du clip pour en changer le rythme - ne clignez pas des yeux, vous risquez de rater cinq plans. On a adoré suivre la bonne graine de Corée du Sud Keith Ape dans son errance nocturne pour le moins brumeuse, qui finira sous une tempête et une pluie de diamants - littéralement.

Credits


Texte Tom Ivin

Tagged:
Culture
Vince Staples
clips
Keith Ape
grimes
Charli XCX
Mykki Blanco